Lilapuce
 

supports (lundi 19 novembre 2012)

Modules complémentaires

Avertissement : depuis la mise en ligne de ce support, Mozilla a apporté d’importantes modifications d’interface du navigateur Firefox. De ce fait, les procédures expliquées ci-dessous ne correspondent plus exactement à ce qu’il est nécessaire de faire aujourd’hui pour traiter les extensions et les plugins. Néanmoins, si les méthodes utilisées ont changé, la logique reste la même.

Les navigateurs, tels que Firefox, sont d’abord conçus pour traiter les technologies standardisées d’Internet. C’est le cas, par exemple, du langage HTML, dont l’une des particularités consiste à permettre la navigation par lien hypertexte sur le Web.

Mais depuis longtemps, les sites proposent des formats de fichiers qui ne sont pas pris en charge directement par les protocoles Internet ; tel est le cas, par exemple, des animations au format Flash ou de la documentation mise en ligne sous forme de fichier PDF.

Voilà pourquoi, il est d’usage d’ajouter aux navigateurs Web des programmes additionnels, appelés « plugins » qui permettent de lire directement ces fichiers à l’intérieur de la fenêtre du navigateur.

En plus de cela, il est possible d’ajouter des fonctionnalités aux navigateurs, à l’aide « d’extensions » ; ces dernières étant censées améliorer l’utilisation du programme au quotidien.

Par exemple, sur Firefox, il existe une extension qui permet de bloquer l’affichage des publicités (support à venir) ou une autre qui ajoute au navigateur un dictionnaire, afin de surligner les fautes d’orthographe lors de la saisie, de la même façon que sur un traitement de texte.

Quelques plugins et extensions sont installés par défaut avec le navigateur, mais il ne s’agit que d’une infime proportion des « modules complémentaires » – selon la terminologie de Firefox – qu’il est possible d’ajouter au programme.

Firefox se distingue notamment d’Internet Explorer par la quantité d’extensions disponibles. Cela tient en partie au fait que le navigateur de la fondation Mozilla est un logiciel libre. De nombreux contributeurs peuvent, avec beaucoup plus de facilité que s’il s’agissait d’un programme propriétaire, mettre à disposition les extensions qu’ils ont développé pour ce navigateur.

Voici le chemin qu’il faut emprunter pour examiner les extension et plugins installés sur son navigateur :

Une nouvelle fenêtre s’affiche alors en mode « Niveau inférieur » (voir support). Je vous conseille de la conserver à cette taille, afin d’éviter la confusion avec une fenêtre ordinaire de navigation.

Extensions

Je clique d’abord sur l’onglet « Extensions » ; ce qui affiche la liste des extensions de Firefox installées sur ma session, car une extension installée sur un compte utilisateur ne sera, a priori, pas disponible pour les autres comptes de l’ordinateur.

Il est possible, depuis cette fenêtre, de vérifier si des mises à jour sont disponibles :

Ce qui affiche cet autre onglet :

Il est toujours possible de désactiver la mise à jour d’une extension :

De même qu’il est possible de désactiver ou de désinstaller une extension. Dans ce cas, depuis l’onglet « Extensions », il faut cliquer sur l’extension indésirable et choisir l’option souhaitée :

Dans quelle situations est-on conduit à désactiver ou désinstaller une extension ?

En premier lieu : c’est bien la moindre des choses. C’est une question de principe. Si j’installe une extension, je dois pouvoir la désactiver ou la désinstaller aussi facilement que je l’ai installée. Notons, par ailleurs, que certaines extensions ou plugins sont installées à l’insu de l’utilisateur (par exemple par Adobe, Apple ou Microsoft).

D’autre part, ces modules complémentaires peuvent faire l’objet de faille de sécurité. C’est fréquent, voilà pourquoi il est nécessaire de garder un œil de façon régulière sur cette fenêtre.

Enfin, il peut arriver qu’il n’y ait pas d’autre solution que de désactiver une extension pour mettre à jour un plugin ; la MAJ étant indispensable pour des raisons de sécurité, justement.

C’est ce qui nous est arrivé avec la mise à jour des plugins Flash ou Adobe Reader, qui est théoriquement traitée par une extension : « Adobe getPlus ® Download ». Cette usine à gaz s’est mise à planter lamentablement. Le seul moyen de s’en tirer consiste alors à faire le ménage en désactivant l’extension (voir support).

Le catalogue

Je clique ensuite sur le catalogue.

Quelques extensions, prêtes à installer, y sont présentées.

Si vous trouvez, dans cette liste, une extension dont on vous a parlé et que vous souhaitez essayer, il vous suffira de cliquer sur le bouton « Ajouter à Firefox » :

Si, au contraire, vous ne trouvez pas votre bonheur, vous devrez vous rendre directement sur le site de Mozilla ; ce que nous verrons un peu plus bas.

Pour l’instant, nous ne quitterons pas cette fenêtre, car avant d’afficher le site Web de Mozilla, il nous faut faire un petit tour du côté des plugins.

Plugins

Contrairement aux extensions, la plupart des plugins installés sur un ordinateur sont disponibles pour tous les utilisateurs.

Il s’agit de vrais programmes, parfois assez lourds à télécharger et à installer.

Là aussi je vais lancer le processus de vérification des mise à jour :

Ce qui déclenche, cette fois-ci, l’affichage du site de Mozilla, dans la fenêtre du navigateur :

Voilà qui est assez bien conçu : la page m’indique si mes plugins sont à jour. Ici, tout est OK. Il n’y a que des boutons verts :

Voilà, à titre indicatif, à quoi ressemble le résultat de la même manip effectuée à partir d’un navigateur dont les plugins ne sont pas à jour :

Boutons rouge et orange. Hum, c’est pas bon ça.

Dans ce cas, il suffit de cliquer sur le bouton pour que s’affiche le site du distributeur du programme , à la suite de quoi on vous propose de mettre à jour votre plugin.

À titre d’information, je n’ai jamais rencontré de problème avec la mise à jour de Java, mais, comme je l’ai déjà signalé, ce n’est pas pas le cas avec les produits Adobe.

Le site de Mozilla

Une fois que toutes les mises à jour ont été effectuées (ce qui demandera, pour les extensions, le redémarrage du navigateur et parfois, pour les plugins, celui de l’ordinateur) je vous conseille de visiter le site de Mozilla, ne serait-ce que pour découvrir l’étendue des modules complémentaires qu’il est possible d’ajouter à Firefox.

Pour cela, il suffit d’afficher à nouveau la fenêtre des modules complémentaires, puis la rubrique « Catalogue » :

Puis de cliquer sur « Parcourir tous les modules complémentaires » :

Là encore, la fenêtre « Modules complémentaires » s’esquive devant le navigateur qui s’affiche au premier plan de l’écran, sur le site de Mozilla.

La page « Modules pour Firefox » est assez dense.

Dans la colonne de gauche, les modules sont classés par catégories. De la même façon qu’avec le catalogue, des extensions sont proposées dans l’autre partie de la page. Si vous restez quelques instants devant la fenêtre, vous constaterez que l’affichage est régulièrement rafraîchi, ce qui permet de proposer automatiquement de nouvelles extensions.

Signalons, par ailleurs, la présence d’un moteur de recherche (fort pratique) dans la partie supérieure de la fenêtre).

Pour terminer, je ne saurais trop vous conseiller de compléter votre information au sujet des modules complémentaires de Firefox.

Alors cliquez ici :

Afin de retrouver la page d’accueil de Mozilla ; celle utilisée pour télécharger Firefox et Thunderbird.

Oui, mais cette fois-ci, c’est sur l’aide en ligne nous irons :

La plupart des lignes de texte que vous voyez ici sont des liens, c’est à dire que chaque paragraphe vous conduira sur une autre page de documentation beaucoup plus approfondie.

Évidemment, il existe au moins une entrée, depuis cette page, concernant les modules complémentaires :

Voilà qui devrait vous donner satisfaction pour en savoir plus :

Notamment sur les thèmes, dont il n’a pas été question ici.


1 Message

  • Modules complémentaires

    18 novembre 2011 08:44, par svenborg

    Il est possible d’installer manuellement les plug-ins, par contre je déconseille l’usage des forums en français du site mozilla de même l’usage des extensions exotiques.

    Il est possible de tricher par le biais d’extensions :
    - vous souhaitez obtenir l’effet d’une extension mais ne souhaitez pas la garder ?
    - c’est possible !
    - il vous suffit d’installer l’extension puis d’effectuer les changements proposés et de désinstaller l’extension : le réglages est mis en mémoire et s’ajoute à la configuration d’origine.
    - cela est surtout intéressant pour les extensions liées aux menus etc.

    repondre message