Lilapuce
 

exercices (samedi 28 mars 2009)

Sphinx techno [5]

Résumé de l’étape précédente : il faut délimiter chacune des zones à colorier en autant de sélections.

Pour éviter d’avoir à recommencer les contours de sélections déjà définis et, surtout, afin d’obtenir un effet de bord à bord impeccable entre chaque zone, il faut, après avoir défini une nouvelle sélection, récupérer en mode soustractif ou intersection, d’autres sélections.

C’est ce que nous allons voir à nouveau, à parti de l’exemple « bras & jambes ». Les explications techniques seront beaucoup moins détaillées. Soyez attentif.

Le but du jeu : récupérer la sélection « Sphinx », puis soustraire une à une les autres sélections jusqu’à ce qu’il ne reste que les parties souhaitées :

Commençons donc par le commencement :

Tout en gardant la sélection active, je retourne dans le menu « Sélection / Récupérer la sélection »…

J’ai retiré les ailes.

On continue :

Plus de maillot ! Le socle, à présent.

Pour ce dernier, j’ai défini trois zones (deux d’entre elles constituant l’ensemble, une fois réunies), de façon à pouvoir appliquer des réglages partiels, zone par zone. La partie à récupérer ici est celle que j’ai intitulée « socle global » :

Je n’ai pas réussi à identifier ce que représentait cette partie de la sculpture. Risquons l’interprétation suivante : notre sphinx techno, selon une tradition qui remonte à la nuit des temps, déambule dans les rues de Miami, le paquet de cigarettes à l’épaule, ce dernier étant glissé dans le revers du maillot. Pour la pose, notre ami a été instamment prié de se débarrasser d’un tel attribut, à plus d’un titre, aussi peu recommandé.

Le sphinx, qui en a vu bien d’autres, refuse d’obéir. Pour autant, pose pour pose, il n’imagine pas une seconde de claquer la porte. On a beau avoir un caractère trempé, ce n’est pas tous les jours que l’occasion est donnée de figurer ainsi dans le marbre pour l’éternité. L’énigmatique personnage coince le paquet fautif sous le bras, pensant, à tord - il faut bien le reconnaître - que personne n’y verrait goutte.

Bref, j’avais donc préparé une sélection « clopes » rien que pour cette petite affaire.

Comme la zone « bras » est frontalière de « clopes », il va falloir, là encore, soustraire cette dernière de notre sélection active.

A présent que la tête et le buste de notre sphinx sont isolés, je peux enlever ces parties « à la louche », en prenant, par exemple, l’outil lasso :

Surtout ne pas oublier d’activer l’option « Soustraire de la sélection » :

Et je boucle pour englober grossièrement la partie de la sélection à supprimer :

En zoomant, je me rends compte que j’ai oublié de retirer une partie :

Il faut terminer avec le blason :

Considérons que la zone « bras et jambe » correspond à la sélection active.

Attention : il ne faut pas oublier de la mémoriser en tant que telle. Pour Photoshop il s’agit toujours de la sélection « Sphinx ».

Voilà qui est fait.

Au besoin, retournez à l’étape précédente pour revoir la liste des sélections qu’il faut mémoriser (avant « bras et jambes »).

Il est parfois nécessaire de modifier les couches préalablement mémorisées : par exemple, pour retirer le pompon du corsage ( !). Vérifiez que vous avez décomposé chacune des principales zones de la statue en autant de sélections qui s’imbriquent les unes dans les autres telles les pièces d’un puzzle.

Une fois que toutes vos sélections sont faites, vous pouvez passer à l’étape suivante : le coloriage.


 

Autres exercices
de l'atelier Infographie

 

L'atelier «Infographie»