Lilapuce
 

exercices (mardi 25 mai 2010)

Styles (MSW) mode plan [2]

Résumé de l’étape précédente : le mode plan permet de construire son document de façon structurée à l’aide des styles. Parmi les styles prédéfinis de Word, nous avons utilisé :

- Titre 1 pour les intitulés génériques des thématiques : « Chanson » et « Bande dessinée ».

- Titre 2 pour les noms des auteurs : chanteurs et dessinateurs.

- Titre 3 pour les titres des œuvres ; titres de chansons et noms de héros de BD.

- Niveau corps de texte correspondant au style « Normal » pour les informations de dernier niveau : paroles des chansons et commentaires sur les BD.

Voilà à quoi peut ressembler le document complet, en mode plan, une fois toutes les informations rentrées :

Vous constatez que, dans la vue ci-dessus, nous ne voyons que les trois premiers niveaux, sans le « corps de texte ».

C’est précisément tout l’intérêt du mode plan : non seulement cela vous aide à structurer et hiérarchiser votre texte, mais en plus vous pouvez manipuler facilement, masquer ou afficher chacune des parties du document.

Voici, en rappel des manipulations effectuées lors de notre séance, les principales possibilités que permet ce mode de travail :

Afficher de façon sélective les niveaux hiérarchiques

L’apparence de la barre d’outils « Plan » a connu de sensibles modifications d’interface au fil des évolutions de Word. Par exemple, sur Word 97 (la version installée en salle 301) nous avons des chiffres qui n’apparaissent plus sur les versions plus récentes (telle que celle présentée dans les présent supports).

En fait, il suffit de savoir qu’en cliquant sur un de ces chiffre on demande à Word 97 de n’afficher que le niveau correspondant.

Sur une version plus récente, il faut sélectionner le niveau souhaité dans la liste prévue à cet effet :

Affichage de deux niveaux :

Affichage de tous les niveaux :

En fait, le mode plan se prête assez mal à l’affichage classique de « tous les niveaux », tel que nous l’avons, en mode Page ou Normal.

Pour autant, il peut être nécesaire d’afficher le « niveau corps de texte » sur une partie seulement du document.

Il est donc possible de développer ou de rétracter localement un titre, jusqu’au corps de texte.

Par exemple, à partir de mon document affichant tous les niveaux, je souhaite masquer les paroles de la chanson « Ces gens-là ».

Pour cela, il suffit de pointer sur le signe + placé devant le titre de la chanson et de double-cliquer :

Résultat après le double-clic :

En double-cliquant à nouveau sur le même signe + je fais réapparaître les paroles de cette chanson.

Cela permet d’afficher de façon sélective chacune des parties « stylisées » (ou « stylées » comme disent nos jeunes amis).

Par exemple, on peut procéder à l’affichage sélectif de façon inverse : n’afficher que les trois premiers niveaux sur tout le document (jusqu’aux titres des chansons) et ne faire apparaître, dans un second temps, que les paroles d’une seule chanson.

Déplacer un titre avec son sous-ensemble

Voilà, à mon avis, l’aspect le plus intéressant du mode plan : à partir du moment où votre texte est entièrement structuré avec les styles, vous pouvez déplacer extrêmement facilement des grosses quantités de texte d’un point à un autre du document.

Revenons à notre exemple : imaginons, après réflexion, quil soit nécessaire de faire passer en deuxième position la chanson affichée en tête.

Pour faire cela, nous connaissons, par exemple, le coupier-coller (voir support) ; cette technique peut tout à fait convenir s’il s’agit de ne déplacer qu’un paragraphe de quelques lignes, mais elle devient beaucoup plus délicate à mettre en œuvre si le texte à déplacer est composé d’une multitude de paragraphes courant sur plusieurs pages.

Voilà comment procéder rapidement au déplacement de notre chanson avec le mode plan :

- il faut dans un premier temps rétracter le niveau « Corps de texte » en sélectionnant « Niveau 3 » (lequel correspond au titre de la chanson). Attention : il est absolument nécessaire de « fermer » les niveaux inférieurs de la partie que vous souhaitez déplacer (je reviens sur cette question un peu plus bas).

- Je clique ensuite une seule fois sur le signe + de la chanson à déplacer afin de la sélectionner.

- Puis, un autre clic, sur la flèche Descendre

Et voilà, le tour est joué :

Bien entendu, le titre de la chanson s’est déplacée avec « son contenu », situé à un niveau iférieur : les paroles !

Imaginez, maintenant, qu’au lieu d’avoir quelques lignes de texte d’une chanson, c’est tout un chapitre de plusieurs dizaines de pages qu’il faille déplacer de cette façon-là à l’intérieur d’un rapport (ou d’un mémoire scolaire) : c’est tout simplement génial.

Si, cette fois-ci, je souhaite modifier l’ordre des chanteurs, il suffit de procéder ainsi :

- En premier lieu, je sélectionne l’affichage correspondant au niveau à déplacer (Niveau 2).

- Je clique sur le nom du chanteur à déplacer.

- Un clic sur l’option choisie (ici par exemple : « Monter »).

- Il est monté !

Attention à bien masquer les niveaux inférieurs !

Je le répète : il est extrêmement important de masquer l’affichage des niveaux inférieurs au titre que vous déplacez, faute de quoi vous risquez d’arriver à un résultat incohérent de ce genre :

Ici le niveau « Chanteur » (avec ses titres et ses textes de chansons) s’est imbriqué à l’intérieur du niveau « Chanson » d’un autre chanteur :

Pour éviter cela il faut toujours masquer l’affichage des niveaux inférieurs au titre que vous déplacer.

Dans notre exemple, avant de déplacer ce titre de niveau deux, je sélectionne l’affichage sélectif sur le niveau deux :

Basculer en mode d’affichage page

Une fois que vous avez terminé de structurer votre texte, vous pouvez quitter le mode d’affichage « Plan » pour passer en mode « Page » :

Tiens, profitons-en pour observer le nombre de pages :

Considérons, en effet, que le mode d’affichage « Plan » n’est d’aucune utilité si vous devez définir des options de mise en forme de votre texte.

Car, maintenant que vous avez entièrement structuré votre texte en utilisant des conteneurs logiques (thématiques, auteurs, œuvres, etc.) vous allez découvrir les délices de la gestion de la mise en forme de votre texte à l’aide des styles.

Lisez donc le support suivant !