Lilapuce
 

supports (lundi 10 janvier 2011)

Identifier les sources [2]

Support mis en ligne initialement en 2007.

Avez-vous en mémoire les recommandations proposées sur le précédent support ?

Sans reprendre la liste complète des points (vous avez eu peur, non ?) je vous propose d’illustrer ce propos à partir de visites de quelques sites, effectuées lors d’un atelier, en octobre 2007.

Pour l’essentiel il s’agit de repérer divers indices (interface, rubriques, etc.) qui peuvent nous aider à répondre à l’obsédante question : qui me parle sur Internet ?

Les rubriques standardisées

Commençons avec un site d’actualité : Rue89.

Ce site avait été évoqué lors d’un rapide tour d’horizon, concernant la presse française en ligne.

A priori, les titres de presse nationale ne sont pas concernés par la question de l’identification. On sait à qui l’on a affaire. D’ailleurs, à qui viendrait l’idée saugrenue de chercher qui se cache derrière Le Monde, Le Figaro, Le Parisien, Libération, etc. ? Trêve d’ironie : la notoriété implique une quasi obligation de transparence. Il est relativement facile de connaître la teneur de débats qui se déroulent au sein de la rédaction de tel grand groupe de presse, alors qu’on ignore presque tout d’un e-zine référencé en première place par Google.

Pour Rue89, nous avons affaire à un cas relativement atypique (pour l’instant). Certains des participants de l’atelier avaient entendu parler de ce projet : aucun titre vendu en kiosque ; un journal entièrement numérique reposant sur une équipe composée d’anciens journalistes de Libération.

Nous avions alors essayé d’en savoir plus. Il a fallu chercher une rubrique qui réponde à cette attente et nous l’avons trouvée : Qui sommes-nous ?

JPEG - 162.3 ko

La rubrique Qui sommes-nous ? est un grand classique. Considérez que tout site Internet se doit de la proposer, sous une forme ou une autre. Voici quelques exemples d’intitulés de rubrique, qu’il est possible de trouver sur Internet, ayant la même signification que Qui sommes-nous ? :

- Présentation

- A propos

- Les auteurs

- L’équipe

Je vous recommande de consulter systématiquement les Qui sommes-nous ? des sites que vous visitez, surtout s’il s’agit de pages censées fournir des informations ou de la documentation que vous souhaitez, d’une manière ou d’une autre, réemployer ou relayer.

La moindre des politesses de la part de l’auteur d’une page consiste à fournir quelques précisions permettant au lecteur de savoir à partir de quel point de vue, de quelles références, de quel niveau d’expertise, etc. il s’adresse ainsi au monde.

Le fait que l’on ait affaire à un site perso ou à un blog, par exemple, ne présage pas du degré de pertinence ; mais il est essentiel qu’on le sache. Inversement, il est désagréable de découvrir que ce qui était considéré comme un site altruiste de partage de savoir n’est en réalité qu’une opération commerciale.

Vous n’êtes pas à l’abri de quelques mystifications (fort nombreuses, d’ailleurs, sur le Net) mais au moins, l’auteur se sera engagé, y compris sous son masque, ce qui est déjà mieux que rien.

Quoi qu’il en soit, la consultation de cette rubrique « Qui sommes-nous ? » ne constitue pas une fin en soi. Ce n’est qu’une première étape avant de relayer ou de prendre en compte une info. Elle ne doit pas vous priver de tout sens critique.

Revenons à notre exemple : nous avons donc consulté la rubrique de présentation de Rue89.

Il s’agit effectivement d’un site d’information, initié et animé en partie par d’anciens journalistes de Libé. Le projet consiste à essayer d’inventer un média qui marie journalisme professionnel et culture de l’Internet. Le contenu du site repose sur le travail en commun de trois cercles : une rédaction, un cercle de spécialistes, le troisième cercle,( ) celui des internautes.

Autre précision intéressante apportée sur cette page, il est fait mention que, pour en savoir plus, il est possible de consulter les FAQ.

Ah oui ! Les FAQ. Il s’agit d’un autre repère, comparable à la rubrique Qui somme-nous ? Là encore, je vous conseille de garder ces trois lettres en mémoire !

Notez toutefois, que, contrairement à Qui sommes-nous ? la FAQ n’est pas une obligation, tout dépend si le contenu du site se prête à ce traitement.

Nous pouvons cliquer directement sur ce lien ; mais avant, sachant qu’il s’agit d’un intitulé de rubrique important, il n’est pas inintéressant de savoir si on peut l’atteindre depuis une autre page du site.

Un rapide coup d’œil sur les menus (liste de rubriques placée sous la bannière) ne permet pas de repérer une quelconque rubrique FAQ.

JPEG - 118.8 ko

Et pour cause : il s’agit d’une rubrique qui ne concerne pas directement le contenu rédactionnel du site, mais plutôt comme nous le verrons, "le mode d’emploi du site".

Traditionnellement, les rubriques annexes au contenu, telles que les FAQ, sont plutôt regroupées dans un même petit menu horizontal, complètement en bas de page. Effectivement, sur Rue89, c’est à cet endroit que nous retrouvons notre FAQ.

Là encore, il s’agit d’un repère à mémoriser, car vous le retrouverez très souvent.

JPEG - 111.4 ko

Frenquently Asked Questions signifie questions posées fréquemment (ou Foire Aux Questions, en québécois). C’est une méthode très utilisée, depuis toujours, sur Internet pour expliquer n’importe quel sujet selon le principe suivant : l’auteur de la FAQ établit une liste de questions auxquelles il apporte immédiatement les réponses. Cela permet d’apporter une quantité importante de précisions sur un sujet donné.

On pourrait penser, à juste titre, que ce principe, selon lequel la même personne définit à la fois les questions et les réponses, n’est pas vraiment un gage de pluralisme ni d’ouverture. Et de s’interroger sur la raison pour laquelle je présente ici une rubrique qui évoque plus le goulag que l’esprit critique.

Considérez toutefois, qu’il ne s’agit là que d’un mode de présentation applicable uniquement à certains contenus. On retrouve les FAQ surtout pour présenter point par point quelques aspects essentiels qui concernent les objectifs du site, des règles ou des modalités.

Par exemple, la FAQ de Rue 89 apporte, à mon sens, deux précisions importantes :

- il est expliqué les logiques des contributions, des notations et des commentaires.

- on apprend que le modèle économique du projet repose essentiellement sur l’insertion de bandeaux publicitaires.

JPEG - 111.6 ko

Un petit truc technique : imaginons que nous nous trouvions sur un site, et que, comme précédemment, nous recherchons, par exemple la rubrique FAQ. Il existe une méthode qui peut accélérer notre recherche :

Cliquez sur le menu Edition, puis sur l’option « Rechercher dans la page… » (CTRL + F). Il est ainsi possible, ne l’oublions pas, d’interroger le navigateur pour lui demander d’effectuer une recherche par mot clé dans la page affichée à l’écran. Cela peut être intéressant, surtout pour des sites dont la densité de texte est importante.

JPEG - 123 ko

Dès que vous avez activé cette fonction de recherche, le navigateur affiche une zone de saisie (Pour FireFox, c’est en bas de page) : ce qui vous permet de taper l’expression FAQ et d’arriver immédiatement au résultat (surligné en vert).

JPEG - 78.3 ko

Dernier repère important – ergonomique, celui-là - que l’on trouve sur ce site, comme, d’ailleurs sur la plupart des sites Web  : quelle que soit la page affichée, le logo permet de revenir d’un clic de souris sur la page d’accueil.

Gardez à l’esprit que ce logo peut représenter votre premier repère visuel pour identifier la page qui est à l’écran (après, regardez le titre de la fenêtre, puis la barre d’adresse). Je sais que la remarque peut sembler à certains d’une stupidité affligeante, mais c’est un fait : beaucoup de personnes passent d’un site à un autre sans trop s’en rendre compte…

JPEG - 113 ko

Nous quittons Rue 89, pour changer d’univers et visiter un site extrêmement fréquenté : aufeminin.com.

Peut-être avez-vous déjà entendu parlé de ce site, souvent montré en exemple de réussite (française) de la netéconomie ?

Puisqu’il était question de convention, de règles d’usage, essayons de retrouver ces fameux repères sur ce site-là.

Bon, par exemple, où se trouve la rubrique Qui sommes-nous ?

Cherchons, cherchons…

JPEG - 127.6 ko

On regarde de plus près… Hum.

JPEG - 112.2 ko

Regardons en bas de page… Premier constat : pas grand-chose à nous mettre sous la dent en guise de présentation.

Cliquons, à tous hasards, sur « Investisseurs ».

JPEG - 81.5 ko

On apprend qu’il s’agit d’un groupe exploitant plusieurs sites, dans différents pays européens…

JPEG - 109.3 ko

Essayons le lien « Annonceurs ».

JPEG - 82.2 ko

Là encore, le modèle économique du site repose intégralement sur l’insertion de publicité. Aufemini.com a même conçu un système de gestion publicitaire Internet propriétaire (qui est présenté dans la page précédente, « Investisseurs »).

JPEG - 95.5 ko

Pas de rubrique FAQ ni de Qui sommes-nous ?

J’en entend déjà :

François, qu’est-ce que tu nous racontes-là ? C’est toi qui nous mène en bateau !

Et moi de répondre :

Bah... c’est pas ma faute si même les sites les plus populaires respectent pas les conventions...

En attendant, une évidence s’impose : nous n’en saurons pas beaucoup plus en restant ici.

Quittons ce site en essayant de formuler une recherche sur Google : l’expression « au féminin » ne nous apporte que des réponses qui renvoient au même site.

JPEG - 160.9 ko

On tourne en rond.

Essayons de compléter la requête en ajoutant « groupe presse ». C’est mieux. Cette précision nous apporte un regard extérieur : en première position apparaît pointblog.com, considéré comme une référence de la blogosphère. Il n’est pas possible de deviner cette information si l’on n’est pas un usager régulier de Google, par contre pour peu que l’on fasse des recherches, même très superficiellement sur le phénomène Blog, la référence pointblog.com revient assez invariablement.

Sachez enfin que si Google place un site en tête, c’est qu’il s’agit du site le plus « populaire » ; c’est-à-dire, pour le même mot clé, celui dont le nombre de liens entrants (provenant d’autres sites) est le plus important (en réalité, c’est un peu plus compliqué, mais en gros, c’est cela) .

JPEG - 181.8 ko

Sur la page de Google, figurait une information que je préfère lire directement sur pointblog.com.

J’apprends donc que les dirigeants du groupe aufeminin.com ont vendu leur affaire à un magnat de presse allemand. J’apprends également que la personne qui se trouvait à la tête de ce groupe est une ancienne journaliste de ELLE. Un magazine par où est d’ailleurs passé également l’auteur du billet de pointblog.com, à en croire la fiche de présentation qui le concerne.

Donc, contrairement au site précédent, pointblog.com permet d’accéder à des fiches de présentation des auteurs. Ici, tous les billets sont signés et le nom des auteurs renvoient, par hypertexte, à des fiches de présentation.

JPEG - 119.9 ko

Le ton de l’article évoque un mode étrange : celui du « copinage entre stars du net ».

JPEG - 100.2 ko

Maintenant une petite vérification : je retourne sur Google et je complète encore la requête en tapant le nom de la dirigeante du e-zine féminin.

L’information sur l’identité de cette personne, tout comme l’acquisition en bourse par le groupe de presse est confirmée.

JPEG - 192 ko

Évidemment, je ne peux pas me contenter d’en rester là : il faudrait visiter ces sites pour recouper l’information, et procéder à chaque fois à l’identification des sources...

Mais cela, je vous l’épargne. Vous avez certainement des choses plus intéressantes à chercher que ces traditionnelles histoires d’exploits boursiers.