Lilapuce
 

supports (mardi 24 septembre 2013)

Suppression de caractères

Quelques indications importantes après cette première expérience de saisie de texte :

- Il faut bien identifier deux éléments distincts : le pointeur et le point d’insertion.

Le pointeur est disponible dans la plupart des contextes d’utilisation de votre ordinateur : c’est « la souris ». Plus exactement, le pointeur suit les mouvements que vous faites avec la souris en main. Il peut prendre de multiples aspects (diverses flèches, croix, barre, etc.) qui changent en fonction des situations (selon le programme et l’utilisation des boutons de la souris). En levant la souris du tapis, on se rend compte que le pointeur s’immobilise. Cela signifie que les mouvements du pointeur ne s’effectuent que s’il y a un contact avec le tapis (ou la table). Il ne faut donc pas hésiter à lever la souris pour vous repositionner correctement si vous avez l’impression d’adopter une posture physique inconfortable.

Le point d’insertion n’est disponible que dans des zones de saisie de texte (ce qui est quand même très fréquent). Le point d’insertion est généralement représenté par une barre verticale clignotante. Si l’on tape quelque chose au clavier, l’effet aura lieu à l’emplacement du point d’insertion.

Pour corriger un texte, par exemple, il suffit de placer le pointeur à l’endroit désiré (entre deux caractères) et de cliquer. Le point d’insertion apparaîtra immédiatement à cet endroit. Une autre façon de se déplacer consiste à utiliser les touches de direction (les 4 flèches placées à gauche du pavé numérique). Faites des essais, vous verrez c’est extrêmement simple, rapide et précis !

Pointeur et point d’insertion

Pour supprimer du texte, il faut d’abord placer le point d’insertion à l’emplacement souhaité, puis choisir l’une des deux touches du clavier : "Retour arrière" ou "Suppression". Attention vous n’aurez pas le même résultat selon que vous appuyer sur l’une ou l’autre des touches.

La touche Retour arrière supprimera les caractères situés à gauche du point d’insertion.

La touche Suppression effacera ceux placés à droite du point d’insertion.

Si l’on reprend notre exemple ci-dessus, c’est à dire avec le point d’insertion placé à cet endroit dans le mot « automne », une pression sur la touche du clavier « Retour arrière » supprimera le « o » alors que la touche « Suppression » effacera le « m ».

Touches "Retour arrière" et "Suppression"

- La plupart des touches du clavier permettent de saisir des caractères. Lorsque vous tapez un texte vous saisissez des caractères visibles (les lettres, les chiffres, les signes de ponctuation, etc.) et, aussi des caractères invisibles, notamment les espaces entre les mots (grande barre au bas du clavier) et les « retours chariot » (touche Entrée). Ce que nous avons vu plus haut à propos de la suppression des caractères doit donc être pris en compte à propos des caractères invisibles.

Un exemple : reprenons toujours notre texte ci-dessus. Que se passe-t-il si nous plaçons le point d’insertion derrière le « e » du mot « automne » (en cliquant, donc à droite de ce mot) et que nous appuyons sur la touche « Suppression » ?

La ligne qui était en dessous (« Blessent mon cœur ») remonte immédiatement et se positionne à la suite du mot automne.

C’est tout à fait normal puisqu’en appuyant sur la touche du clavier « Suppression », alors que le point d’insertion était placé en bout de ligne, nous avons effacé le caractère invisible de « retour chariot » ; le fameux "pied de mouche".

Exercez-vous pour supprimer et ajouter ainsi des retours chariots successifs. Le plus important étant de placer correctement le point d’insertion.

Nous reviendrons sur ces fameux caractères invisibles, qui semblent tant gêner l’utilisateur novice mais qui sont indispensables pour prendre la main sur votre traitement de texte.

En attendant, je vous recommande de consulter l’article suivant ; le compte rendu d’un atelier "Informatique" qui s’est déroulé en début d’année.


 

En rapport avec
cette page :

 

Autres supports
de l'atelier Bureautique

 

L'atelier «Bureautique»