Lilapuce
 

exercices (mardi 25 mai 2010)

Styles (MSW) modifier [6]

Résumé de l’étape précédente : vous devriez, désormais, savoir modifier les styles, puisque vous l’avez fait pour :

- Titre1

- Titre2

- Titre3

Il faut que vous sachiez que les styles prédéfinis de Word ne se résument pas aux seuls titres.

En réalité, lorsque l’on regarde d’un peu plus près la liste des styles disponibles dans Word, on se rend compte que "tout est style".

Dès que vous tapez le moindre texte, il est déjà paramétré, par défaut, dans un style ; il s’agit du style : « Normal ».

Regardez, ci-dessous.

Je place le point d’insertion dans l’un des paragraphes du texte de la chanson (1).

Que m’indique, alors, le sélecteur de styles (2) ?

Il s’agit du « style Normal ».

Souvenez-vous : lorsque nous avons travaillé en mode Plan (voir support), nous avions défini, grosso-modo, deux niveaux hiérarchiques distincts :

- les niveaux de « titres » (de 1 à 3),

- le niveau « corps de texte ».

Le « style Normal » est, en quelques sortes, le style de niveau « corps de texte » par défaut. C’est votre texte courant, celui qui sera employé lorsque vous tapez quelque chose, sans même vous soucier de la mise en forme.

Autre notion très importante : c’est à partir de ce style « Normal » que sont construits les autres styles ; regardez, par exemple la définition du style « Titre3 » :

On nous indique qu’il s’agit d’un « Style basé sur : Normal ».

On dit également que le style Titre3 « hérite » des propriétés du style Normal. C’est également le cas de tous les styles de Word, qu’il s’agisse d’un héritage direct ou indirect.

Dans ces conditions, on comprend que la transformation du style Normal est une opération qu’il faut manier avec beaucoup de retenue. Mieux vaut éviter d’y apporter des modifications trop fantaisistes (la police et la couleur, par exemple) ; cela pourrait avoir des conséquences imprévues sur les autre styles.

Appelons, maintenant, le volet Office pour voir en quoi consiste ce « style Normal » :

La définition est minimaliste :

- Times New Roman (la police de caractère),

- corps 12,

- aligné à gauche,

- interligne simple,

- éviter les veuves et les orphelines (lignes creuses en début ou en fin de page)

- aucun retrait, aucun espacement avant ou après.

Nous pourrions modifier l’horrible « Times New Roman » impersonnel, étriqué, et terriblement lassant :

Je vous recommande, par exemple, le Georgia. Tout en restant une police à empâtements (« Serif »), une caractéristique recommandée pour un texte imprimé, ce caractère est plus ouvert, plus rond ; en clair, plus agréable à parcourir que les pattes de mouche du calamiteux « Times New Roman ».

Le style Normal est modifié.

Voyons, sur le support suivant, s’il reste encore d’autres styles à personnaliser dans le document.