Lilapuce
 

supports (lundi 2 novembre 2009)

Syndication de contenu

Il faut que vous le sachiez : la syndication de contenu peut bigrement vous intéresser. Vous pouvez l’utiliser, par exemple, sur votre navigateur afin d’améliorer la consultation de sites d’actualité.

Vous auriez vraiment tord de vous en priver !

L’abonnement à des flux de syndication sur Firefox

L’intérêt de cette technique consiste justement à recevoir régulièrement et rapidement un aperçu des mises à jour de sites Web sans être obligé d’afficher le site.

Il existe deux protocoles techniques permettant la syndication : RSS et ATOM (cette affaire étant, à mon sens, relativement anecdotique pour ce support).

Les sites qui ont recours à la syndication affichent généralement sur leurs pages un logo de ce type :

Je vais prendre comme exemples des sites de presse, sachant que la syndication est aujourd’hui généralisée à la plupart des contenus proposés sur le Web.

J’affiche le site du Monde sur Firefox :

JPEG - 102.3 ko

Généralement, Firefox est capable de détecter si le site intègre un protocole de syndication. Si tel est le cas, on voit apparaître, à droite de la barre d’adresse, le fameux logo de couleur orange.

L’abonnement, dans ce cas, ne désigne nullement le fait qu’il faille payer quoi que ce soit. En cliquant sur le logo, je déroule les différentes options. Le Monde a prévu que les utilisateurs puissent s’abonner à des rubriques spécifiques de son journal.

Je choisis la première option : « A la une ».

JPEG - 131.7 ko

Ce qui a pour effet d’affiche une page : il s’agit du fichier XML qui est interprété par le navigateur :

- dans la partie supérieure de la page, un bandeau jaune qui apparaît systématiquement dans ce contexte, quel que soit le site. Il s’agit de l’outil d’abonnement proposé par Firefox.

- dans le reste de la fenêtre, on trouve le contenu spécifique au site, lequel sera actualisé au fur et à mesure des mises à jour.

JPEG - 127 ko

Je clique sur le bouton « S’abonner maintenant » (partie supérieure de la fenêtre). Remarquez que Firefox désigne l’abonnement à un flux de syndication avec une expression particulière : « Marque-pages dynamiques ».

JPEG - 75 ko

Firefox affiche une boîte de dialogue permettant de valider la procédure :

- le nom du fil de syndication

- l’emplacement dans lequel je souhaite enregistrer ce fil de syndication (ou « marque-pages dynamique »).

Par défaut, Firefox place les abonnements de syndication dans la barre personnelle. Je conserve toutes les options proposées en me contentant de cliquer sur le bouton « OK ».

JPEG - 67.4 ko

Immédiatement après ce clic, je vois apparaître le logo de syndication, associé au site du Monde.

Remarquez que la « barre personnelle » correspond à cette zone horizontale qui vient s’intercaler entre la barre d’adresse et la fenêtre du navigateur.

JPEG - 79.7 ko

Si vous n’avez pas encore vu l’intérêt de s’abonner à un flux de syndication ; voici une explication possible :

Imaginez que, quel que soit le site affiché à l’écran (par exemple, une recherche sur Google), vous êtes subitement traversé par le besoin de connaître la teneur des derniers articles publiés sur le Monde.

Plutôt que vous rendre sur ce site, il suffit de cliquer sur le marque page dynamique, que vous aviez enregistré quelques jours plus tôt. Vous obtiendrez alors la liste des principaux titres du journal. Évidemment, ces titres seront actualisés ; c’est tout l’intérêt de la démarche.

Voilà pourquoi Firefox utilise le terme de « marques-pages dynamiques » : comme avec les marques-pages « classiques » (ou favoris sur IE) vous pouvez mémoriser des adresses de sites sans avoir à les retaper (voir support), mais en plus vous pouvez prendre connaissance du contenu actualisé, comme sur un sommaire, sans être obligé de consulter le site.

JPEG - 215.7 ko

Revenons sur la « barre personnelle ».

Il est possible d’afficher et de masque cette « barre personnelle » ; voici la procédure : cliquez sur le menu Affichage/ Barre d’outils / Barre personnelle.

JPEG - 87.4 ko

Ci-dessous, le navigateur sans la barre personnelle. Si vous souhaitez l’afficher, il suffit de suivre la même procédure que ce qui vient juste d’être exposée.

JPEG - 91.8 ko

Si vous souhaitez éditer les marque-pages dynamiques, sachez qu’ils sont classés, contrairement à d’autres navigateurs, dans la rubrique générale « Marque-pages ».

JPEG - 49.6 ko

Ce qui signifie qu’en affichant le panneau « Marque-pages » (CTRL+B), vous retrouverez également tous vos abonnement de syndication.

JPEG - 129 ko

C’est une autre façon de prendre connaissance des contenus actualisés de vos « marque-pages dynamiques ». Là aussi, vous constaterez qu’ils ont actualisés.

JPEG - 184.6 ko

C’est tout pour Firefox.

Sur Internet Explorer

Passons à un autre navigateur : Internet Explorer.

Autre journal, le Figaro.

JPEG - 172 ko

Pour une raison que j’ignore, les navigateurs ne présentent pas le symbole orange de la syndication lorsqu’ils affichent ce journal.

Il faut donc chercher ce logo dans la page. Difficile de le rater.

JPEG - 22.2 ko

Ce clic sur le logo affiche une page qui recense les principales rubriques du journal.

JPEG - 180 ko

Ce qui permet de choisir un fil (une rubrique). Remarquez que le Figaro indique, colonne de droite, une liste d’agrégateurs ; dans ce cas, il s’agit de programmes spécialisés pour traiter la syndication de contenus. Mais, comme vous pouvez le constater, les navigateurs peuvent désormais tous remplir cette tâche, pour l’essentiel.

La preuve :

Une fois que le fil est sélectionné par un clic, Internet explorer, tout comme Firefox, affiche le fichier XML C’est à partir de cette page qu’il est possible de s’abonner.

JPEG - 118.9 ko

Là encore, une boîte de dialogue demande la confirmation de l’abonnement.

Par contre – différence avec Firefox – on constate qu’Internet Explorer propose d’enregistrer le fils de syndication dans une rubrique intitulée « Flux ».

JPEG - 110.7 ko

Une fois que ce bouton cliqué, le flux est enregistré sur Internet explorer.

Comment y accéder ?

Reprenons le contexte d’une navigation quelconque, par exemple à partir d’une recherche sur Google.

Vous souvenez-vous de ce bouton en forme d’étoile, que nous avions vu lors de notre découverte des favoris et de l’historique ?

JPEG - 146.6 ko

Et bien, c’est en cliquant sur ce même bouton que nous pourrons découvrir la rubrique « Flux »…

JPEG - 64.4 ko

… laquelle nous présente les différents abonnements de flux de syndication.

JPEG - 66.7 ko

En cliquant sur l’un d’entre eux (dans mon cas, il n’y a guère le choix)…

JPEG - 131.5 ko

Internet Explorer affiche le fichier XML (ou se qui en tient lieu), permettant de consulter les rubriques actualisées.

JPEG - 95.2 ko

De là on peut cliquer sur un article afin d’ouvrir la page correspondante sur le site du journal.

JPEG - 143.1 ko

Remarquez, qu’à la différence de Firefox, Internet Explorer ne permet pas d’afficher sous une forme synthétique et immédiate la liste des articles directement à partir du logo du programme.

Passons à un autre programme.

Opera

Et on change de navigateur, et on change de journal.

N’oubliez pas Opera, c’est un excellent navigateur. En fait, pour l’essentiel, vous retrouvez le même genre de fonctionnalités présentées pour les deux précédents navigateurs.

Vous aurez donc droit à beaucoup moins de commentaires.

JPEG - 181.9 ko

Remarquez que le logo orange symbolisant la syndication apparaît aussi bien dans la barre d’adresse que sur la page du Parisien.

JPEG - 69.9 ko

Quel que soit le choix effectué, un clic sur l’un de ces logos affiche la liste des rubriques du journal.

JPEG - 130.6 ko

Je choisis : « toute l’info générale ».

JPEG - 62.4 ko

Ensuite - particularité d’Opera - la boîte de dialogue s’affiche devant une page XML qui n’est pas mise en forme (tant que l’abonnement n’est pas réalisé). Ce papier peint « texte brut » est du plus bel effet.

JPEG - 93.9 ko

En validant le choix, le navigateur interprète ce fichier pour le mettre en forme. Le flux est enregistré.

JPEG - 136.8 ko

Imaginons encore que, quelques jours plus tard, j’effectue une quelconque navigation (par exemple sur Google, décidemment…), puis, subitement, me vient l’idée de consulter le flux de syndication du Parisien.

Il suffit de cliquer sur le menu « Flux RSS », pour le retrouver.

JPEG - 157.6 ko

Comme sur Internet Explorer, je retrouve ensuite, le fil de syndication, actualisé.

JPEG - 157.2 ko

Ce qui me permet de prendre connaissance de façon sommaire des contenus.

JPEG - 222.4 ko

Il faut cliquer sur le lien hypertexte qui accompagne l’extrait de l’article pour l’afficher dans son contexte original ; sur le site du Parisien :

JPEG - 212.9 ko

Et découvrons, maintenant un nouveau navigateur :

Flock

Nous aurons l’occasion de retrouver Flock par la suite, lorsque nous aborderons les réseaux sociaux.

Mais avant cela, il me semblait intéressant d’évoquer ce navigateur à propos de la syndication.

JPEG - 117.5 ko

Regardez la page d’accueil par défaut ; vous avez une rubrique déjà prête concernant la question.

Flock propose un certain nombre de flux…

JPEG - 230.5 ko

…voyons, en prenant comme exemple le site du Monde diplomatique, comment ce programme permet d’intégrer et de gérer des flux personnalisés.

Comme d’habitude, on clique sur le logo.

JPEG - 122.2 ko

Le navigateur affiche le fichier XML ; ce qui permet de procéder à l’abonnement.

JPEG - 135.1 ko

Par défaut, Flock place ce nouveau flux en bas de la liste.

JPEG - 210.6 ko

Pour le classer, on créera un dossier en repérant l’icône située en haut du volet.

JPEG - 150.5 ko

Je donne un titre à ce dossier…

JPEG - 66.6 ko

… afin de placer le nouveau flux par glisser-déposer.

Toujours pareil : dans n’importe quel contexte de navigation, je peux cliquer sur l’icône du flux …

JPEG - 248.7 ko

… afin d’afficher la description du fil de syndication, actualisé.

JPEG - 213.2 ko

De là je choisis un sujet et, d’un clic, j’arrive sur le site « source ».

JPEG - 119.6 ko

Notez, évidemment, que le flux apparaît désormais dans la liste des fils de syndication de la page d’accueil du navigateur.

JPEG - 159.3 ko

C’est tout pour les navigateurs.

Nous aborderons encore la question de la syndication de contenu, à de nombreuses occasions.

Avant de terminer ce long support, je voulais revenir sur les « sites agrégateurs » afin de compléter l’unique exemple évoqué jusqu’à présent à ce sujet (dicodunet, lors de notre séance de recherche sur la pub eBay).

Quelques sites agréagateurs de contenus syndiqués

La syndication est donc abondement pratiquée sur le web. De nombreux blogs y ont recours pour ajouter à leurs pages un contenu rédactionnel (qui leur font peut-être parfois défaut) ; mais ces sources externes sont sensées être un complément et non l’unique matière de ces blogs.

Tout l’intérêt de ce système de syndication consiste justement à associer, sur un même site, un contenu original et personnel, à un contenu syndiqué.

Il existe, à côté de cela, quelques sites dont l’objet, par contre, consiste uniquement à recenser le contenu d’autres sites en utilisant la syndication.

Je vous propose d’en découvrir quelques-uns :

Rezo.net, le portail des copains

http://rezo.net/

On doit à ce « rezo », hormis ce site, de nombreuses initiatives qui en font certainement l’une des références de l’internet francophone. Citons notamment, uzine.net, un site d’opinion orienté notamment autour de la défense de la liberté d’expression, thématique chère au « web indépendant » qu’ils revendiquent.

Ce sont les mêmes personnes qui sont à l’origine de SPIP, un système de publication de site Web (CMS) en logiciel libre, construit, documenté, mis à jour, popularisé et utilisé par une très importante communauté d’utilisateurs (Lilapuce figure parmi les très nombreux sites propulsés par Spip).

Bref, un site à connaître :

JPEG - 109 ko

Rezo.net propose une sélection de sources orientées vers des thématiques telles que la critique de la marchandisation, la citoyenneté, la liberté d’expression, etc.

Un site militant, quoi.

JPEG - 131.4 ko

Autre exemple de site orienté uniquement sur la recension de liens issus de flux de syndication, l’annuaire lamooche :

http://www.lamoooche.com/

JPEG - 161.6 ko

C’est un annuaire avec des classements thématiques, mais ce qui le distingue d’autres outil de type Yahoo, c’est que son contenu est actualisé en permanence par les flux RSS des sites sources.

JPEG - 168 ko

Voici, à titre informatif, les catégories de cet annuaire.

JPEG - 132.3 ko

Dernier exemple, dans un tout autre registre que les deux précédents : Wikio.

JPEG - 61.9 ko

Il s’agit d’un moteur de recherche qui s’appuie avant tout sur l’effet « réseaux sociaux » (sujet que nous aborderons bientôt).

Ce moteur est sensé fournir de l’actualité qui est en grande partie puisée sur les blogs, d’où l’utilisation omniprésente des flux de syndication.

Une autre particularité de ce moteur : le classement des résultats de recherche est défini par un système de notation qui est laissé à disposition des utilisateurs du site.

JPEG - 132.2 ko

Allez, on arrête-là...