Lilapuce
 

supports (lundi 8 mars 2010)

Les forums

Lire les discussions des autres : voilà une situation dans laquelle vous vous êtes retrouvés, plus que d’ordinaire, lors de ces ateliers Internet. Quel que soit le sujet, quel que soit le ton, quelle que soit l’opinion, on discute vraiment beaucoup sur le réseau.

Vous avez découvert que la pratique consistant à engager des discussions sur Internet avec d’autres personnes partageant des centres d’intérêt communs, porte une appellation générique : les forums.

Souvent, vous avez été gênés d’être mis en situation d’observer ce "déballage". Pour autant - malgré le ton souvent familier et la futilité, voire la trivialité, du propos - ces discussions ne doivent pas être considérées comme étant dépendantes du domaine de la sphère privée.

Vous êtes peut-être arrivés sur tel ou tel forum par hasard en ayant l’impression d’entrer par effraction dans le domicile d’un inconnu pour assister à une rencontre privée.

Mais en réalité, ceux dont vous observez les discussions savent - a priori - qu’ils "sont" dans un espace public ; même s’il s’agit d’un espace virtuel. On peut même dire que ces personnes fréquentent les forums justement pour sortir de "chez eux" comme ils le feraient pour allez dans un café, une salle de spectacle ou un meeting politique. Que ces espaces soient plus ou moins confidentiels n’enlève rien à leur caractère public.

Vous avez découvert, sur les forums, qu’il était relativement facile de quitter son statut d’observateur, d’intégrer cet espace public afin de prendre part aux débats dans un fil de discussion.

Aujourd’hui les forums se sont généralisés sur Internet. Le moindre blog donne la possibilité au lecteur de poster un message pour engager une discussion sur le billet du jour (beaucoup de ces billets restent, d’ailleurs, sans suite).

Une technique largement appliquée sur les blogs - trackback - permet même de suivre une discussion dont les arguments se répondent d’un site à un autre.

Il est un domaine dans lequel vous pouvez constater l’importance du phénomène "forum" : les technologies numériques (justement).

En effet, la consultation des forums de sites spécialisés, tel l’excellent http://commentcamarche.net/ est actuellement l’un des moyens les plus efficace pour venir à bout des pannes informatiques.

Imaginez qu’il vous arrive un plantage ou un quelconque dysfonctionnement informatique que vous n’arrivez pas à comprendre ou surmonter. Si votre PC est hors d’usage, je vous conseille d’essayer de trouver un ordinateur en état de marche (par exemple au Kiosque) et de vous informez sur Internet.

Le plus difficile consiste à identifier les mots clés correspondant précisément à votre panne ; mais, sur un moteur généraliste tel que Google, la saisie d’une expression ayant un rapport avec une panne informatique vous renverra immédiatement vers des forums.

La plupart du temps, il n’est même pas nécessaire d’intégrer le forum pour demander de l’aide. Quelqu’un d’autre ayant déjà rencontré le même dysfonctionnement, l’aura certainement fait avant vous et engagé une discussion très instructive sur le sujet.
Généralement - à condition que la question soit clairement formulée et que le forum soit populaire - l’esprit d’entraide caractéristique des forums informatiques donne d’excellents résultats. On y trouve des réponses permettant presque toujours de comprendre, voire de réparer la panne.

Vous pourrez identifier assez rapidement si une question posée par un utilisateur correspond à votre problème et évaluer si les différents suggestions qui ont été formulées par d’autres personnes ont permis d’apporter une réponse satisfaisante.

Ces forums permettent de constituer une base de données - concernant les technologies numériques - d’une incroyable richesse, actualisée en permanence et disponible gratuitement.

Bien évidemment, les thèmes abordés par les forums ne se limitent pas aux technologies numériques. Il y en a pour tous le goûts (et dégoûts). Tout, absolument, tout sujet pouvant germer dans un esprit humain peut faire l’objet d’un site, d’un forum et rassembler, ne serait-ce qu’un ersatz d’amateurs qui éprouvent le besoin de communiquer avec d’autres personnes de ce centre d’intérêt commun. C’est le propre de la notion de communauté virtuelle, indissociable d’Internet.

J’espère avoir proposé des précisions qui vous aideront à mieux comprendre en quoi consiste les forums. Maintenant, il vous reste à compléter par vous-même cette présentation très générale ; pour cela, le meilleur moyen consiste à vous balader sur le web, en particulier les blogs, qui regorgent de forums.

Vous pouvez également consulter ce support qui concerne un des aspects particuliers des forums : les newsgroups.