Lilapuce
 

exercices (mardi 26 octobre 2010)

Outils de sélection (Photoshop)

Les fichiers de l’exercice sont regroupés en bas de cet article sous la forme d’une archive au format zip.

Comme d’habitude, vous y trouverez le modèle et le document de travail.

Beaucoup de choses nouvelles et importantes dans cet exercice.

Voici les étapes qu’il faudra effectuer :

Niveaux

Pour corriger la sous-exposition, je vais passer par le menu « Image / Réglages / Niveaux » (voir support) :

PNG - 48.7 ko

Je repositionne le point du blanc sur la zone la plus claire de l’image :

PNG - 52.4 ko

Modifier la taille de l’image

Un clic droit sur la barre de titre de la fenêtre…

PNG - 214.8 ko

… afin d’accéder à la boîte de dialogue me permettant de rééchantillonner la photo. Nous avons vu qu’il est préférable de ne pas appliquer d’un seul coup une réduction trop importante.

Ici j’ai choisis de réduire par palier de 50%. L’image faisait 1800 pixels de large, je la passe donc à 900, après avoir coché les cases du bas (Conserver les proportions / Rééchantillonnage) :

PNG - 61.5 ko

Après réduction, j’applique une légère correction d’accentuation (Filtres / Renforcement / Accentuation).

PNG - 123.5 ko

L’effet d’accentuation joue sur le contraste des contours (nous y reviendrons de façon plus détaillée par la suite). Je me contente ici d’apporter la correction uniquement sur le Gain, c’est-à-dire la « quantité » de ce filtre : Il est, de façon générale, préférable d’apporter plusieurs fois successives ce correctif par petite doses, plutôt que de le faire en une seule fois avec un gain important.

PNG - 137.9 ko

Je réduis à nouveau l’image de 50% : 450 pixels.

PNG - 29.6 ko

L’image est restée à la taille d’affichage qui était la sienne au moment de l’ouverture du fichier. Je rappelle que la taille d’affichage (ou zoom) ne doit pas être confondue avec la taille réelle de l’image : sa définition, ou le nombre de pixels qui la compose.

Le fait d’avoir la photo en miniature à l’écran n’est guère confortable ; mieux vaut traiter les images au moins à un taux de zoom égal ou supérieur à 100% (1 point de l’image = 1 pixel de l’écran)

Pour cela, il va falloir procéder en deux temps.

- agrandir la taille de la fenêtre

PNG - 89.5 ko

- puis zoomer à l’aide du navigateur ou du classique raccourci clavier CTRL++ jusqu’à ce qu’elle s’affiche à 100% (regardez la barre de titre de la fenêtre) :

PNG - 270.4 ko

Sélection par la baguette magique

Je me saisis de la baguette magique avec l’option « Ajouter » et une tolérance assez grossière (32) (voir support).

En deux clics de souris j’arrive à attraper le mur.

Soustraire de la sélection avec le lasso polygonal

Le problème, c’est que la baguette magique, compte tenu de la faible résolution de la photo et des paramètres de l’outil, est inadaptée pour dissocier le visage et les mains du garçon de la sélection du mur.

Vu la piètre qualité de cette photo, j’aurais plus vite fait de me fier avant tout à mon œil : je vais retrancher à la main ces parties à l’aide du lasso polygonal, option « Soustraire » (voir support).

En quelques clics, l’affaire est réglée pour le visage :

PNG - 56.6 ko
PNG - 54 ko

Ce n’est guère plus compliqué pour les mains.

PNG - 54.5 ko
PNG - 55 ko
PNG - 55.1 ko

Je considère que la sélection du mur est terminée. Je m’empresse de la mémoriser (voir support) :

PNG - 187.3 ko
PNG - 81.8 ko

Cela me permet de désélectionner le mur et de passer à autre chose. Je pourrais ainsi récupérer cette sélection afin d’appliquer un réglage (ce que nous verrons juste après) ou de la modifier..

Attention :

À partir du moment où vous avez mémorisé une sélection, votre document n’est plus au format JPEG (.jpg). La mémorisation d’une sélection ne peut être conservée que dans un fichier qui prend en compte la transparence (dans une couche Alpha) ; ce qui n’est pas le cas du format JPEG. Si à cette étape vous décidez d’enregistrer votre image (sage précaution), Photoshop vous proposera alors de créer un nouveau document au format PSD (format natif de Photoshop). À ce sujet, ne mélangez pas deux choses totalement distinctes : la mémorisation d’une sélection et l’enregistrement du fichier. Le fait de mémoriser vos sélections ne vous dispense pas d’enregistrer votre fichier ; inversement vous aurez beau créer une multitude de sélections et enregistrer votre fichier, vous ne conserverez aucune trace de vos sélections si vous ne les mémorisez pas (d’une manière ou d’une autre).

Réglage « Teinte / Saturation »

Il faut modifier la couleur du mur. Pour cela, après avoir récupéré la sélection (imaginons que je l’avais désélectionnée), je passe par le menu « Image / Réglages / Teinte / Saturation » (voir support) :

PNG - 76.8 ko

Modification de la teinte :

PNG - 174.7 ko

Puis de la saturation :

PNG - 170.8 ko

Je termine ce réglage par la luminosité :

PNG - 170.2 ko

Intervertir la sélection

C’est fini pour le mur (sélection et réglages) ; il faut poursuivre notre travail de retouche, cette fois-ci, sur le sol.

Plutôt que de tout recommencer à zéro, il est plus judicieux de partir du mur pour faire le sol.

Eh oui : ces deux parties de l’image sont en bord à bord ; il est donc recommandé d’intervertir la sélection du mur pour démarrer celle du sol :

PNG - 194.3 ko

Nous sommes bien d’accord qu’à ce stade (après interversion de la sélection du mur) nous avons en main « tout sauf le mur » ; par conséquent nous avons au moins la délimitation supérieure du sol : c’est un bon début !

PNG - 264.4 ko

Je vais commencer par retirer la sélection de la partie supérieure de la photo. Pour cela, il est inutile de prendre des outils de haute précision. Le rectangle suffira largement.

PNG - 237.4 ko

Attention ! il faut bien soustraire.

PNG - 239.6 ko

Il suffit alors de tracer un rectangle qui englobe « à la louche » la partie à désélectionner. Vous pouvez sans risque déborder de l’image :

PNG - 265.9 ko

Un petit coup de zoom pour retrancher la silhouette du personnage. Je conserve mon rectangle en main (option soustraire) et je trace une zone qui arrive juste au-dessus de ma frontière « sol » :

PNG - 59.5 ko

Voilà : il reste à retirer les jambes :

PNG - 56.4 ko

Commençons par le pantalon. La baguette magique devrait faire l’affaire, puisqu’il existe un fort contraste entre la couleur de ce pantalon et celle du sol :

PNG - 68.1 ko

Toujours : ne pas oublier d’activer l’option soustraire…

PNG - 67.9 ko

Un clic et voilà. Je vous passe les détails sur le retrait du ballon, des pieds et du chiffon, mais souvenez-vous qu’avec la baguette et le lasso, ce n’était pas si complique que cela.

PNG - 60 ko

Au oui : mémorisez dès maintenant la sélection en tant que « Sol », même s’il s’agit d’un état provisoire !

En réalité, la partie la plus délicate à traiter est constituée par les lignes, ces dernières devant également être soustraites de la sélection du sol.

En premier, lieu, rappelez-vous qu’il n’est nécessaire de prendre en compte la ligne blanche (puisque nous allons la supprimer) ni la ligne bleue, car elle va se confondre avec la nouvelle couleur du sol.

Par contre toutes les autres lignes doivent être… redessinées. Aïe aïe aïe !

Nous avons en main une photo garantie 100% purée de pixels, ceci nous a bien arrangé pour sélectionner le mur, mais nous constatons que ce manque de qualité de l’image est une véritable catastrophe s’il s’agit de sélectionner des zones régulières telles que ces lignes.

Notre œil arrive à reconstituer ces lignes mais en réalité, compte tenu de la médiocrité de l’image, il sera impossible d’obtenir à partir d’outils tels que la baguette magique une sélection satisfaisante.

Autrement dit il n’y a guère d’autres solutions que de retracer les contours de toutes ces lignes. Et pour cela nous utiliserons le lasso polygonal (lire les supports).

Attention (on ne s’en lasse pas) : il faut toujours et encore activer cet outil de sélection avec l’option soustraire !

PNG - 60.4 ko

Je vous passe les détails (c’est déjà assez long comme ça !). Je me contenterai juste d’insister sur quelques recommandations :

- n’hésitez à remplacer votre sélection « Sol », au fur et à mesure de votre progression (voir support) : n’attendez pas d’arriver au bout de vos peines pour penser à mémoriser votre sélection.

- vérifiez que vous remplacez bien la sélection à chaque fois ; autrement dit, il faut absolument éviter de créer une multitude de sélections portant toutes le nom « Sol », car Photoshop ne vous indiquera pas que vous créez des doublons. C’est une situation assez fréquente au début et qui peut s’avérer assez délicate à traiter. Pour cela récupérez la sélection « sol » en faisant défiler la liste des couches et assurez-vous que vous avez toujours l’option « Remplacer la couche qui est activée » :

- dernière recommandation (de routine) : n’hésitez pas à enregistrer votre fichier, régulièrement (un p’tit coup de CTRL+S à intervalles réguliers, ça peut pas faire de mal, non ?)

Ceci étant dit, voilà, à peu de chose près, à quoi vous devriez arriver au moment de votre dernière mémorisation de « Sol » :

PNG - 259.5 ko

Supprimer la ligne blanche à l’aide du tampon de duplication

Reportez vous au support « tampon de duplication » pour plus de précision sur le maniement de cet outil.

Ici, j’ai choisi de délimiter une petite zone de sélection (à laide du lasso polygonal) afin de mieux contrôler la duplication de cette marque en relief sur le sol :

PNG - 56.6 ko
PNG - 60.4 ko
PNG - 56.7 ko

Je continue en redéfinissant petit à petit mes zones de clonage.

Allons-y doucement : un clic, on bouge la souris et on observe (ne pas hésitez à annuler immédiatement).

« Mitraillettes de clics sur pixels fugitifs » n’est pas vraiment le fond sonore adapté au maniement de cet outil…

PNG - 56.8 ko

Au besoin, il ne faut pas hésiter à moduler le tampon de duplication en modifiant l’opacité afin d’obtenir des fondus entres zone :

PNG - 67.3 ko
PNG - 67.1 ko

Vous devriez avoir un résultat proche de ceci :

PNG - 257.1 ko

Je sélectionne ensuite l’outil « Pipette », puis afin de redéfinir la couleur du sol, je clique sur la couleur de premier plan :

PNG - 108 ko

Sur le sélecteur, je choisis cette couleur :

PNG - 23.7 ko

Il faut ensuite récupérer la sélection du sol :

PNG - 54.6 ko
PNG - 28.8 ko

Je passe ensuite par le menu « Image / Réglage / Teinte / Saturation :

PNG - 33.7 ko

Puis, sur cette boîte de dialogue, je clique sur le bouton « Redéfinir »…

PNG - 13.4 ko

Ce qui a pour effet de passer la couleur de premier plan du sélecteur en couleur de fond dans la sélection active.

Un petit réglage sur la teinte et la saturation :

PNG - 72 ko

La couleur est ainsi passée du vert au bleu :

PNG - 205.9 ko

Je quitte la sélection active par la commande CTRL+D, puis je récupère le chiffon afin d’appliquer une modification de la teinte (Réglage / Teinte / Saturation) :

PNG - 32.5 ko

Voilà.

PNG - 221 ko
 

Outils sélection, tampon, réglages

 

 

Autres exercices
de l'atelier Infographie

 

L'atelier «Infographie»