Lilapuce
 

exercices (samedi 27 février 2010)

Comme "Renegades" [1]

La couverture de ce disque de Rage Against The Machine, est d’une rare efficacité. Quatre lettres, trois couleurs. Boum.

Il s’agit d’une interprétation d’une célèbre sculpture de Robert Indiana.

Le crédit de ce très beau travail graphique revient, selon le CD, à RATM, Rick Rubin and Aimée Macauley.

Donc pour cet exercice, aucun traitement photographique ne sera à faire puisqu’il ne s’agit que de lettres. L’idéal aurait été de travailler directement la typo, afin d’ajuster "pile poil" chacune des lettres, comme l’ont fait les auteurs. Pour cela il aurait fallu retrouver exactement la même la typo. Autant dire : mission impossible. De plus, les graphistes ont visiblement redessiné certaines parties telles que le raccord entre le R et le A.

Bref, on laisse tomber momentanément le travail sur la typo et on considère que ce document va nous servir de modèle pour traiter une composition graphique basée sur un système de formes modulaires – les lettres – que nous allons redessiner.

Pour commencer, il faut récupérer le scan (en bas de page) et de l’ajuster dans notre gabarit de CD : essayons de placer cette image par rapport au gabarit en prenant comme repère le centre du document. Nommons le calque qui comporte cette image « modèle ».

Notre image est au format GIF ; il faudra donc le immédiatement passer en mode RVB pour pouvoir l’utiliser correctement dans un document Photoshop (menu Image/mode).

La seule chose qui nous intéresse, dans l’immédiat, étant le module de base de la première page, prenons la baguette magique et sélectionnons les lettrages rouges du recto du livret. Il faudra ajouter de la matière, voire redessiner certaines parties abîmées (comme le haut du R).

Une fois que la sélection semble acceptable, lissez de 1 à 2 pixels et remplissez la sélection d’une couleur foncée sur un calque provisoire pour vérifier la qualité du tracé. Retouchez si nécessaire, en rebouchant les « pétouilles » ou en améliorant les contours.

Mémorisez cette sélection en tant que "module de base". Nous en aurons besoin par la suite. Supprimez le calque provisoire qui vous a permis de vérifier la sélection.

Il manque à cette sélection le fond perdu pour le recto de la jacquette. Ajoutez cette matière à la sélection à l’aide des outils qui vous semblent le plus adaptés (lasso, plume, rectangle...). Une fois que vous avez peaufiné votre deuxième sélection, comportant la matière nécessaire à la coupe, mémorisez cette nouvelle sélection en tant que « fond_perdu ».

Créez un nouveau groupe de calques en tant que « Recto_livret ».

Puis dans ce groupe de calques, créez un nouveau calque « Rouge ».

Prélevez avec la pipette la couleur rouge du modèle et remplissez entièrement le calque « Rouge » de cette couleur (ALT+Retour arrière, s’il s’agit de la couleur de premier plan ; CRT+Retour arrière s’il c’est la couleur d’arrière plan).

Toujours depuis le calque « Rouge », créez un nouveau claque que vous intitulez « Bleu ». Par défaut, il se placera au-dessus du « Rouge ». Prélevez, à l’aide de la pipette un échantillon de la couleur bleu du modèle et remplissez entièrement le calque « Bleu » de cette couleur.

Masquez temporairement le calque « Rouge » ainsi que le calque « Bleu »(icône de l’œil).

Placez-vous sur le calque « Modèle » et modifiez l’opacité de ce calque à environ 40% (ceci afin d’éviter de confondre le modèle avec les nouveaux calques). Délimitez grossièrement la zone supérieure droite du motif.

Cliquez sur le menu « Sélection », puis sur « Récupérer la sélection… ».

Cochez ensuite l’option « Soustraire de la sélection », puis cliquez sur la couche « fond_perdu ».

La sélection correspond donc précisément au motif bleu y compris le fond perdu. Placez-vous sur le calque « Bleu » en cliquant sur l’icône de l’œil, pour le rendre visible.

Cliquez sur l’icône « ajoutez un masque de fusion ».

Le bleu est délimité avec le fond rouge par l’intermédiaire du masque de fusion. Il y a cependant peut-être quelques retouches à faire, car des pétouilles apparaissent ça et là dans la zone rouge.

Cliquez sur l’icône du masque de fusion tout en maintenant la touche Alt du clavier. Vous prenez ainsi la main sur votre masque : en noir, ce sont les zones qui « masquent » l’information, alors que le blanc représente le motif « en positif ». A l’aide de l’outil pinceau, vous pouvez corriger votre masque de la façon suivante : si la couleur de premier plan est noire, vous bouchez ; si elle est blanche, vous videz. Pour intervertir « Couleur Premier plan » avec « Couleur Arrière plan » il faut appuyer sur la touche X du clavier. Ajustez la taille et les propriétés de l’outil pinceau pour régler le mieux possible la retouche. Rien ne vous empêche de récupérer la sélection « fond_perdu » pour délimiter les contours des zones retouchées et éviter ainsi de « mordre » dans le motif (intervertir la sélection, s’il faut creuser dans le blanc). De cette façon vous pouvez nettoyer très rapidement toutes les imperfections numérisées sur l’original (poussières et autres marques calamiteuses de ces horribles réalités matérielles imprimées).

Créez un nouveau calque, que vous intitulez « noir ».

Délimitez grossièrement, à l’aide du lasso, une zone à l’intérieur de la lettre A, car l’intérieur de cette lettre doit être en … noir.

Suivant le même principe qu nous avons vu précédemment, pour délimiter précisément la sélection – en bord à bord – avec le contour de la lettre, il va falloir récupérer la sélection « fond_perdu » (ou même « Module de base », c’est indifférent) en mode soustractif.

Appuyez sur la touche D du clavier pour rétablir le noir comme couleur de premier plan, puis remplissez votre sélection (Alt+Retour arrière). Désélectionnez (Ctrl+D).

Masquez temporairement les calques « Bleu » et « Rouge » et délimitez grossièrement au lasso la partie gauche de l’image ; celle où doit venir précisément le fond noir.

Appliquons encore la même logique : récupérer la sélection « fond_perdu » en mode soustractif de notre sélection active.

La nouvelle délimitation s’affiche à l’écran ; il n’y a plus qu’à remplir (Ctrl+Alt), après avoir vérifié que la couleur de premier plan est bien noire.

Là encore, si nécessaire, on peu retoucher le calque « noir » au cas où l’on aperçoit encore ces maudites pétouilles. Attention toutefois, car contrairement au calque « Bleu », nous n’avons pas créé de masque de fusion pour ce calque « noir » ; nous l’avons rempli directement à partir de la sélection. Il faudra donc utiliser la gomme et le pinceau. Et prendre soudainement conscience que si notre nettoyage avait été correctement effectué dès le départ, nous n’aurions pas eu à y revenir deux fois par la suite.

Voilà, c’est fini pour aujourd’hui. La semaine prochaine, on continuera avec la page 4 du livret ; lequel n’est qu’une déclinaison en réduction du motif.

Voir étape suivante

 

Scan de la couverture du CD

 

 

Autres exercices
de l'atelier Infographie

 

L'atelier «Infographie»