Lilapuce
 

supports (mardi 30 octobre 2012)

Mise en forme de caractère [2] par le menu

Rappelons que tout traitement de texte (digne de ce nom) se doit de prendre en charge deux types de format de texte :

- le format de police (ou « caractère », terme utilisé dans les plus anciennes versions de Word)

- le format de paragraphe lequel concerne un groupe de caractères étant délimité, de part et d’autre, par le caractère « Pied de mouche » (qui est inséré par la touche « Entrée » du clavier).

Nous avions vu qu’il est possible de mettre en forme le texte à l’aide de la barre d’outil de mise en forme. Malheureusement, toutes les options – police et paragraphe - ne sont pas disponibles, en standard, dans cette barre d’outils. Nous poursuivons, donc, aujourd’hui le tour d’horizon des options concernant la mise en forme de « police », avant de traiter la mise en forme de « paragraphe ».

Mais avant d’aller plus loin, il est indispensable de sélectionner une portion de texte, faute de quoi les paramètres qui sont expliqués ci-dessous ne seront d’aucun effet ; car, contrairement aux options de mise en forme de « paragraphe », les options de mise en forme de « police » ne s’appliquent que sur du texte sélectionné.

Pour avoir un aperçu exhaustif des fonctions de mise en forme du texte, il est nécessaire de passer par le menu « Format ».

Cliquez, donc, sur l’option « Police… »

Une autre possibilité pour arriver exactement au même résultat consiste à faire un clic du bouton droit de la souris sur la sélection. Puis à cliquer (bouton gauche) sur "Police...".

Quelle que soit la manière, l’appel à la police fait surgir à l’écran une boîte de dialogue. Il ne s’agit pas d’une fenêtre comme n’importe quelle autre : vous devez indiquer des paramètres personnalisés en sélectionnant des options ou en cliquant sur des cases.


Attention ! Gardez à l’esprit que, dès lors qu’une boîte de dialogue est sortie, vous ne pouvez plus retourner en même temps sur d’autres zones du programme (le texte lui-même, les menus, les barres d’outils, etc.). Si vous devez revenir sur votre texte, par exemple, parce que vous réalisez que vous n’avez rien sélectionné, cliquez sur le bouton « Annuler ».

Attention ! (bis) Après avoir paramétré la mise en forme de votre texte, il faut impérativement cliquer sur le bouton « OK ». Le clic sur la case de fermeture de la boîte de dialogue (croix blanche sur fond rouge) équivaut à l’option « Annuler ».

La boîte de dialogue « Format police » est constituée de trois onglets :

- Police, style et attributs

- Espacement de caractères

- Animation

C’est, a priori, l’onglet Police, style et attributs qui est généralement le plus utilisé. On y trouve regroupées la plupart des options de mise en forme du caractère :

- le choix de la police de caractère

- le « style », c’est-à-dire la possibilité de passer son texte en gras, italique, gras et italique.

- la taille (le corps en points pica)

- La couleur

- le soulignement (qui avait sa raison d’être et sa signification à l’époque des machines à écrire, mais qui est devenu relativement obsolète, voire contre-indiqué, de nos jours)

- Toute une série d’options (plus ou moins gadget) de la rubrique « attributs ». Deux d’entre elles, néanmoins, méritent amplement le détour : l’exposant (pour le Mlle) et le masqué pour éditer un texte à l’écran mais qui reste invisible à l’impression. Concernant le passage en majuscule, plutôt que d’utiliser cette boîte de dialogue, j’aurais tendance à préférer le raccourci clavier MAJ+F3 qui fait passer alternativement votre texte (sélectionné) en majuscule, minuscule, seulement les premières lettre des mots en majuscule.

- la zone du bas, également disponible sur les deux autres onglets, permet de visualiser les options de mise en forme.

Cliquez sur l’onglet « Espacement des caractères », de nouvelles options s’affichent immédiatement au premier plan.

L’échelle, déforme le texte soit en l’élargissant, soit en « l’étroitisant ». Petit conseil : attention aux yeux et gardez à l’esprit, qu’a priori, un texte est fait pour être lu. Cette recommandation étant faite, l’utilisation modérée de cette option est assez intéressante.


Texte élargi


Texte « étroitisé »

Autre déformation redoutable : « l’espacement », autrement dit l’interlettrage qui est étendu (valeur positive) ou condensé (négative) par rapport à la taille du texte sélectionné.

La position sur la ligne permet de décaler verticalement la position du texte. Cela peut être utile surtout pour aligner en tête des caractères qui ne sont pas du même corps (parangonnage).

Le crénage est une option relativement opaque au premier abord. En fait il s’agit de modifier l’interlettrage entre certaines combinaisons de caractères, tel qu’indiqué dans l’exemple ci-dessous.

Le premier paragraphe est créné ; l’effet se voit entre le A et le V

Et maintenant un peu de distraction : cliquez sur l’onglet Animation.


 

Autres supports
de l'atelier Bureautique

 

L'atelier «Bureautique»