Lilapuce
 

supports (mercredi 16 décembre 2009)

Lettres soulignées des menus

Que signifie le soulignement de certaines lettres dans la barre des menus des applications ? Cela sert vraiment à quelque chose, c’est pour impressionner les débutants ou c’est juste de la déco ?

Voyons d’abord, précisément, de quoi il retourne. Par exemple, ci-dessous (sur OpenOffice), observez le « F » de Fichier, le « d » de Édition, le « A » de Affichage, etc. :

La clé de l’énigme se trouve sur le clavier.

Mais avant de donner tout de suite l’explication proprement dite sur le pourquoi des lettres soulignées, observons la touche « ALT », placée à gauche de la barre d’espace :

Appuyez brièvement une fois sur cette touche et vous constaterez alors que le premier menu de votre application est sélectionné :

— Ah oui, et alors quel intérêt ?

Bah, d’abord c’est l’occasion de mettre en pratique un autre type de touches du clavier ; le pavé directionnel :

Appuyez sur une fois, brièvement, sur la touche (flèche) « Droite » et vous sélectionnez le menu suivant :

Ce n’est pas fini : appuyez ensuite sur la touche « Gauche », afin de revenir au menu précédent (ici « Fichier »), et appuyez ensuite sur « Bas » : vous développez le menu.

Imaginons qu’en l’état, vous vouliez ouvrir un document. Il vous suffirait alors d’appuyer encore une fois sur « Bas ». Le menu « Ouvrir » étant alors sélectionné, il suffit de valider la commande par une simple pression de la touche « Entrée » (toujours sur le clavier).

— Je vois qu’on s’amuse bien à tripatouiller le clavier, hein... À quoi ça sert, alors, d’avoir une souris ?

Bah, parfois cela peut être très utile de pouvoir exécuter les commandes ordinaires - celle que nous faisons à l’aide de cette chère petite souris - en utilisant une autre méthode.

Imaginez, par exemple, que vous arriviez sur un vieux PC, équipé d’une souris d’une souris à boule quelque peu usée. Il est possible, alors, que votre main ne puisse pas obtenir du pauvre mulot tout ce que vous en attendez en temps ordinaire : vitesse d’exécution et précision.

Plutôt que s’énerver sur le matériel, vous gagneriez peut être à contourner l’obstacle en utilisant une autre méthode que celle à laquelle vous êtes habitué. Vous découvrirez alors peut-être que votre clavier vous permet de faire presque tout ce que vous effectuez sur votre ordinateur avec la souris, y compris d’arrêter l’ordinateur.

Demandez à nos jeunes amis — je veux parler des gamers, les amateurs de jeux en réseau — ce qu’ils en pensent. Vous serez peut-être surpris de découvrir que le clavier s’avère être un précieux outil, particulièrement adapté à l’ordinateur : rapidité, confort et précision.

De plus, dans certains cas, si vous êtes sur une application qui nécessite un emploi intensif et prolongé du clavier (bureautique, par exemple) vous apprécierez certainement le fait de gardez les mains au dessous de vos touches pour effectuer les commandes ordinaires ; d’où le grand succès des fameux raccourcis claviers.

— Soit, mais cela ne me dit toujours pas pourquoi les lettres des menus sont soulignées.

C’est vrai. Alors voilà le fin mot de l’histoire.

Imagions que, sur votre traitement de texte (OpenOffice Writer), après avoir tapé votre texte, il soit nécessaire, par exemple, d’appeler une commande du menu « Format », pour modifier le format de paragraphe.

D’abord, avant de faire quoi que ce soit, observons la barre des menus : nous sommes bien d’accord que la lettre soulignée de ce menu « Format » est le « t », n’est-ce pas ?

Il vous suffira donc de maintenir appuyée la touche « Alt » (main gauche) puis d’appuyer brièvement de l’autre main la touche « T ». Et vous ouvrez alors directement le bon menu, sans même avoir besoin de toucher à la souris :

Pour afficher ensuite la boîte de dialogue permettant de modifier le format de paragraphe, appuyez deux fois sur la touche « Bas » puis « Entrée ».

Voilà pourquoi chaque menu comporte une lettre soulignée différente. La combinaison « Alt » + « Lettre » ne peut correspondre qu’à un et un seul menu.


 

En rapport avec
cette page :

 

Autres supports
de l'atelier Outils num.

 

L'atelier «Outils num.»