Lilapuce
 

exercices (samedi 15 mai 2010)

Redessiner un objet

On a trouvé une image sur internet. Vous connaissez ce genre d’objet ?

JPEG - 21.7 ko
L’objet à traiter
L’objet à traiter

Vous pouvez la récupérer comme telle à l’aide du clic droit de la souris. Par principe, je l’ai mise également en bas de l’article sous forme de document à télécharger.

Nous allons prendre cet objet comme modèle afin de dessiner des formes géométriques modulaires sur Photoshop. Ensuite, les semaines suivantes, nous essayerons d’appliquer différentes textures à l’objet.

En premier lieu, créez un nouveau document de 400px – 300px et placez l’image dedans.

En plaçant ne serait-ce qu’un repère horizontal, on se rend compte que l’image n’est pas droite. Il va donc falloir redresser tout cela. Normalement, vous devriez y arriver sans peine si vous avez suivi les exercices précédents (redresser l’horizon de la mer, par exemple).

Une fois que votre image est redressée, placer-la dans la zone de travail en vous basant optiquement sur le centre de l’image.

En réalité, vous vous rendrez compte que l’image n’est pas rigoureusement symétrique, mais peut importe nous travaillerons, dans un premier temps, sur tous les éléments de la partie gauche que nous dupliquerons ensuite à droite.

JPEG - 72.3 ko

Créez un groupe de calque « Tracés modules base », dans lequel vous placerez toutes les parties constitutives de l’objet.

Placez précisément des repères autour du « grand cercle », puis, après avoir vérifié que le magnétisme est activé (Affichage / Magnétisme / Repères) tracez un cercle sur le calque correspondant. Mémorisez la sélection dans une couche « grand cercle » ; dans ce cas il n’est pas très important que calques et

couches portent le même nom ; d’autant que, maintenant, vous devriez être en mesure de bien distinguer l’un et l’autre sans risque de confusion.

JPEG - 139.7 ko

Procédez ainsi avec chacune des parties principales de l’objet, sachant qu’il ne faut traiter, dans un premier temps, que la partie gauche. Ignorez les détails.

JPEG - 143.9 ko
JPEG - 148.2 ko
JPEG - 88.5 ko

La partie basse de la poignée

JPEG - 91.5 ko

Complétez la sélection à l’aide de l’outil lasso polygonal comme ci-dessus. Puis, mémorisez la sélection en l’état (Poignée). Nous reviendrons après pour fignoler la partie crantée de la poignée.

JPEG - 109.3 ko

Utilisez l’outil Plume pour tracer cette forme en vous aidant des repères. Une fois que le tracé est finalisé, affichez la palette Tracé et transformez le tracé en sélection (3eicône du bas de la palette Tracé). J’ai intitulée sélection et calque de cette partie : « module1 ».

JPEG - 140.3 ko

Même chose pour cette autre petite forme, intitulée « module2 »

JPEG - 98.5 ko

Avant de tracer la partie centrale de l’objet, nous allons prendre quelques mesures : placez les repères délimitant les partie supérieures et inférieures.

Mesurez la hauteur.

JPEG - 100.7 ko

Divisez par deux cette valeur. Vous connaissez la position exacte du « centre vertical » ; placez un repère. Prenez l’outil ellipse et, tout en appuyant sur la touche ALT (permet de tracer depuis le centre) tracez votre ellipse. Mémorisez la sélection « Corps »

JPEG - 116.9 ko

Si vous ouvrez la palette Couches, vous devriez avoir une liste qui ressemble à cela.

JPEG - 83.5 ko

Il est temps de s’occuper du détail de la poignée : tracez avec l’outil plume la délimitation de la partie crantée.

JPEG - 90.7 ko

Tracez un cercle ainsi et mémorisez cette sélection en tant que « crans_poignée ».

JPEG - 161 ko

Affichez la palette couche et dupliquez autant couches « crans_poignée » que nécessaire (pour en avoir 4 en tout). Placez au mieux les couches pour faire correspondre le masque à chaque cran. Pour cela utilisez les touches de direction.

JPEG - 120.4 ko

Revenez sur vos calques récupérez la sélection « crans_poignée », puis, successivement les 3 autres en cliquant, à chaque fois, sur l’option « Ajouter à la sélection ».

JPEG - 125 ko

Le but du jeu consiste à rassembler tous les cercles sur la couche « crans_poignée », en remplaçant la version initiale.

JPEG - 167.7 ko

Vous pouvez ensuite supprimer les couches superflues.

JPEG - 143 ko

Retournez dans la palette Tracés pour « récupérer le tracé comme sélection »

Récupérez la sélection « poignée » en mode « Intersection avec la sélection »

JPEG - 154.1 ko

La délimitation est faite. Maintenant, récupérez la sélection « crans_poignée » en mode « Soustraire de la sélection »

JPEG - 148.9 ko

La sélection de la partie crantée de la poignée est faite ; vous pouvez la mémoriser en tant que « poignée_cran ». Désélectionnez.

JPEG - 161 ko

A présent, il est préférable de modifier l’autre partie de la poignée, afin que les deux éléments s’emboîtent parfaitement. Récupérez la sélection « poignée », puis récupérez la sélection « poignée_cran » en mode « soustraire de la sélection »

JPEG - 109.5 ko

La délimitation du bord à bord s’est opérée, mais il faut retirer les parties creuses correspondant aux crans précisément. Pour cela il suffit de la encercler à l’aide d’un lasso en mode « soustraire de la sélection »

JPEG - 173.2 ko

Il ne reste plus qu’à actualiser la couche.

JPEG - 203.8 ko

Il faut maintenant dupliquer chacun des éléments pour reconstituer l’objet en entier. Puisque nous venons de traiter la couche « poignée » commençons par celle-ci : vérifiez que la sélection est bien active, puis cliquez sur le menu Sélection / Transformer la sélection.

JPEG - 193.7 ko

Après avoir activé la transformation : menu Edition / Transformation / Symétrie axe horizontal.

Déplacez la sélection en la faisant glisser sur la partie droite de l’image à l’aide de la touche de direction « droite » du clavier. Là on peut vraiment visualiser l’asymétrie de l’image.

JPEG - 170.9 ko

Une fois que la sélection est correctement placée, validez la transformation en appuyant sur la touche « entrée » du clavier et mémorisez la sélection : « poignée_droite ».

Dupliquez ainsi chacune des couches pour la partie droite afin de reconstituer l’objet. Nommez ces couches avec le même intitulé que celui de la couche d’origine auquel rajoutez le suffixe « droite ».

JPEG - 171.5 ko

Vous devriez avoir quelque chose qui ressemble à cela. Vous pouvez déplacer les couches afin de vérifier qu’il y a bien deux versions de chaque zone. Par exemple, ci-dessus on réalise qu’il manque la « poignée_cran_droite » ; nous allons y remédier.

JPEG - 172.6 ko

Récupérez la sélection « poignée_cran » puis transformer la sélection tel que nous l’avions fait précédemment (symétrie axe horizontal), déplacez et mémorisez en tant que « poignée_cran_droite ».

JPEG - 126.3 ko

Vous pouvez maintenant regrouper les couches par zones. Par exemple, récupérez la sélection « grand cercle » puis, tout en ayant cette sélection activée, récupérez « grand cercle_droite » en mode « Ajouter à la couche » ; mémorisez la sélection en sélectionnant la couche « grand cercle » tout en ayant coché l’option « Remplacer la couche ».

JPEG - 164.4 ko

Si l’on regarde les couches, on se rend compte qu’il faut faire le ménage, car – a priori – nous n’avons plus besoin de la couche « grand cercle droit »

JPEG - 107.2 ko

Voilà à quoi devrait ressembler la palette Couches après rassemblement et nettoyage des couches.

JPEG - 109.5 ko

Afin de pouvoir visualiser notre travail, nous allons remplir chacune des sélections dans un calque séparé. Commencez par remplir de noir la sélection « petits cercle interne ». Vérifiez que vous êtes bien positionné sur le calque idoine. Appuyez sur la touche D , puis ALT+Retour arrière.

JPEG - 102.8 ko

Contentons-nous, pour l’instant, d’appliquer des aplats de gris de plus en plus clair, sur chacune des autres zones.

JPEG - 106.8 ko

Définissons une correspondance entre l’ordre des calques, la « profondeur » de chacune des parties de l’objet et les niveaux de gris : par exemple, le premier calque (petit cercle interne) représente la partie « supérieure » de l’objet (celle qui est la plus proche de l’œil), laquelle sera en noir ; le dernier calque (corps) comporte une forme « d’arrière plan » que nous allons remplir en gris clair.

JPEG - 120.4 ko

Une fois que vous avez rempli toutes les zones, cliquez sur la palette Historique afin de définir un instantané. Cela permet de mémoriser un état de votre document sur lequel vous pourrez revenir ultérieurement ; à partir duquel il sera possible de créer un autre fichier.

JPEG - 116.4 ko

Nommons cet instantané « modulesgris » et enregistrez cet instantané comme un nouveau fichier

Transformez à votre goût ce fichier en appliquant à chacune des zones des effets de calques et de filtres.

JPEG - 25.5 ko

Hum… pas bien terrible, quand même. On reviendra la semaine suivante pour essayer d’appliquer des textures plus convaincantes à notre objet

 

 

 

Autres exercices
de l'atelier Infographie

 

L'atelier «Infographie»