Lilapuce
 

exercices (mercredi 20 décembre 2017)

Allumer le brave soldat

Le document de travail est disponible, comme d’habitude en fichier joint. Pour information, il s’agit d’une reproduction d’une illustration que Josef Lada a réalisé pour le roman antimilitariste Le Brave Soldat Chvéïk de Jaroslav Hašek.

Le dessin a été photographié dans des conditions peu confortables, dans un musée, de surcroît, par un piètre photographe (moi-même). Nul besoin d’une quelconque expertise pour constater que l’image manque totalement de contraste. Au lieu d’avoir un dessin au trait – noir sur fond blanc – tel qu’était l’original, nous avons une bouillie toute grise.

Heureusement Gimp va nous aider à corriger cela.

Seuil

Passez par le menu « Couleur / Seuil » :

Déplacez ensuite le curseur du noir à 102 :

Il vous restera, à l’aide de l’outil lasso, à sélectionner les zones sombres placées aux angles gauche et droite de l’image...

… puis, par édition remplir votre sélection avec la couleur d’arrière plan, c’est à dire le blanc :

… à condition, bien sûr, que le blanc soit la couleur d’arrière-plan !

Profitons-en pour vous proposer ce petit rappel à propos des les couleurs de premier-plan (PP) et d’arrière-plan (AP ).

Couleurs de premier-plan et d’arrière-plan

Gimp vous donne la possibilité de stocker en permanence sous la main deux couleurs. Par défaut, lorsque vous exécutez Gimp, ces couleurs sont le noir en premier-plan et le blanc en arrière-plan.

La couleur de premier plan sera utilisée lorsque vous tracez des formes avec les outils pinceau et crayon ; la couleur d’arrière plan avec l’outil gomme.

Comme indiqué sur l’info-bulle ci-dessous, il est possible de permuter ces couleurs, en cliquant sur les flèches, placées en haut et à droite des rectangles PP et AP (on obtient le même résultat en appuyant sur la touche X du clavier) :

De même, tel qu’il est également indiqué ci-dessus : si d’autres couleurs que le noir et le blanc sont chargées en PP et AP (nous verrons comment faire cela un peu plus bas), vous pouvez les rétablir immédiatement en cliquant sur l’icône (petits carrés) placée en bas et à gauche des rectangles PP et AP (et on obtient le même résultat en appuyant sur la touche D du clavier).

L’utilisation avec la permutation des couleur de PP et d’AP – noir et blanc - correspond à un type de manip très pratique que l’on peut être conduit à répéter en permanence, par exemple, quand on utilise les masques de calques ou le mode de sélection « masque rapide »

Sélecteur de couleurs

Voyons ce qui se passe, à présent si l’on clique, par exemple sur le rectangle de premier-plan.

On obtient cette fenêtre, ci-dessous. C’est le sélecteur de couleur par défaut de Gimp :

Pour changer la couleur, je dois d’abord cliquer sur la bande verticale, ci-dessous encadrée en bleu.

En cliquant sur cette bande, je choisis de façon générale une teinte. Pour moi ce sera le magenta. Observez le trait horizontal placé à cet endroit de la barre.

Une fois que la teinte est sélectionnée le nuancier permet ensuite de choisir la nuance précise à partir de deux entrées : la luminosité et la saturation.

Pour obtenir une couleur saturée (sans blanc ni noir), il faut cliquer l’angle supérieur droit).

Le blanc pur est l’angle inférieur droit.

Pour le noir pur, c’est soit l’angle supérieur gauche (absence totale de couleur), soit l’angle inférieur gauche (absence totale de blanc).

Vous pouvez ainsi choisir n’importe quelle nuance intermédiaire, en cliquant à l’intérieur de ce nuancier.

Pour ma part j’ai choisi ce magenta plutôt saturé, qui s’affiche en tant que couleur Actuelle, sous le nuancier :

J’ai la possibilité de conserver la couleur choisie en mémoire en cliquant sur la petite flèche placée à droite de « Actuelle ». En cliquant sur « Valider », je ferme le sélecteur de couleur.

La couleur de premier-plan est désormais magenta :

Mode de fusion des calques

J’ai modifié la couleur de premier plan afin de créer un nouveau calque qui sera entièrement magenta.

Ceci nous permettra de comprendre, à partir d’un exemple simple – une couleur unie et un dessin au trait noir et blanc - comment fonctionne le mode de fusion de calque.

Pour créer ce nouveau calque entièrement magenta, il faut cliquer sur ce bouton « Nouveau calque » (encadré, ci-dessous), placé en bas de la fenêtre calque, puis, sur la boîte de dialogue, cliquer sur couleur de premier-plan :

L’image est entièrement magenta.

C’est logique puisque le nouveau calque se place toujours au-dessus de celui qui était sélectionné et que tant qu’il est en mode de fusion « Normal » avec opacité à 100 %, le calque couvre entièrement celui placé en-dessous (c’est le mode de fusion par défaut) :

C’est ce réglage du mode de fusion, précisément, que nous allons modifier pour la suite de cet exo.

Cliquons sur « Normal » pour observer la liste d’options qu’il est possible d’appliquer :

Les modes de fusion de calques permettent de changer l’image par la superposition des calques.

Le principe est le suivant : le calque placé au-dessus, sur lequel on règle un mode de fusion particulier, modifie l’apparence du ou des calques placés en-dessous, comme s’il agissait à la manière d’une source lumineuse.

C’est une technique qui n’est pas toujours facile à appréhender, car la compréhension des résultats obtenus est loin d’être intuitive : tout dépend du type d’images associées sur les différents calques et du nombre de calques sur lequel s’opèrent les réglages.

C’est la raison pour laquelle je vous conseille, comme avec l’exercice présent, de démarrer la prise en main de cette technique, en vous limitant à des manips simples, basées sur des variations élémentaires et facilement compréhensibles.

Ci-dessous, vous aurez juste deux calques : une couleur en aplat pour le premier et un dessin au trait pour le deuxième.

Le réglage du mode de fusion s’applique uniquement sur le premier calque .

Pour plus d’info sur le sujet, vous pouvez vous reporter au support de Gimp en ligne ainsi qu’à ce support maison sur Photoshop

Ci-dessous le rendu, de certains modes de fusion de Gimp (ceux qui auront pour effet de modifier d’une façon ou d’une autre les calques de mon exemple).

La première vue permet de voir comment le calque magenta en mode de fusion « Éclaircir seulement » va modifier le calque inférieur, sur lequel est placé un dessin au trait noir sur fond blanc :

Je vous laisse observer les suivantes.

 

Dessin

 

 

Autres exercices
de l'atelier Photomontage

 

L'atelier «Photomontage»