Lilapuce
 

supports (mardi 30 octobre 2012)

Mise en forme de caractère [1] par la barre d’outils

Tout éditeur de traitement de texte doit être en mesure de mettre en forme le texte. Pour cela, la méthode la plus simple consiste à utiliser la barre d’outil de mise en forme.

La barre d'outils de mise en forme

Si cette barre d’outils n’est pas visible, il suffit de cliquer sur le menu « Affichage », puis « Barre d’outils » et « Mise en forme ».

Ensuite - chose très importante - comme nous allons modifier la mise en forme du texte, il est essentiel de sélectionner la portion de texte qui doit être travaillée, faute de quoi, il est fort vraisemblable que vos options de mise en forme ne soient pas prises en compte.

Pour cela :

- soit vous placez votre pointeur dans la marge gauche, de façon à faire apparaître une flèche blanche ; et il faut alors cliquer une seule fois pour sélectionner la ligne entière. Le double-clic en marge gauche sélectionne le paragraphe (zone de texte délimitée par deux caractères « Entrée ») ; et le triple-clic, toujours dans la marge gauche, sélectionne tout le document.

Sélection d'une ligne

- Soit vous placez le pointeur sur un mot, puis en double-cliquant, vous sélectionnez le mot.

- Soit vous cliquez devant la portion de caractères à modifier, puis, tout en maintenant, le bouton gauche de la souris, vous glissez jusqu’à noircir la partie souhaitée.

Il existe encore d’autres méthodes, que nous aurons l’occasion de voir en détail ultérieurement.

Pour l’instant, nous allons nous contenter de n’aborder qu’une partie des options de mise en forme du texte : le format de Police. Cela concerne :

- La police de caractère, c’est-à-dire le dessin du caractère à proprement parlé. La police par défaut de Word, celle qui vous est proposée lorsque vous ouvrez un nouveau document, est le Times New Roman. Rien ne vous empêche d’essayer de modifier cette police. Pour cela, après s’être assuré que du texte est sélectionné, il suffit de cliquer sur la fenêtre de Police pour faire défiler les polices installées sur votre ordinateur et choisir l’une d’entre elles.

- La taille du caractère, c’est-à-dire la grosseur du texte, exprimée en points pica, une unité de mesure typographique. Pour en savoir plus au sujet de cette unité de mesure exotique, mais très ancienne, je vous conseille de vous reporter à cet article de Wikipedia. Il est important de bien comprendre deux chose à ce sujet : d’une part, cette unité de mesure est proportionnelle au dessin de caractère ; la même taille n’aura pas la même importance visuelle (le terme typographique est « l’œil de la lettre ») selon la police choisie et, d’autre part, il ne faut pas confondre la taille de mise en forme avec la fonction « zoom » du traitement de texte. Le zoom est une fonction qui permet de modifier uniquement la taille d’affichage de tout le document à l’écran, alors que la taille change réellement la grosseur du caractère. Le zoom n’apportera aucune modification à l’impression, quelle que soit la proportion choisie ; ce qui n’est pas le cas de la taille du caractère.


Ne pas confondre la taille de caractère avec le zoom.

- Le style de caractère, autrement dit, la possibilité de mettre en gras (G) italique (I) et souligné (si vous y tenez vraiment).

- La couleur du caractère ; en cliquant sur la petite flèche située à droite du A souligné, vous faîtes apparaître une palette qui permet de sélectionner une couleur.

La suite : mise en forme de caractère par le menu


 

Autres supports
de l'atelier Bureautique

 

L'atelier «Bureautique»