Lilapuce
 

supports (samedi 12 juin 2010)

Gravure [3] : avant

Situation simple : vous souhaitez transférer des données personnelles sur un CD en une seule passe (sans multisession).

Si votre ordinateur est équipé de Nero, l’un des logiciels de gravure parmi les plus répandus du marché, le support suivant vous indiquera exactement la marche à suivre.

Sachez, toutefois, que si vous n’avez pas ce logiciel, vous arriverez certainement à vous repérer en utilisant les mêmes manipulations que celles indiquées ici, à partir de votre programme de gravure, voire de Windows lui-même.

La procédure est on ne peut plus simple et standardisée.

Pour autant, avant de graver notre projet, nous prendrons le temps dans le présent support de découvrir en quoi consistent les principales fonctionnalité d’un logiciel de gravure.

Cette première partie nous permettra donc de faire un rapide tour du propriétaire, pour que vous arriviez à vous repérer par rapport aux principales rubriques du programme.

Insérez votre CD vierge dans le graveur, puis, le cas échéant (si une fenêtre ne vous propose pas de lancer Nero parmi une liste d’applications), lancez l’application à partir du raccourci du bureau :

Si vous êtes sous une session « utilisateur standard », je vous recommande de lancer le programme « en tant qu’administrateur » (voir support) ; car il est fort probable que votre version de Nero ne soit exécutable qu’avec ce type de profil.

L’application ressemble à ceci :

La même chose, sous une vue plus compacte, après avoir rétracté le menu de gauche en cliquant sur la petite flèche placée sur la bordure gauche de la fenêtre.

Cette vue ramassée de la fenêtre nous suffira amplement :

Choisissez d’abord, ou confirmez, le type de support utilisé :

Voici donc les principales rubriques de Nero.

Favoris correspondent aux situations de gravures les plus courantes. C’est une sorte de résumé ou de best of de chacune des rubriques suivantes :

Données s’applique à la situations que nous allons effectuer : transférer depuis le disque dur de l’ordinateur une série de dossiers et fichiers vers un CD ou DVD.

Audio s’applique, comme vous vous en doutez certainement, aux fichiers audio !

Et pourquoi cette distinction entre « données » et « fichiers audio » ?

Tout simplement parce que les méthodes de gravures ne sont pas identiques ; cela renvoie aux spécifications techniques consignées sur le fameux « color »book (voir support).

Remarquez que Nero propose ici de graver des fichiers MP3. Si vous souhaitez effectuer ce genre de tâches, je vous conseille de passer plutôt par un autre programme, car contrairement à ce que cette indication peut laisser supposer, l’encodage en MP3 de fichiers audio n’est pas très convivial sur Nero (nous y reviendrons).

Photo et vidéo : mêmes observations que pour la rubrique précédente. Remarquez, qu’en plus des programmes de gravure, Nero propose un lecteur (tout comme pour les fichiers audio, d’ailleurs).

On ne peut pas dire que cela contribue à alléger le programme (mais ce n’est visiblement pas le but recherché).

Copier et sauvegarder : voici une rubrique importante. C’est à partir de là, par exemple que vous pourrez copier un CD audio ou graver un CD ou DVD à partir d’une image disque (nous y reviendrons). La copie d’un support optique ne passe pas par les mêmes étapes que celles suivie lors de la création d’une compilation de données (telle que nous allons le faire à l’étape suivante).

Il faut savoir, d’ailleurs, qu’il existe des logiciels spécialisés sur la copie de CD ou DVD.

Extra : Nero a regroupé là toutes les fonctionnalités annexes, qui vont du très utile : tester le lecteur, contrôler la vitesse du lecteur, effacer le disque (RW) ; au dispensable : partager ...

Remarquez que la version de Nero, présentée ci-dessous, a été vendue avec un graveur Philips.

C’est très souvent le cas.

Ahead (la société qui développe Nero) distribue son programme sous forme de « bundle » fourni avec du matériel (ordinateur ou graveur).

Nero n’est pas un logiciel gratuit.

Rien n’empêche, d’aileurs, de l’acheter « à nu » (sans matériel), par exemple sur des sites de téléchargement. Cela permet de l’utiliser sur n’importe quel matériel ; ce qui n’est (théoriquement) pas le cas d’un bundle fourni avec tel ou tel modèle de graveur.

Ceci étant, il existe des bons freewares de gravure (réellement gratuits) qui peuvent sans aucun problème remplacer Nero ou le compléter. Nous en découvrirons un prochainement.

La suite est par là


 

Autres supports
de l'atelier Outils num.

 

L'atelier «Outils num.»