Lilapuce
 

exercices (mercredi 18 mai 2011)

PROC reflet (Photoshop) [1]

Comme d’habitude, vous trouverez les éléments de cet exercice en bas de page, dans l’archive ZIP.

But du jeu : mettre en valeur un vieux Proc Celeron, en lui appliquant notamment un effet « reflet ».

La disposition particulière de ce processeur m’a trompée : j’ai commencé l’exercice en considérant cette pièce comme étant une barrette de mémoire vive (RAM) alors qu’il s’agit bien d’un processeur (ce qui est impardonnable, puisque j’avais déjà évoqué ce composant par ailleurs, pour l’atelier informatique).

C’est une preuve que, parfois, lorsque l’on traite une image, il faudrait s’attacher à mieux observer le fond des choses !

Voilà qui explique, en tous cas, pourquoi certains calques ou images de cet exercice portent des appellations impropres telles que « RAM » ou « barette ». Considérant que cette erreur d’identification n’est pas d’une importance capitale pour la compréhension de l’exercice, je l’ai volontairement laissée en l’état afin de consacrer mon temps à des mises à jour plus essentielles. Merci donc, de bien vouloir remplacer de vous-même les diverses « RAM » par « PROC » ou « CPU » ; ainsi que « barette » par « puce ».

On commence par sélectionner le fond de l’image. La baguette magique fera l’affaire.

JPEG - 77.4 ko

Puis on créée un masque de fusion, en passant, par exemple, par le menu calque en demandant de masquer la sélection : normal puisqu’il faut détourer le processeur.

JPEG - 77.8 ko

Le détourage est fait, sans destruction de l’image d’origine.

JPEG - 92.1 ko

Nouveau calque « fond dégradé » à placer sous l’image active (CTRL-ALT + clic icône « Nouveau calque »).

JPEG - 80.2 ko
JPEG - 89.9 ko

Outil dégradé (voir support)…

JPEG - 102.1 ko

…par exemple « Noir-bleu ».

JPEG - 61.9 ko

Remarquez qu’il est tout à fait possible de créer un dégradé à partir d’un calque de réglage (voir support) ; ce qui permet de corriger la valeur de ce dégradé.

Un autre calque de réglage (niveaux) a été appliqué afin de corriger l’image du processeur. Dans la mesure où ce calque est placé en haut de la pile, il modifie également la valeur du dégradé. Cette modification n’est que ponctuelle.

On considère que l’image du processeur est corrigée.

JPEG - 66.4 ko

Nouveau calque « barrette détourée »…

JPEG - 62.4 ko

… placé, cette fois ci, en haut de la pile (ceci est important). Ce calque est vide.

JPEG - 71.5 ko

On masque l’affichage du dégradé. On vérifie que le calque actif est bien « barrette détourée ».

JPEG - 89.5 ko

Raccourcis clavier : CTRL-MAJ-ALT + E (le majeur sur les deux premières, l’index sur la deuxième et n’importe quel doigt de l’autre main sur la troisième).

JPEG - 103.1 ko

Cette commande, très pratique, permet de créer un calque composite : toute l’information visible à l’écran, constituée de plusieurs calques, est « aplatie » sur ce nouveau calque « barrette détourée ».

Cela permet de travailler à partir d’un calque unique sur une image qui peut être parfois très complexe et dont la préparation nécessite une multitude de calques intermédiaires.

Voilà pourquoi il était nécessaire de masquer le dégradé, le temps de créer ce calque composite. Il fallait récupérer uniquement l’image du processeur détouré et corrigé.

Notez également que nous n’avons pas aplati les éléments d’origine : l’image « brute », le masque de fusion, le calque de réglage « niveaux » ; ils sont toujours disponibles et cela permet, le cas échéant, de les modifier.

JPEG - 93.2 ko

A présent que notre calque composite « barrette détourée » est constitué (regardez la vignette de la palette calque ci-dessus), il va falloir faire un peu de rangement.

Il n’y a rien de pire que de se retrouver avec une pile de calques comportant une multitude d’éléments n’ayant aucune utilité immédiate. On passe un temps fou à retrouver ses petits. Signalons, d’ailleurs, que cette perte d’efficacité liée à la profusion de calques intermédiaires est aggravée si ces derniers ne sont pas explicitement et systématiquement nommés.

Je crée donc un nouveau dossier ...

JPEG - 94.6 ko

....nommé « Image de base ».

JPEG - 93.5 ko

Il me reste à glisser-déposer ces éléments, dont je n’ai plus besoin, dans le groupe de calques.

JPEG - 94 ko
JPEG - 95.3 ko

Un fois que ces calques intermédiaires sont rangés, je clique sur la petite flèche du groupe de calques pour fermer ce dernier…

JPEG - 92.9 ko

Et je le glisse tout en bas de ma pile, sous le dégradé. Je masque le groupe de calques « Image de base » à l’aide de l’icône « œil ».

JPEG - 88.8 ko

Puis, à présent, je peux, à nouveau, activer l’affichage du dégradé…

JPEG - 87.5 ko

… et, si besoin, le modifier, puisqu’il s’agit d’un calque de réglage.

JPEG - 65.5 ko

La suite : diverses transformations...

 

Vieux PROC reflet

 

 

Autres exercices
de l'atelier Infographie

 

L'atelier «Infographie»