Lilapuce
 

supports (lundi 25 octobre 2010)

Arpanet et Internet [1]

Rédigé d’après l’article de Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Arpanet

La DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) est une agence du département de la défense des États-Unis, chargée de la recherche et le développement des nouvelles technologies destinées à un usage militaire.
C’est à son initiative qu’en 1969, fut mis en place le réseau Arpanet, en partenariat avec plusieurs universités américaines. Arpanet est considéré comme « l’ancêtre d’Internet ».

La particularité du réseau Arpanet, quelle qu’en soit la finalité (sujet qui fait aujourd’hui débat), était d’arriver à concevoir un réseau informatique à distance, permettant de connecter automatiquement des ordinateurs de marques différentes. Il y avait donc clairement une intention de normalisation et de standardisation technologique.

Jusqu’alors, la connexion informatique était conçue sur le mode du réseau téléphonique : chaque poste obtenant une connexion dédiée à un central, une typologie, dite de « réseau en étoile ».

Arpanet se singularisait des technologies existantes par le mode transmission des informations : il s’agissait du premier réseau à « transfert de paquets ». L’information est acheminée automatiquement par plusieurs paquets, lesquels contiennent des informations utiles pour transporter recomposer et décoder le message d’un poste à un autre. Il s’agit d’une typologie de « réseau en maillage » (d’où les termes « Web » ou « Toile », utilisé par la suite sur Internet).

En 1974, les protocoles de communication TCP/IP (Transmission Control Protocol / Internet Protocol), sur lesquels reposent Internet sont normalisés (voir plus loin).

En 1980, Arpanet se divise en deux réseaux distincts, l’un militaire (MILNET, de l’anglais Military Network, qui deviendra le DDN — Defense Data Network) et l’autre, universitaire (NSFNET), que les militaires abandonnèrent au monde civil.

En 1984, DDN et NSFNET comptaient déjà près de 4 millions de nœuds interconnectés et plus de 1 000 ordinateurs à travers le monde y sont reliés. Cette même année, le CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire) en Suisse, adopte la même architecture réseau pour ses échanges internes.

En 1991, c’est toujours au CERN, que l’équipe de Tim Berners Lee invente un protocole simple de mise en ligne de pages reliées entre elles par des hyperliens. Les travaux du CERN sont mis en ligne avec ce protocole. Le système est simple et se diffuse dans le monde entier. L’année suivante, un premier lien entre le CERN et un laboratoire américain est créé via Internet. Toutes ces pages passent d’un usage interne à un usage public lorsque le réseau Internet s’étend et connecte des sites dans le monde entier. Toutes ces pages reliées physiquement entre elles par Internet s’appellent le « World Wide Web » (le « Web »).

Support suivant : TCP/IP