Lilapuce
 

supports (lundi 4 avril 2011)

Autres outils de recherche

Il existe sur le web une multitude d’outils permettant d’effectuer des requêtes de façon plus fine et surtout plus soucieuses du respect de la vie privée qu’avec le tiercé gagnant des gros bourrins de la recherche - Google, Yahoo, Bing - qui n’hésitent pas à utiliser les informations personnelles laissées lors des recherches.

Voici donc, à titre indicatif, une sélection (non exhaustive et actualisée en 2017) de moteurs que vous pourrez intégrer à la zone de recherche de votre navigateur :

http://duckduckgo.com/ : une alternative à Google, plus respectueuse que ce dernier de l’anonymat de ses utilisateurs : aucune information personnelle des utilisateurs n’est conservée.

https://www.ixquick.com/ : métamoteur (moteur utilisant les résultats donnés par plusieurs autres moteurs de recherches), indiquant, également, qu’il ne conserve aucune information personnelle de ses utilisateurs.

https://framabee.org/ : autre métamoteur proposé par l’association Framasoft (promotion du logiciel libre). Il s’agit d’une adaptation francophone de Searx (https://searx.me/). Framabee garantie le respect de la vie privée de ses utilisateurs en ne conservant aucune trace personnelle (adresse IP, cookie, etc.) des utilisateurs.

http://www.lilo.org/fr/ : autre métamoteur, "En faisant vos recherches avec Lilo, vous financez gratuitement et sans effort des projets sociaux et environnementaux." Les données personnelles ne sont pas conservées.

https://info.ecosia.org/ : "Ecosia est un moteur de recherche qui plante des arbres grâce à ses revenus publicitaires". Mais rien n’indique que vos données personnelles ne sont pas utilisées donc tout porte à penser que, sur ce point, ce moteur ne se distingue pas de Google et consort.

https://www.qwant.com/ : autre métamoteur, indiquant, également, qu’il ne conserve aucune information personnelle de ses utilisateurs. Le groupe de presse Axel Springer détient la majorité du capital de Qwant. La caisse des dépôts et consignation (République française) entre au capital en 2017 à hauteur de 20%. Un attelage industriel européen calibré pour le marché de la recherche internet ?

http://gallica.bnf.fr/ : Gallica, le site de la BNF pour lire ou consulter une multitude d’ouvrages , tombés dans le domaine public.

https://search.creativecommons.org/ : moteur de recherche orienté sur un contenu sous licence Creative Commons.

https://www.flickr.com/search/advanced/ : recherche d’images sur Flickr, le site de partage d’images.

http://photopin.com/ : recherche d’images utilisant à la fois Flickr et Creative Commons.

http://www.openstreetmap.org/ : outil collaboratif de cartographie, une alternative à Google Maps.

http://french.imdb.com/ : base de données concernant le cinéma.

http://www.babygo.fr/ : un moteur spécialement conçu pour les enfants.

http://www.dmoz.org/ : vénérable et très respecté annuaire de sites web (donc référencé par des humain). Le projet, qui existe depuis de lustres sur le Web, est très fortement imprégné de l’état d’esprit participatif, comme il se doit. Pour un Webmaster, c’est vraiment très cool d’avoir un site indexé sur Dmoz ; ce qui signifie que cela n’est pas donné à tout le monde. Ce moteur est soutenu par AOL (ce qui est beaucoup moins sexy). La raison principale de cette admiration collective pour Dmoz ? C’est un outil d’indexation précieux pour être mieux classé par d’autres outils de recherche, notamment Google. Au fait, où est-ce que j’en suis, de mon Page Rank ?

En complément :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Moteur_de_recherche