Lilapuce
 

supports (mercredi 27 avril 2011)

Avant de télécharger et d’installer un programme...

Il n’est pas inutile de revenir, quelques instants, sur des questions qu’il est préférable de garder systématiquement à l’esprit lorsque l’on s’apprête à télécharger et installer un nouveau programme :

- En préambule, j’aurais vraiment tendance à vous conseiller d’éviter d’installer tout et n’importe quoi. Ne vous laissez pas séduire par les multiples sollicitations qui vous poussent à adopter un comportement boulimique en matière de consommation logicielle (même si c’est soi-disant "gratuit").

- Généralement, l’installation d’un programme consiste à cliquer sur trois ou quatre boutons ; pour autant, il serait totalement erroné de considérer qu’il s’agit là d’un acte absolument trivial et sans aucune conséquence pour votre système.

- Sachez, qu’en général, la répétition fréquente de procédures d’’installation - et donc, souvent, de désinstallation - nécessite une plus grande rigueur dans l’administration du système. Il est d’autant plus impératif de nettoyer le registre si ce dernier est constamment redéfini, parfois de façon erronée, ce qui expose votre système à une certaine instabilité (DLL manquante, conflit entre applications, etc.)

- Si vous avez déjà une application qui remplit son rôle et vous donne satisfaction pour ce que vous en attendez, peut-être serait-il plus prudent de vous contenter de la mettre à jour régulièrement, au lieu de chercher à savoir s’il n’y a pas un autre logiciel qui « pourrait faire mieux » (de toutes façons, on sait, comme le disait la plaquette du Lapin chasseur, que « c’est toujours mieux dans l’assiette du voisin »). Certaines catégories de programmes supportent très mal la concurrence. Par exemple, il ne faut jamais faire fonctionner deux anti-virus en même temps, cela peut provoquer des perturbations, voir un blocage du système.

- Un point de vue totalement subjectif : sauf si vous faites partie de la famille des frappés de l’informatique (ce que je ne vous souhaite vraiment pas, car vous méritez certainement mieux que ça) ; sauf si vous exercez une activité consistant à avaler tout ce qui passe par le net (et parfois, par le « vraiment pas clair »), vous gagneriez à garder un système stable, sobre et maîtrisé. Évitez l’embonpoint. Appréciez le self control, l’élégance. Gardez vos distances avec la propagande consumériste, essayez de rester lucide vis-à-vis du mirage technologique, pensez à éteindre votre ordinateur et à réservez vos ardeurs innovantes à votre entourage, à vos réseaux sociaux, qu’ils soient virtuels ou charnels.

- Évidemment, vous ne téléchargez pas de programmes piratés, n’est-ce pas ? En cas contraire, sachez que l’incantation magique à base d’expression telle que « craké », « hacker », « à cœur » ou « underground » n’y changera rien (même si l’incantation est accompagnée du traditionnel sourire complice et narquois) : la consommation de programmes pirates est une pratique à risque, voilà tout. Il est probable, qu’en réalité, ces fameux programmes récupérés sur des sites Warez vous métamorphosent, à votre insu, en pauvre mule chargée de transporter les affaires des autres. Au passage, il serait peut-être instructif de vous intéresser au sort d’autres voleurs qui pourrissent dans les prisons et qui n’ont pas eu la chance de pouvoir se cacher derrière un écran, accessoirement, hightech.

- A défaut de pouvoir évaluer l’intérêt du programme que l’on s’apprête à installer, a-t-on bien vérifié qu’il ne s’agit pas d’un cheval de Troie ? (voir support) Dans le doute, avant de le télécharger, il est préférable de consulter un moteur de recherche pour y effectuer des requêtes du genre : « nom-du-programme trojan » ou « nom-du-programme désinstallation ». Vous devriez, si ce n’est pas encore le cas, vous équiper d’un logiciel anti-espion (voir support).

- Téléchargez en priorité des logiciels libres. Vous trouverez un choix important de programmes et les risques de récupérer un cheval de Troie ou un espion sont quasiment nul : voir le site de Framasoft.

- Evitez d’installer un programme directement depuis le navigateur (sauf si vous n’avez pas le choix : par exemple, lors d’une mise à jour). Décomposer systématiquement la procédure en deux temps : d’abord, je télécharge le programme d’installation en identifiant précisément l’emplacement vers lequel je pourrai le retrouver (par exemple : le bureau ou le dossier « Téléchargements ») ; ensuite, après avoir fermé le navigateur, j’installe le programme. Même si l’installation s’effectue immédiatement après le téléchargement, il est toujours préférable de s’accorder un moment entre les deux étapes.

- Pensez à désinstaller les programmes que vous n’utilisez pas. Cela prend de l’espace disque, voire parfois des ressources pour rien. En effet, beaucoup de sharewares sont conçus pour se lancer au démarrage du système, alors qu’ils ne sont, la plupart du temps, d’aucune utilité (voir support).

- Après désinstallation, nettoyez le registre (voir support).

En complément, lisez donc (ou retrouvez) le support "Exécuter en tant que..."


 

Autres supports
de l'atelier Informatique

 

L'atelier «Informatique»