Lilapuce
 

supports (mardi 4 février 2014)

Styles (OOo) [3] : lier

Résumé de l’étape précédente : à partir du moment où l’on a appliqué des styles (niveaux de titres et corps de texte), il devient très simple de modifier les options de mise en forme de tout le document. Pour cela, il suffit, depuis la palette « Style et formatage », de modifier chacun des styles disponibles dans le texte. Les modifications apportées à un style se reportent alors à toutes les occurrences de ce dernier, c’est à dire, à tous les paragraphes sur lesquels on a appliqué ce style.

Nous allons modifier, à présent, le style « En-tête ».

Depuis n’importe quelle page de votre texte, cliquez dans l’en-tête, afin d’y placer votre point d’insertion :

Faites ensuite un clic droit de la souris sur le style correspondant, depuis la palette « Styles et formatage » :

Remarque : Au cas où ce style ne serait pas présenté dans la palette, cliquez sur le sélecteur, placé en bas, et choisissez l’option « Automatique » :

Sur la boîte de dialogue modifiez les paramètres selon les vues ci-dessous.

Onglet « Police » :

Onglet « Effets de caractères » :

Onglet « Alignement » :

Validez la boîte de dialogue par « Ok » et vérifiez le résultat :

Rien de bien nouveau, jusque-là.

Par contre nous allons découvrir une fonctionnalité intéressante en paramétrant le style « Pied de page » :

Selon le même principe que pour l’en-tête, cliquez sur le pied de page et, depuis la palette « Styles et formatage », cliquez du bouton droit afin de modifier ce style.

Sur la boîte de dialogue, nous n’allons, cette fois-ci, modifier aucun paramètre de mise en forme mais, sur l’onglet « Gérer », sélectionnez pour la rubrique « Lié à », l’option « En-tête » :

Validez par « Ok » et, de retour sur votre texte, vous constatez que le pied de page présente désormais exactement les mêmes option de mise en forme que l’en-tête :

Voilà un petit réglage qui n’a l’air de rien mais qui peut s’avérer extrêmement pratique.

Par souci de cohérence graphique, par exemple, on définit le principe selon lequel la mise en forme du style « Pied de page » est en tous point identique à celle du style « En tête ».

Nous venons de constater qu’en liant « Pied de Page » à « En-tête » on simplifie la procédure et on la rend plus rigoureuse. Le réglage se fait automatiquement. On ne risque pas d’introduire quelques variantes entre les deux styles, ce qui serait toujours susceptible d’arriver si l’on devait répéter manuellement deux fois les mêmes paramètres, séparément, sur chacun des styles.

On peut considérer que ce principe, consistant à ne stocker qu’une seule fois les options de mise en forme s’appliquant à plusieurs paragraphes de même niveau (sémantique), et l’un des principaux avantages des styles.

Mais en plus, en liant deux styles, on établit un principe « d’héritage » entre les deux styles ; le premier étant dépendant du second ; ce qui augmente la simplicité et la rigueur des procédures, lorsqu’il faut corriger les options de mise en forme.

Imaginons quelques exemples concrets pour illustrer tout cela :

- si l’on doit corriger la couleur sur les deux styles (par exemple passer de gris à bleu), il suffit de modifier le style « parent », en l’occurrence « En-tête » et la modification s’appliquera également au pied de page.

- si l’on veut ne corriger que la couleur du pied de page (par exemple rouge) sans corriger celle de l’en-tête, il faut alors corriger le style « Pied de page » : aucune modification ne sera apportée au style « En-tête ». Le pied de page sera rouge mais, il conservera les autres options du style « parent » (police, graisse et alignement).

- Si l’on veut dissocier complètement la mise en forme des deux styles, il suffira de revenir sur l’option « Standard » du style « Pied de page » (onglet « Gérer », rubrique « Lié »).

Essayez donc de mettre en application ces exemples de modifications. Vous n’avez a priori pas besoin de vues pour vous aider.

À vous de jouer !

Prochain support : on complète le document en ajoutant deux nouvelles rubriques thématiques de niveau « Titre 1 », ainsi que tous leurs sous-ensembles.


 

Autres supports
de l'atelier Bureautique

 

L'atelier «Bureautique»