Lilapuce
 

supports (mardi 11 février 2014)

Styles (OOo) [6] : styles personnalisés

Résumé de l’étape précédente : Vous avez inséré des sauts de page, puis, des titres courants « par chapitre » ont été placés dans les en-têtes. Pas mal, ce truc, non ? En tous cas, j’en profite pour vous signaler que cette manip est beaucoup plus simple à réaliser sur OpenOffice que sur Word.

Nous sommes bien d’accord que, lors de l’étape précédente, vous avez créé un saut de page avant le premier « chapitre de notre texte (Titre « Chanson »).

Autrement dit, vous devriez désormais vous retrouver avec une page blanche avant le début de votre texte.

Placez-vous sur cette première page (utilisez au besoin le navigateur) et … à vous de jouer :

Récupérez le fichier « intro.txt », fourni en pièce jointe (encore de la récup sur Wikipédia) et collez le texte comme ceci :

Créer et modifier un style personnalisé

Cliquez dans le deuxième paragraphes de votre « corps de texte » (afin d’y placer le point d’insertion).

Sur la palette « Styles et formatage » cliquez droit sur le style correspondant et choisissez l’option « Nouveau » :

Puisque, vous l’avez compris, il s’agit de créer un nouveau style – un style personnalisé – il nous faut, en premier lieu lui donner un nom.

Il s’agira d’un style qui s’appliquera à cette portion de texte, placé sur la page d’introduction. Donc nous n’appellerons logiquement « Introduction ».

Pour cela, vérifiez soigneusement que toutes les conditions sont remplies pour que le style soit nommé ainsi (ne fermez surtout pas la boîte de dialogue, ce n’est pas fini) :

Ensuite, comme il s’agit d’un nouveau style personnalisé, il nous revient de préciser de quel type de style il s’agit.

Oui, mais encore ?

Bah, s’agit-il d’un style de titre ?

Non, bien sûr ! Alors, toujours sur l’onglet « Gérer », choisissez l’option suivante :

Remarquez (ci-dessus) qu’après avoir nommé le style, le champ « Style de suite » a été automatiquement modifié en adoptant le même nom. Cela signifie simplement qu’en créant de nouveaux paragraphes, on reste toujours dans le style actif (ce qui est préférable quand il s’agit d’un style de corps de texte).

Le nom et le type : voilà qui est suffisant pour les indications générales de notre nouveau style.

Il est temps de préciser les options de mise en forme ; commençons par l’onglet « Police » :

Puis la couleur :

Puis les retraits et espacements et c’est fini, pour l’instant :

De retour sur votre texte vous constatez qu’aucune modification ne s’est opérée sur le texte. Souvenez-vous que de toute façon, nous ne nous étions contentés de placer le point d’insertion sur le deuxième paragraphe. En l’état, ce texte est toujours en style « Corps de texte ».

Voici comment nous allons le modifier : cliquez, depuis la palette « Style et formatage » sur le style « Introduction », puis cliquez sur l’outil « Mode tout remplir » (pot de peinture) :

Puis, tout en maintenant le bouton de la souris enfoncé, glissez le curseur sur la portion de texte à passer en style « Introduction » :

Vous venez de découvrir une nouvelle méthode pour appliquer un style. Plutôt que d’utiliser le sélecteur, vous pouvez faire appel à cet outil « Mode tout remplir », ce qui permet d’appliquer un style d’un seul coup à plusieurs paragraphes. Cela peut s’avérer assez pratique lorsqu’il s’agit d’un style de « Style de texte » et nom d’un titre.

Imaginons, qu’après avoir appliqué votre style, ce dernier ne vous convient pas. La taille du texte est trop importante.

Il vous suffit alors de le modifier, rien de nouveau là dedans :

Par contre, voici ce qui est nouveau : sur l’onglet « Gérer », cliquez sur la case « Actualisation automatique » :

Apportez votre modification :

De retour sur votre texte, la modification s’est normalement appliquée.

Logique, puisque nous avons modifié le style !

Oui mais, ce qui est nouveau, c’est que si nous changeons directement les options de mise en forme d’un seul paragraphe du style « Introduction », la modification se répercutera automatiquement sur le style et donc à tous les paragraphes du même style.

Et cela se produira parce que nous avons cliqué sur la case « Actualisation automatique ».

Essayez donc, vous verrez : posez votre outil « Mode tout remplir » (pot de peinture) en cliquant sur le bouton de la palette « Style et formatage » et placez votre pointeur sur l’un des paragraphes de l’introduction, modifiez, par exemple, l’alignement sur l’option « justifié ».

À vous de jouer !

Normalement, vous devriez arriver à ce résultat :

Style de caractère

Très important : pour débuter, cliquez sur ce bouton afin de paramétrer un « Style de Caractère »

Sélectionnez la première occurrence du mot « Culture » de votre texte :

Puis sur la palette « Style et formatage » cliquez sur le bouton « Nouveau style à partir de la sélection »

Sur la boîte de dialogue, nommer votre nouveau style en tant que « Logo culture » et validez par « OK » :

De retour sur votre document, cliquez du bouton droit de la souris sur le nouveau style « Logo culture » afin de le modifier :

La boîte de dialogue vous confirme qu’il s’agit d’un style de caractère (nous reviendrons plus loin sur la question). Notez également qu’il est précisé que nous avons affaire à un style personnalisé :

Vous remarquerez que, s’agissant d’un style de caractère, aucune option de mise en forme de paragraphe n’est disponible sur la boîte de dialogue (retraits, alignement, etc.).

Nous n’allons donc changer que quelques paramètres de type « Police » :

La couleur .

Et vous validez

Prenez à nouveau l’outil « Mode tout remplir »...

Afin d’appliquer le style « Logo culture » aux autres occurrences du mot...

… tel que ce deuxième « Cuture » :

Nous verrons, dans un autre support, qu’il existe une solution qui permet de rechercher automatiquement une « chaine de caractère » (un mot, quoi) dans le texte mais, pour l’heure, nous nous en tiendrons à la fragile et peu fiable méthode visuelle.

Bref, l’objectif est d’arriver à ce résultat :

Il nous faut maintenant apporter quelques explications sur ce que signifie « Style de caractères ».
Nous sommes d’accord que, jusqu’à la création de ce style « Logo culture », nous n’avions appliqué des styles à paragraphes. Lorsque nous avions appliqué les styles de titre, il n’avait pas été nécessaire de sélectionner le texte ; par exemple, un simple clic sur le paragraphe suffit pour faire passer tout le paragraphe en niveau de style « Titre 1 ».

Normal : puisqu’il s’agit d’un style de paragraphe, le style s’applique au paragraphe ; c’est d’ailleurs tout l’intérêt de la démarche.

Donc, je ne vous l’avais pas signalé, mais il faut savoir que, par défaut, les styles sont des styles de paragraphes.

Par contre, ce qu’il faut déduire de cette règle, c’est qu’il est impossible d’imbriquer deux styles différents dans le même paragraphe... Sauf si le style imbriqué est un style de caractère, comme nous venons de l’expérimenter.

Imaginons, là encore, que nous souhaitions modifier ce style :

Changement de police de caractère (Georgia, Gras, Italique) :

De retour sur le document, on constate que, logiquement, toutes les occurrences du style de caractère « Logo Culture » ont été modifiées :

Prochain support : création d’une table des matières.

 

Texte d’intro

 

 

Autres supports
de l'atelier Bureautique

 

L'atelier «Bureautique»