Lilapuce
 

supports (mercredi 11 mai 2011)

MSCONFIG

Avez-vous consulté le support « CTRL-ALT + SUPPR » ?

Si tel n’est pas le cas, je vous conseille d’y faire un petit tour avant de lire les lignes qui suivent. Bien que les sujets ne soient pas absolument dépendants l’un de l’autre, je ferai référence ci-dessous à des procédures qui ont déjà été évoquées dans ce précédent tuto.

Le but du jeu consiste, après avoir identifié les processus et programmes actifs, à vérifier les programmes et services lancés au démarrage de Windows. Cette démarche ayant, encore, comme but de s’assurer qu’aucun processus inutile ou nuisible ne s’est intégré à votre système.

Pour cela, le plus simple consiste à entrer d’emblée sur la session administrateur (voir support). Je pars du principe que l’administration de votre ordinateur est gérée en local et non en réseau. Par souci de sécurité, n’hésitez pas à débrancher votre ordinateur d’Internet ; vous n’aurez aucunement besoin d’être connecté pour réaliser la commande que nous allons présenter. Il est inutile de prendre le moindre risque.

Cliquez sur le menu « Démarrer » puis sur Exécuter.

Dans l’invite de commande tapez msconfig puis cliquez sur « OK ».

La fenêtre d’utilitaire système apparaît alors à l’écran (la commande est refusée aux « utilisateurs standards »).

L’étendue des paramétrages disponibles par cette fenêtre dépasse de très loin les quelques manipulations abordées lors de notre atelier. Sachez qu’il s’agit d’un outil qui fait appel à des composants du système qu’il est assez complexe et délicat à manier.

Je vous recommande d’éviter d’improviser en modifiant les paramètres de cette boîte de dialogue sans vraiment savoir ce que vous faîtes. Vous avez ici, entre les mains, la possibilité de ruiner votre système ; prenez garde et contentez-vous, dans un premier temps, d’observer.

Si la question vous intéresse, n’hésitez pas à vous documenter sur Internet avant de procéder au moindre réglage. Il existe une multitude de sites qui abordent la question en détail.

Sur la vue ci-dessous, nous pouvons observer que l’option « Démarrage sélectif » est activée. Cela signifie que certains programmes et services qui étaient paramétrés comme devant se lancer au démarrage ont déjà été désactivés par l’administrateur de cet ordinateur.

Il faut savoir, que malheureusement, beaucoup d’éditeurs de programmes n’hésitent pas à décider à la place des utilisateurs et imposent que leurs applications soient lancées au démarrage de Windows, alors que cela n’est en rien nécessaire.

C’est le cas, par exemple, de la plupart des « jukebox » vidéo et audio, ainsi que d’utilitaires plus ou moins dispensables, d’ailleurs.

Le problème, c’est qu’à force de cumuler les processus au démarrage, vous risquez de vous retrouver avec un système littéralement asphyxié dès l’ouverture de session. Vous devrez peut-être attendre plusieurs minutes à observer passivement ce maudit petit sablier avant de pouvoir prendre la main sur votre ordinateur.

Insupportable.

Pour vérifier les processus déclenchés au démarrage, il faut cliquer sur l’onglet « Démarrage » (ci-dessous).

La liste est parfois très longue, mais attention : ne décochez pas sans savoir. Par exemple, les applications de sécurité (anti-virus, anti-espions, pare-feu, etc.) doivent impérativement être lancées au démarrage.

C’est là qu’intervient la procédure que nous avons mise en pratique lors de « l’atelier CTRL-ALT + SUPPR » :

- Faîtes des captures d’écran. Utilisez l’ascenseur de la fenêtre et capturer autant de fois qu’il le faut, pour avoir la liste complète de tous les programmes lancés au démarrage.

- Vous pouvez déjà avoir une idée sur l’origine de ces programmes, à partir de la colonne « Commande ». Déplacez, au besoin la délimitation de cette colonne afin d’avoir une meilleure visibilité : appuyez la barre verticale placée devant « Emplacement » et glissez la souris vers la droite.

- Attention : contrairement au contexte « CTRL-ALT + SUPPR » il est hors de question, dans celui du « MSCONFIG », de faire directement vos recherches sur le net sans quitter votre session. N’oubliez pas que vous êtes actuellement avec votre profil administrateur. Vous devez donc enregistrer vos images dans un dossier accessible depuis un compte « utilisateur standard »,c’est-à-dire dans un « Dossier partagé » (vous pouvez aussi imprimez directement vos images).

- Ne modifiez rien aux réglages, sauf si vous êtes absolument sûr de ce que vous faîtes. Quittez la session « administrateur ».

- Passez sur un compte « utilisateur standard » et effectuez vos recherches sur chaque processus indiqué sur vos captures d’écran. Recoupez l’information et observez très précisément la provenance des informations (l’adresse du site). Si le processus que vous recherchez est évoqué dans un site concernant la sécurité, cela ne signifie pas obligatoirement qu’il s’agit d’un virus ou d’un quelconque malware ; cela peut indiquer que d’autres personnes s’interrogent, comme vous, sur la légitimité de ce programme. Fiez-vous de préférence aux sites que j’ai déjà évoqué sur ces pages : Comment ça marche, Assiste, 01net, Wikipedia, etc. La démarche sera peut être longue, mais vous en apprendrez beaucoup plus sur votre système qu’en lisant n’importe quel livre ou journal.

- Une fois que vous avez toutes vos informations, vous pouvez quitter votre session « utilisateur standard » et revenir, via le compte administrateur, à votre « Utilitaire de configuration » pour apporter, éventuellement, les modifications en toutes connaissance de cause.

Par exemple, ci-dessous, j’ai décoché Microsoft Messenger, qui fait partie des programmes qui ont la fâcheuse habitude de s’imposer systématiquement au démarrage après une mise à jour.

Vous pouvez également visiter les services et renouveler la procédure indiquée ci-dessus. Attention, toutefois, beaucoup de services sont, a priori, des processus qui concernent directement le fonctionnement du système. Tout comme les programmes, certains de ces services ont été ajoutés et certains sont même carrément inutiles, voire nuisibles. Mais redoublez de vigilance avant de modifier quoi que ce soit sur cet onglet.

Voici l’alerte qui apparaît si vous apportez des modifications à l’utilitaire de configuration du système :

On redémarre donc !

L’ordinateur reboot, et voici ce qui se produit si l’on ouvre une session « utilisateur standard » immédiatement après ces modification des paramètres de démarrage :

Ne vous affolez à cause de cette boîte de dialogue. Elle apparaît systématiquement dès lors que vous demander un démarrage sélectif ; c’est-à-dire, dès que vous désactivez des programmes du démarrage.

Vous pouvez cliquer sur OK. Contrairement à ce qui est indiqué, même si vous cliquez sur la petite case à cocher, l’alerte réapparaîtra systématiquement à chaque nouvelle modification.

Un programme de sécurité – Spybot Search & Destroy – se manifeste (c’est le fameux TeaTimer dont il était question sur ce support).

Oui, je confirme que j’ai bien demandé que InCD soit lancé au démarrage ; il s’agit d’un programme permettant de réaliser des gravures de CD-DVD en mode « UDF » (nous aborderons la question d’ici quelques semaines).

Après le clic de validation, Spybot confirme que la modification est effective (ci-dessus).

Le systray

Tiens, tant qu’on y est, observons cette zone particulière de la barre des tâches, à droite de l’écran, que l’on nomme le Systray. C’est là que figurent la liste des programmes lancés au démarrage.

Vous pouvez facilement identifier chacun de ces programmes en survolant les icônes :

Ah non, celui-là, je n’en veux pas ici !

Je ferme ce programme sur le champ à l’aide d’un clic droit de la souris.

J’aime bien QuickTime. Vive Apple, vive le Finder ! Vive la souris à bouton unique, acquaboulevard et toute la ménagerie féline !

Mais QuickTime ne m’est d’aucune utilité au démarrage de Windows. Je veux pouvoir le lancer quand bon me semble. Voilà tout.

Le programme est parti du Systray, mais il va falloir envisager de le désactiver du démarrage par MSCONFIG.

Prochain support : nettoyage de printemps avec CCleaner.


 

Autres supports
de l'atelier Outils num.

 

L'atelier «Outils num.»