Lilapuce
 

supports (mardi 19 janvier 2021)

À propos de l’alignement des images sur Word

En préambule, il me semble indispensable de vous prévenir que :

- D’une part, ce support ne vise nullement à décrire de façon exhaustive toutes les fonctionnalités proposées par Word pour traiter l’alignement des images. J’avoue d’ailleurs que certaines de ces fonctionnalités me semblent soit totalement incompréhensibles soit carrément inutiles. Je ne m’en tiendrai donc à ne présenter que des mises en situations précises, correspondant à des besoins réels rencontrés lors de l’utilisation non fictive du traitement de texte.

- D’autre part, vous n’aurez ci-dessous que des vues de l’interface du logiciel, telle qu’elle se présente sur Word 2010, sachant que Microsoft semble s’amuser à réinventer la poudre à chaque version de son logiciel, il vous faudra donc interpréter les explications pour les adapter à votre version de Word, s’il ne s’agit pas de la même que la mienne.

Globalement, toutefois, je pense que vous devriez pouvoir retrouver vos repères pour effectuer les actions essentielles que vous serez conduits à mettre en pratique si vous souhaitez insérer et aligner correctement des images dans un document Word, quelle que soit votre version du logiciel.

Let’s go !

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une règle absolue, je vous conseille de taper votre texte avant d’insérer les images.

En réduisant le taux d’affichage, vous aurez une vue générale sur votre page, voire vos doubles-pages ; ce qui me semble être une échelle d’affichage plus adaptée pour insérer et modifier l’agencement des images dans le document.

Ci-dessous, par exemple, j’ai réduit le taux d’affichage du document à 70 %:

Ce qui me permet d’avoir cette vue en double-page à l’écran :

Une chose essentielle qu’il nous faut intégrer dès maintenant, c’est qu’avec Word (ou Writer) vous êtes dans un environnement où tout repose sur des paragraphes.

À moins que vous teniez vraiment à vous empoisonner la vie à essayer de bricoler un truc complètement bancal, je vous recommande de garder à l’esprit que vous êtes bien sur un logiciel de traitement de texte et non sur un logiciel de PAO : oubliez les blocs flottants et autres zones de textes !

Cela signifie donc que l’insertion des images n’échappe pas à cette règle : elles s’intègrent dans des paragraphes, exactement comme le texte.

Si vous faites des corrections dans la partie du document placée au-dessus de l’image, cette dernière se déplacera verticalement dans votre document, de la même façon que tous les autres objets qu’il est possible d’insérer dans les paragraphes d’un traitement de texte : textes, tableaux, dessins, champs de formulaire, etc.

La différence c’est que l’image s’insère dans le document en « s’ancrant » à un paragraphe.

C’est la raison pour laquelle s’affiche une icône d’ancre marine en marge de l’emplacement de votre image. Cela permet, au cas où, comme nous le verrons, vous décidez de déplacer manuellement la position de l’image, l’ancre marine vous rappelle l’emplacement sur lequel vous avez initialement inséré l’image :

Voyons à présent, justement, de quelle façon je vous recommande d’insérer une image dans votre texte.

Cliquez à l’emplacement choisi pour insérer l’image. A priori, il s’agit d’une marque de paragraphe :

Appuyez une fois sur la touche « Entrée » du clavier :

Vous avez créé une marque de paragraphe qui est vide pour l’instant, mais votre point d’insertion clignote à cet endroit, vous allez donc pouvoir y placer une image.

Pour cela, mieux vaut considérer que la méthode la plus sûre consiste à avoir préalablement enregistré cette image sur votre ordinateur et qu’il va falloir l’insérer en passant par votre traitement de texte.

Pour cela, cliquez sur l’onglet « Insertion » afin d’afficher le ruban correspondant...

… puis cliquez ensuite sur le bouton « Image » :

Cela ouvre l’explorateur de fichiers, ce qui vous permet de naviguer jusqu’à votre l’image.

Cliquez d’abord sur l’icône de l’image puis cliquez ensuite sur le bouton « Insérer » :

Il est possible, en fonction de la définition de l’image, qu’elle passe sur la page suivante faute de place pour s’afficher à l’emplacement prévu :

Il vous faudra, le cas échéant, réduire la taille de l’image en saisissant la poignée inférieure droite...

… pour faire un mouvement en sens opposé, c’est à dire en suivant le tracé de la diagonale :

Cela vous permettra ainsi de réduire l’image en gardant les mêmes proportions entre la largeur et la hauteur, autrement dit, sans la déformer.

Désormais l’image est suffisamment petite pour s’afficher à l’emplacement prévu :

Remarquez l’icône de la marque de paragraphe, placé exactement comme s’il s’agissait d’un texte :

Nous allons passer en revue les options d’alignement de l’image. Pour cela, il faut cliquer sur l’image (au cas où elle ne serait pas sélectionnée), ce qui active le ruban « Outils Image » :

Dans ce ruban, vous devriez trouver une section de ce type, symbolisée avec une liste d’icônes caractéristiques représentant un petit chien.

Précisons, que sur d’autres versions de Word, ce n’est plus un petit chien mais un arc de cercle. De même, selon les versions de Word, cette liste s’affiche en menu contextuel directement dans la page, à côté de l’image.

Bref, quelle que soit l’icône, et quel que soit l’emplacement de la liste d’options dans l’interface, vous devriez trouver les mêmes indications textuelles que celles présentées ci-dessous : Aligné sur le texte, etc.

Ce sont ces indications qui vous permettront de contrôler l’alignement de vos images dans votre texte. Comme je vous l’indiquais au début du présent support, je ne vous montrerai ici que les options réellement utiles – de mon point de vue – afin de nous en tenir à l’essentiel.

Par défaut, quand vous insérez une image, tel que nous l’avons fait, elle sera « alignée sur le texte » :

Très important : un fichier image « Aligné sur le texte » signifie que l’image est ancrée physiquement au paragraphe et, comme avec du texte, la hauteur du paragraphe s’adapte en fonction de son contenu.

La hauteur du paragraphe dans lequel est insérée l’image sera donc égale à la hauteur de l’image : je vous recommande vivement de vous en tenir à cette règle de base.

J’insiste sur ce point car il est possible, dans Word, de décrocher les images des paragraphes sur lesquels elles sont ancrées, pour les faire flotter au-dessus de ces derniers. Dans ce cas on se retrouve avec des paragraphes qui viennent en dessous des images : et là on commence vraiment à galérer avec des documents complètement croches sur lesquels on doit empiler une succession de paragraphes vides pour enchaîner textes et images ; aie, aie, aie... pas bon mais, vraiment pas bon du tout, la méthode, sister !

Donc pour éviter ça : commencez par ancrer vos images « Aligné sur le texte ». Une image = un paragraphe. Point barre. Après, vous faites comme vous voulez, hein.

Si le paragraphe est aligné à gauche, l’image sera placée sur le bord gauche de la colonne. L’espace horizontal, situé à droite de l’image sera vide sur toute la hauteur de l’image. On ne pourra rien y mettre (sauf des zones de texte, qui sont flottantes par rapport aux paragraphes).

Enfin, dernière précision à prendre en compte : avec l’option « Aligné sur le texte », vous aurez beau essayer de faire glisser manuellement l’image, vous n’y arriverez pas car, dans ce cas, il est impossible de la déplacer.

Par contre, si vous choisissez l’option « Haut et bas » :

Nous retrouvons les mêmes propriétés d’alignement qu’avec « Aligné sur le texte », à savoir que la hauteur de l’image occupe la hauteur du paragraphe mais là, « Haut et bas » vous donne la possibilité de déplacer manuellement l’image comme bon vous semble :

L’option « Carré »...

… permet également de déplacer l’image, en la glissant à la souris, y compris en haut et en bas - d’où l’importance de l’avoir ancrée à un paragraphe !

Mais le plus important à retenir dans ce réglage, c’est que, contrairement aux deux précédents, le texte vient en habillage de l’image :

Ces petites colonnes de texte avec des espaces énormes entre les mots, pour lesquelles aucune coupe n’est prévue, sont fort disgracieuses.

Il est possible de régler des coupes automatiques des mots dans le traitement de texte mais, honnêtement, je pense que le résultat ne sera pas extraordinaire pour autant. Je rappelle que nous ne sommes pas sur un logiciel de PAO et que nous atteignons la limite du traitement de texte. Je vais donc adapter mes prétentions aux moyens utilisés. Je choisis de n’habiller l’image que sur le côté droit.

Pour cela, je réduis à nouveau la taille de l’image :

Puis je la déplace...

… sur le bord gauche pour que le texte l’entoure uniquement en haut, à droite et en bas :

Je retourne ensuite dans les options d’alignement et je clique sur « modifier les points de l’habillage » :

Cela fait apparaître un cadre rouge et des poignées noires carrées aux angles de l’image :

Je saisis la poignées de l’angle inférieur droit pour le tirer vers le bas :

Voilà : vous avez compris que ces points d’habillages permettent tout simplement de redéfinir l’habillage du texte :

Je déplace ensuite le point d’habillage de l’angle gauche :

Puis, en déplaçant les deux points d’habillage de droite, je redéfinis l’espacement de ce côté :

J’annule cet habillage (par exemple avec CTRL+Z).

En cliquant-glissant sur l’un des segments, par exemple, celui placé à gauche...

… il est même possible de créer de nouveaux points d’habillage afin de créer un polygone :

Et si je déplace ensuite l’image...

… le texte viendra se placer autour des points d’habillage :

Dans notre cas présent, parce que l’illustration a été réalisée avec un fond très clair, si le texte vient en surimpression sur l’image, il reste lisible.

Mais la plupart du temps il vous faudra préalablement détourer l’image pour rendre le fond transparent puis exporter votre image détourée au format PNG avant de l’insérer dans Word. Pour cela, je vous recommande d’utiliser par exemple un éditeur d’image tel que Gimp.

Dernière précision : si le texte est masqué par le contour rectangulaire de l’image ; ce qui ne permet pas de rendre visible l’effet de l’habillage du texte, il vous faudra alors, par un clic droit, demander de passer le texte au-dessus :

Voilà. De mon point de vue, il n’est pas nécessaire d’en savoir vraiment plus que ce qui est indiqué sur ce tuto pour savoir gérer l’insertion et l’alignement des images sur Word.


 

Autres supports
de l'atelier Bureautique

 

L'atelier «Bureautique»