Lilapuce
 

exercices (mercredi 25 février 2015)

[2] Mise en forme : dimensions des cellules

Remarques préliminaires : nous avons la chance, pour cet exercice, d’avoir un modèle. De plus, notre tableau est composé d’un nombre de lignes défini une bonne fois pour toutes (enfin, a priori). Nous pouvons donc nous permettre d’effectuer la mise en forme des cellules avant même de taper les données ; ce qui correspond à des conditions de traitement assez confortables et, il faut bien le reconnaître, plutôt rares.

Dans d’autres contextes, c’est-à-dire si vous devez saisir directement votre tableau à partir de zéro, je ne saurai trop vous recommander de prendre le temps nécessaire pour réfléchir à la façon dont vous allez structurer votre tableau, y compris en griffonnant quelques vagues schéma sur un bout de papier. Généralement, vous ne regretterez pas le temps passé en préparation, pour « concevoir » un tableau avant de vous lancer tête baissée sur votre tableur.

Si vous ne savez pas exactement le nombre de lignes ni de colonnes que doit comporter votre tableau, alors je vous conseille de procéder à la mise en forme des cellules après avoir saisi les données.

On reprend donc l’exercice, là où nous l’avions laissé à l’étape précédente, c’est-à-dire, pratiquement au début.

Il va donc falloir redimensionner les cellules.

Modifier les largeurs de colonnes

Pour modifier la largeur de la colonne A, il est possible, comme nous l’avons déjà vu, de déplacer à la main la séparation entre A et B.

Toutefois, si vous devez redimensionner au millimètre près votre colonne et que vous ne vous sentez pas très à l’aise dans le maniement de la souris (ou du touch pad), voici une manière alternative qui devrait mieux vous convenir :

Je sélectionne n’importe quelle cellule de la colonne A, puis je clique sur Format / Colonne / Largeur…

Cette boîte de dialogue permet de saisir la dimension.

Je saisis « 3,47 » et je valide par « OK ».

Quelques précisions au sujet de cette boîte de dialogue :

- sur OpenOffice, les dimensions sont indiquées en centimètres. Il est inutile de taper l’abréviation de l’unité de mesure (cm). Les décimales (millimètres) sont séparées par le caractère virgule. Par exemple, ci-dessus, c’est bien 3,47 qu’il faut taper ; et non 3.47 ; cette dernière mesure étant invalide à cause du point. Si vous possédez un clavier étendu, avec, à droite un pavé numérique (les chiffres), vous pouvez utiliser directement le signe point (placé à droite du zéro) du pavé numérique pour taper la virgule. OpenOffice remplace automatiquement le caractère point de cette touche de clavier par la virgule ; ce qui s’avère assez commode dans le cas présent.

- sur Excel, les largeurs de colonne sont indiquées en pixels. Comme OpenOffice, Excel (depuis version 2001), remplace également le caractère point du pavé numérique par la virgule.

Après validation de la largeur de la colonne A, je clique sur une cellule de la colonne B et je renouvelle la procédure. Comme il s’agit d’une largeur différente, je tape la nouvelle dimension : 6,38.

Après validation, la largeur de B s’est normalement modifiée :

Voici une méthode qui nous permet de renouveler la même opération sur les colonnes C et D ; ces dernières ayant la même largeur que B.

Je clique sur une cellule de C, puis sur le menu « Édition / Répéter : largeur de colonne »

Même tarif pour D :

Il aurait été possible d’arriver au même résultat en sélectionnant directement les colonnes B, C et D avant d’appliquer la largeur de colonne (ce que nous verrons un peu plus bas).

Mais j’ai volontairement décomposé la mise au format sur une même largeur, colonne après colonne, afin de vous faire connaître ce truc du « répéter la dernière opération ». Il s’agit d’une manipulation très pratique, par exemple, lorsque vous devez rapidement appliquer une même largeur sur des cellules discontinue (par exemple, un tableau avec une colonne sur deux de largeur équivalente).

Remarquez que, sur OpenOffice, la fonctionnalité de répétition est également disponible à l’aide du raccourci clavier CTRL+MAJ+Y.

Sur Excel, si vous souhaitez utiliser le raccourci clavier de « répétition de la dernière opération », il suffit d’effectuer CTRL+Y.

Modifier les hauteurs de ligne

Je vais, maintenant, modifier la hauteur de la ligne 1 ; pour cela je passe par le menu « Format / Ligne / Hauteur… »

…afin de saisir la valeur suivante :

La hauteur de ligne A est modifiée :

Là encore, une variante entre les deux programmes doit être précisée :

- sur OpenOffice, la hauteur est toujours indiquée en centimètre (par exemple, ci-dessus : 0,92 cm),

- sur Excel, il s’agit de l’unité de mesure typographique « Point Pica », également utilisée pour la taille du caractère.

Modifier la mise en forme sur un groupe de cellules

Voyons, maintenant, comment procéder d’un seul coup à la mise en forme d’un groupe de cellules.

Petit conseil : dans ce cas là, c’est-à-dire lorsque vous avez un nombre important de cellules à sélectionner avec la souris, il est toujours préférable de partir de l’extérieur du tableau (en bas, à droite) pour remonter vers la première cellule (en haut à gauche) , et non l’inverse.

Faute de quoi vous risquez de vous exposez à la situation caractéristique suivante : alors que tout semblait suivre le cours normal du mouvement de la main, cette maudite souris sélectionne brutalement, à votre place, une quantité de cellules bien supérieure à ce qui était souhaité. Croyant vous en sortir en effectuant un mouvement inverse, vous constatez que la zone sélectionnée se limite désormais à la cellule d’origine. Ridicule. Vous zigzaguez alors, plus ou moins frénétiquement, afin d’attraper le nombre exact de cellules, mais votre tableau persiste à vous échapper.

Revenons à notre exercice.

S’agissant d’un titre, la première ligne de la feuille de calcul (1) n’est pas intégrée au tableau proprement dit ; ce dernier comporte 16 lignes et 4 colonnes.

Je sélectionne - tout en gardant le bouton enfoncé de la souris – la cellule D17, qui se trouve à l’extrémité du tableau en bas à droite…

… puis je maintiens la souris enfoncée et remonte en diagonale jusqu’à la cellule A2 :

Ensuite je clique sur « Format / Ligne / Hauteur… »

Afin d’indiquer la valeur suivante :

Je valide par OK et, tout en conservant la sélection active (en prenant garde de pas cliquer sur le tableau), je passe par le menu « Format / Cellule… »

Une boîte de dialogue s’affiche à l’écran. Au besoin, je clique sur l’onglet « Alignement » (partie supérieure) de la fenêtre.

Dans la rubrique « Vertical », en cliquant sur la petite flèche placée à droite, je déroule une liste d’options sur laquelle je choisis « Milieu ».

Sur Excel, l’option équivalente est indiquée comme suit : « Alignement du texte » « Vertical : » « Centré ».

Ensuite, j’indique un retrait de 4 pt :

Je valide cette boîte de dialogue.

Je clique ensuite sur la cellule B2 afin de taper le texte suivant :

On peut voir immédiatement à quoi correspond le retrait : il s’agit de l’espace placé à gauche entre le texte et le bord de la cellule.

Sur Excel, le retrait est indiqué en nombre de caractères, ce qui est une unité de mesure moins fine que celle disponible dans Calc.

Prochaine étape : saisie du texte avec retour à la ligne forcé dans la cellule.


 

Autres exercices
de l'atelier Tableur

 

L'atelier «Tableur»