Lilapuce
 

exercices (samedi 5 juin 2010)

Sphinx techno [1]

Vous trouverez les images (modèle et document de travail), comme d’habitude, tout en bas de la page.

Cet exercice se décompose en plusieurs étapes. Pour l’instant, il faut, d’abord recadrer l’image selon le modèle.

Pour cela, j’ouvre ce document, je clique sur l’outil « Rectangle » et j’effectue le raccourci clavier suivant : CTRL+A (pour « Sélectionner tout ». Un cadre de sélection s’affiche autour du document.

J’affiche la palette « Infos » afin de noter les dimensions indiquées. Notez que j’aurais pu tout aussi bien afficher cette information à l’aide de « Image/ Taille de l’image », mais je pense qu’il est temps, maintenant, que vous preniez l’habitude de travailler avec cette palette « Infos ».

J’ouvre le document de travail tout en gardant le modèle à l’écran. J’en aurai besoin par la suite.

Je vérifie que l’outil « Rectangle » est toujours sélectionné. Dans les options de cet outil, je choisis « Proportions fixes » ; je ne sais pas si l’image a été redimensionnée, donc mieux vaut se baser uniquement sur les proportions du cadrage.

Puis je tape, à côté, les dimensions du modèle.

Ensuite, je trace un rectangle correspondant au cadrage du modèle. S’il le faut, je recommence le tracé en annulant les « ratés » par CTRL-ALT+Z.

Une fois que le cadre est en place, je passe par le menu « Image / Recadrer »

C’est cadré.

Un clic droit sur la barre de titre pour chercher « Taille de l’image ».

J’ai bien la confirmation que l’image n’a pas été redimensionnée. Je valide par OK les informations indiquées.

Il va falloir faire pivoter légèrement l’image. Pour cela, je dois déverrouiller le calque de fond : double-clic sur l’icône du verrou.

Une boîte de dialogue me permet de personnaliser le nom de ce calque. Après mûre réflexion, je choisis le nom de « Photo » (pas mal non ?).

Je descends un repère horizontal depuis la règle pour le placer à la base du socle de la statue.

Cela me permettra de contrôler l’alignement du socle sur ce repère lorsque je vais remettre la photo d’aplomb.

Pour cela :

- je clique sur l’outil déplacement

- je vérifie que l’option « Afficher le cadre de sélection » est bien cochée (je la coche si tel n’est pas le cas).

- je place le pointeur à côté de l’angle supérieur gauche de l’image. Je dois voir s’afficher ce pointeur en double-flèche courbée significatif.

Je fais pivoter l’image en me basant sur le repère placé précédemment : le but de la manœuvre consistant à faire coïncider l’alignement du socle avec le repère.

Important : dès que j’obtiens la position souhaitée, je valide la modification en appuyant sur la touche « Entrée » du clavier.

Je sélectionne l’outil « Recadrage » pour tracer un cadre correspondant à la taille de l’image. Une fois le cadre tracé, je valide par « Entrée ».

Nous avions vu qu’il est préférable de recadrer l’image après une rotation manuelle, y compris s’il n’y a rien à recadrer (voir exercice « Redresser l’horizon » ». En fait, comme avec cet exercice, nous allons faire ici appel à la translation. Du fait de la rotation manuelle, j’ai placé des pixels « hors champ » (non visible dans la zone de travail).

Même si sur cette image cela n’a aucune importance, il est préférable de prendre l’habitude de supprimer les pixels situés en dehors de la zone de travail avant d’effectuer une translation, faute de quoi on risque d’obtenir un résultat qui ne « raccorde pas ».

Une fois ce « recadrage à blanc » effectué, je modifie les options de l’outil « Rectangle » pour le remettre sur « Normal ».

Je descends un autre repère à la base de l’image et je trace un rectangle qui viendra s’aligner sur les deux repères comme s’il était aimanté par ces deniers. Ce paramètre est défini par « Affichage / Magnétisme ».

Je note, ensuite, les informations indiquées sur la palette « Infos » ; il s’agit, bien entendu de la taille de mon rectangle de sélection.

En fait, c’est surtout la hauteur qui m’intéresse !

Ensuite, je vais chercher le filtre « Translation » ; tiens, il a changé de nom. Sur cette version de Photoshop, on l’appelle « Décalage » ; merci Adobe…

Sur la boîte de dialogue, j’indique la valeur du décalage.

Voilà, l’image est en place.

Prochaine étape : la sélection du fond

 

Doc de travail Sphinx techno

 

 

Autres exercices
de l'atelier Photomontage

 

L'atelier «Photomontage»