Lilapuce
 

exercices (mercredi 13 mars 2013)

Foot/plage (Photoshop)

L’image ci-dessous permet de montrer la logique des masques d’écrêtage.

Par exemple, le calque ciel corrigé est « associé au calque précédent », lequel est intitulé masque ciel. Vous remarquez que le premier est décalé par rapport au deuxième, avec une petite flèche pointant vers le bas. Voilà à quoi l’on reconnaît un masque d’écrêtage.

Pour « associer au calque précédent », il faut sélectionner ciel corrigé et effectuer la commande suivante : CTRL+G.

Observez bien le calque masque ciel. Le principe du masque d’écrêtage, à partir de cet exemple , est le suivant :

- Les parties transparentes masquent le calque ciel corrigé

- Les parties remplies de pixels révèlent ce même calque ciel corrigé

De cette façon, on peut retoucher très finement le détourage en ajoutant ou supprimant de la matière directement sur le masque à l’aide d’outils tels que le pinceau et la gomme. Cela permet de détourer de façon totalement réversible, sans modifier l’image de base, et avec toutes les nuances que permet l’usage des outils de dessins (taille, dureté, opacité, mode de fusion, etc.)

 

Masque d’écrêtage

 

 

Autres exercices
de l'atelier Infographie

 

L'atelier «Infographie»