Lilapuce
 

exercices (lundi 31 mai 2010)

À propos de Bittorrent

Le protocole Bittorrent fait partie des principaux systèmes de partage de fichiers pair à pair encore utilisés de nos jours.

Nous n’entrerons pas ici dans le débat sur le respect du droit d’auteur, pas plus que dans l’explication technique détaillée du fonctionnement de Bittorrent.

Reportez-vous, pour cela, aux liens (externes) proposés à la fin du support.

Télécharger le lecteur multimédia VLC

Puisque nous serons amenés à récupérer et partager des fichiers musicaux et vidéo, mieux vaut acquérir un logiciel qui nous permettra de lire à peu près tous les types de fichiers multimédia envisageables.

Les systèmes d’exploitation, tels que Windows ou Mac Os intègrent bien des lecteurs de fichiers multimédia (respectivement, Windows Media Player et ITunes) mais ces programmes ne permettent pas toujours de lire correctement tous les formats de fichiers disponibles sur les réseaux de partage de fichiers (notamment Flac et Ogg Vorbis).

Nous téléchargerons donc l’excellent lecteur VLC, qui nous mettra à l’abri de tous problème éventuel de compatibilité de format de fichiers (voir fiche de présentation sur Wikipédia).

Le site officiel de VLC : http://www.videolan.org/

Cliquez sur le gros bouton « Download » pour télécharger le fichier d’installation et installez le programme (en tant qu’administrateur, si vous étiez avec un profil « utilisateur limité »).

Bittorent, en bref

Il faut bien comprendre que Bittorent est un protocole de partage de fichiers dont la logique principale consiste à améliorer le téléchargement de ressources disponibles sur Internet (des programmes tels que les distributions Gnu-Linux et, de façon générale, tout type de fichiers informatiques).

Avant qu’il existe les systèmes pair à pair du type Bittorent, le téléchargement de fichier s’effectuait de façon centralisée : une ressource est disponible sur un serveur afin que les internautes puissent la télécharger. Dans ce schéma, selon le niveau d’encombrement de la bande passante (le nombre de téléchargements effectués au même moment), il faudra parfois attendre plusieurs heures avant d’obtenir le téléchargement complet du fichier (par exemple, s’il s‘agit d’une image ISO de quelques Giga-octets).

Avec Bittorent, au lieu de télécharger le fichier recherché (par exemple une compilation de fichiers musicaux) depuis un serveur centralisé, on récupère, dans un premier temps, un petit fichier texte, appelé « Torrent » depuis un « Tracker », un des nombreux serveurs dont le but ne consiste qu’à référencer les ressources « Torrent » disponibles sur Internet.

Une fois le fichier « Torrent » récupéré, ce dernier est alors exécuté (sur votre ordinateur) par un programme « Bittorent » lequel coordonne à la fois la récupération et la mise à disposition de la compilation musicale téléchargée.

Car, à partir du moment où on télécharge cette musique, on devient soi-même une ressource disponible pour d’autres utilisateurs (tant que le programme Torrent reste actif et que le fichier Torrent ainsi que la compilation musicale sont encore sur l’ordinateur).

Le fichier Torrent permet précisément de définir, pour la même compilation musicale, quels sont les utilisateurs qui ont finit de la télécharger (seed) et ceux qui sont en cours de téléchargement (leech).

Ainsi, au lieu de télécharger un fichier depuis un serveur unique, le système Bitorrent permet de répartir la charge de téléchargement depuis les multiples postes des « téléchargeurs ». Et une ressource pourra être mise à disposition même si le fichier n’est pas téléchargé dans son intégralité.

Le principe de partage de fichier en mode pair à pair de type Bittorent inverse la contrainte du téléchargement depuis un serveur centralisé : si de nombreux internautes téléchargent le même fichier au même moment, on améliore le taux de transfert de tous au lieu de le limiter.

Télécharger un programme « Bittorent »

Il nous faudra donc télécharger un programme « Torrent » ; il en existe beaucoup (voir Wikipédia )

Nous nous contenterons de prendre le plus connu : Vuze : http://azureus.sourceforge.net/

Là encore, une fois rendu sur le site, cliquez sur le gros bouton « Download » et installez le programme.

Trouver des trackers

Sans trackers votre programme Bittorent ne vous sera pas d’une très grande utilité.

Plusieurs solutions sont alors envisageables. Par exemple, rien ne vous empêche d’afficher votre moteur de recherche et de taper « trackers Torrent », « torrents » voire même « le nom de votre chanteur préféré torrent » (remplacez le nom de votre chanteur préféré par qui vous voudrez).

Soyons clair, il est probable que dans la grande majorité des cas, de telles recherches vous conduiront sur des sites peu regardant quant au respect de la propriété intellectuelle et du droit d’auteur et qui, surtout, se contrefoutent totalement de savoir si les dits-auteurs acceptent ou non de mettre leurs œuvres « librement » à disposition sur Internet.

Alors vous faites comme vous voulez. Je ne suis pas là pour vous faire la morale.

Je me contenterai de proposer quelques ressources légales et qui respectent les auteurs, comme nous l’avons fait en atelier.

Histoire d’expérimenter concrètement un système de partage de fichier pair à pair. Histoire de comprendre comment cela fonctionne, avant de juger. Histoire de ne pas criminaliser le système en lui-même, sous prétexte que certaine pratiques de ce système sont illégales ou jugées comme telles.

Etree.org Community Bittorrent Tracker :
http://bt.etree.org/
Un site de mise à disposition de musique enregistrée en public.
On y trouve quelques pépites de ces vieux hippies du Grateful Dead, mais aussi Primus, Queens of The stone Age, Pearl Jam, Pat Metheny, The Smashing Pumpkins, etc.

Jamendo :
http://www.jamendo.com/fr/
« Sur jamendo, les artistes autorisent le partage de leur musique. C’est libre, légal et illimité. » À remarquer que ce site ne propose pas nécessairement des fichiers torrents. On y regrettera juste la présentation quelque peu clinquante et un poil commerciale, ainsi que la sollicitation à utiliser le très contestable système de réseaux sociaux Facebook.

Youtorrent :
http://www.youtorrent.com/
On y trouve des programmes, des jeux, de la musique, des vidéos (émissions de TV et bandes-annonces de films)

Legit Torrents
http://www.legittorrents.info/
Des programmes, des jeux, de la musique, des livres, de la vidéo. Sélectionnez une catégorie. Et lancez une recherche par mots-clé. On n’y trouve pas tout mais c’est sûr, légal et sécurisé.

Clearbits (LegalTorrents)
http://www.clearbits.net/
Musique, jeux, vidéo, etc.

Free Torrent
http://freetorrent.fr/
« Site de téléchargement de logiciels libres et de contenus libres ». Des logiciels libres, des jeux, un peu de musique, des livres, etc.

Public Domain Torrents
http://www.publicdomaintorrents.com/
Pour télécharger des vieux films (en anglais) tombés dans le domaine public.

Torrentule
http://www.torrentule.com/fr/
Un tracker spécialisé pour télécharger des torrents de logiciels libres, notamment les distributions GNU/Linux.

À propos du droit d’auteur et du partage de fichiers

L’article de wikipédia sur The Pirate Bay :
http://fr.wikipedia.org/wiki/The_Pirate_Bay

Le livre Internet et création de Philippe Aigrain, où il est notamment question de la « Licence globale », à télécharger (librement et légalement) :
http://paigrain.debatpublic.net/?page_id=171

La loi Dadvsi, critiquée par eucd.info :
http://eucd.info/

La loi Hadopi, critiquée par la quadrature du net :
http://www.laquadrature.net/HADOPI

À propos de Bittorent

L’article de Wikipédia (P2P) :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Partage_de_fichiers_en_pair_%C3%A0_pair

L’article de Wikipédia (Bittorent) :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bittorent

La fiche de Framasoft :
http://www.framasoft.net/article2080.html

L’article de libération :
http://www.ecrans.fr/Mode-d-emploi-BitTorrent,2960.html