Lilapuce
 

Supports (vendredi 19 décembre 2014)

Audacity - Prise en main

Après avoir écouté des CD sur l’ordinateur nous avons procédé à l’extraction des pistes audio afin de conserver les chansons sur l’ordinateur.

Il sera donc possible d’écouter ces chansons sans être obligés de mettre le disque dans l’ordinateur ; mais ce n’est pas tout : nous allons aussi éditer la musique dans un logiciel, ce qui va nous permettre de la prendre en main de façon beaucoup plus active que par la simple écoute.

Pour commencer, nous allons déjà nous familiariser avec les fonctionnalités de base de notre éditeur musical en chargeant juste une chanson dedans.

On lance le logiciel :

PNG - 127.2 ko

Audacity est un logiciel très populaire.

PNG - 23 ko

C’est un logiciel libre, simple à prendre en main, utilisable sur Windows, Mac et GNU/Linux. Il est gratuit.

N’hésitez pas à le télécharger pour l’installer : http://audacity.sourceforge.net/?lang=fr

Voilà ce qui vous attend à chaque démarrage de ce programme :

PNG - 25.9 ko

Nous irons chercher un chanson sur l’ordinateur en passant par le classique Menu Fichier/Ouvrir (Ctrl + O) :

PNG - 24.7 ko

D’abord, il faut cliquer sur le dossier dans lequel se trouvent les musiques :

PNG - 44.3 ko

Puis, ouvrir ensuite le dossier dans lequel se trouvent les chansons de l’album recherché :

PNG - 64.4 ko

Nous prendrons la célèbre chanson I Shot The Sheriff de l’excellentissime album Burnin’ des Wailers :

PNG - 63.6 ko

Voilà à quoi ressemble l’éditeur, une fois que le fichier audio est chargé : deux pistes stéréo remplies d’un motif en forme d’onde sur une Timeline (échelle de temps) :

PNG - 75.9 ko

La fenêtre présente, dans la partie gauche, les symboles classiques de l’audio visuel.

Notamment la lecture :

PNG - 35.5 ko

Notez les bandes de couleur vertes (qui passe au rouge si le son est saturé) lors de la lecture du son :

PNG - 100.8 ko

Lors de la lecture, une barre verticale, surmontée d’un flèche verte, défile pour indiquer la progression de l’écoute sur la Timeline :

Ce bouton – carré jaune - permet d’interrompre la lecture, afin de la reprendre, éventuellement, à l’endroit où elle a commencé :

PNG - 34.3 ko

Paqr contre, le premier bouton – les deux barres bleues – sert à marquer une pause. Dans ce cas, la lecture sera reprise à l’endroit de l’interruption. Pour relancer la lecture après un pause, il faut cliquer une deuxième fois sur ce même bouton.

En cliquant dans la Timeline (y compris lors de la lecture), on inscrit une position (matérialisée par une ligne verticale) qui pourra servir, par exemple, à démarrer la prochaine lecture à cet endroit :

PNG - 29.5 ko

Si l’on souhaite ensuite revenir au tout début du fichier, il faudra cliquer sur ce bouton en forme de doubles flèches gauche :

PNG - 33.3 ko

Et inversement, pour placer le curseur à la fin du morceau :

PNG - 32.9 ko

Le bouton rouge, c’est pour enregistrer. Pour cela il faudra, bien entendu, que l’ordinateur soit équipé d’un micro et que ce dernier soit reconnu par Audacity (nous y reviendrons).

PNG - 31.3 ko

En cliquant sur ce bouton, en forme de curseur de traitement de texte, il possible ensuite non seulement de cliquer dans la Timeline, comme nous l’avons vu, mais aussi de sélectionner une séquence du fichier.

Pour cela il faudra procéder comme d’habitude : cliquer à une extrémité de la séquence (début ou fin), puis glisser latéralement en maintenant enfoncé le bouton gauche de la souris :

PNG - 26.7 ko

Dans la partie droite de la fenêtre, le groupe de boutons en forme de loupe permet de zoomer, d’abord, celle avec le signe PLUS, pour voir l’onde de plus près :

Puis, celui avec le signe MOINS, pour s’en éloigner :

PNG - 21.5 ko

Le troisième bouton s’active uniquement s’il y a une sélection.

PNG - 22.5 ko

En cliquant dessus, le programme n’affichera alors que la sélection dans la Timeline :

PNG - 65.4 ko

Alors que le quatrième bouton...

PNG - 20.8 ko

... permet de voir le fichier dans son intégralité :

PNG - 78 ko

Si, comme dans notre situation actuelle, vous affichez une chanson dans Audacity et que vous l’enregistrez, vous créerez alors toujours un autre fichier, clairement distinct de celui que vous avez ouvert ; il s’agit d’un projet Audacity :

PNG - 31.2 ko

Ce projet porte toujours l’extension de fichier aup :

PNG - 40.7 ko

Et une fois qu’il est enregistré, ce fichier « aup » est toujours accompagné d’un dossier (ici en première position de la liste).

Voilà en quoi consiste un projet Audacity : un fichier « aup » et un dossier qui comporte l’essentiel des données du projet.

Attention, il ne faut pas déplacer ou supprimer ce dossier : vous risqueriez de ne plus pouvoir éditer votre projet !

PNG - 63 ko

Imaginons que vous avez finalisé votre projet en apportant des modifications au fichier musical d’origine.

Vous souhaiteriez certainement exploiter ce fichier modifié ; par exemple l’écouter sur un baladeur, le charger sur votre téléphone ou sur votre blog...

Il vous faudra alors créer un troisième fichier, distinct de celui qui a été ouvert au début et différent de votre projet Audacity.

Pour cela, vous devrez passer par le menu Fichier/Exporter audio...

PNG - 31 ko

Audacity permet d’exporter vers de nombreux formats de fichiers audio, notamment les formats libres tels Ogg (c’est le format dans lequel l’extraction a été faite dans notre mise en situation) et FLAC, mais il est aussi capable de créer d’autres formats de fichiers - propriétaires – et (malheureusement) beaucoup plus populaires que les versions logiciels libres, par exemple, l’incontournable format MP3 :

PNG - 72.9 ko

Nous sommes donc en train de créer notre version « publiable » du projet Audacity en cours...

PNG - 62.4 ko

... un fichier audio au format MP3 :

PNG - 73.6 ko

Audacity crée alors ce fichier...

PNG - 35.2 ko

Nous avons donc trois versions distinctes de I Shot The Sheriff :

PNG - 77.5 ko

La version extraite à partir du CD d’origine ; copie conforme de celle du CD : format « ogg » (1)

La version projet Audacity, avec le dossier, au format « aup », destinée à être modifiée tan que vous le voulez (2)

La version finalisée, publiable, au format « MP3 » (3)