Lilapuce
 

exercices (mercredi 25 février 2015)

[3] Mise en forme : retour à la ligne forcé et pinceau

Résumé de l’étape précédente : la fonctionnalité « répéter dernière action » ainsi que la sélection de groupe de cellules permettent de mettre en forme rapidement un tableau, en particulier pour les hauteurs de lignes et les largeurs de colonnes. Nous avons vu, également, diverses options d’alignement et de retrait.

Nous en étions là :

PNG - 18.1 ko

Le texte en B2 est saisie, mais remarquez que la saisie n’est pas encore validée (présence des boutons « X » et « V »).

Avant cette validation, il nous faut effectuer un retour à la ligne forcé. Il s’agit d’une manip que nous avons déjà évoquée.

Je rappelle qu’il y a, ici, un piège assez redoutable : deux commandes correspondant à des actions distinctes sont interverties entre Calc et Excel (j’y reviendrai un peu plus bas).

Puisque nous sommes sur Calc, pour cet exercice, je rappelle la procédure :

Je clique dans la cellule afin de placer le point d’insertion à l’endroit du retour à la ligne

PNG - 19.5 ko

Ensuite, j’effectue le raccourci suivant : CTRL+Entrée

PNG - 18.4 ko

… ce qui permet de forcer le retour à la ligne dans la même cellule,

Je valide donc la saisie par ALT+Entrée (afin rester dans la cellule validée).

Je rappelle que c’est entre ces deux raccourcis clavier (CTRL+Entrée et ALT+Entrée) qu’il y a interversion des commandes entre OpenOffice Calc et Microsoft Office Excel.

PNG - 18.5 ko

Je clique, ensuite, sur le bouton d’alignement « Centré »…

PNG - 14.3 ko

… je passe en gras…

PNG - 14.2 ko

… puis j’augmente la taille du caractère.

PNG - 16.6 ko

Ceci étant fait, il faut maintenant modifier la hauteur de cette première ligne à 1,30 cm :

PNG - 11.1 ko

Nous avons déjà vu cette étape, il me semble inutile de vous la présenter en détail. Ci-dessous, vous trouverez le résultat, après modification.

Je tape en C2 l’information, en recommençant la procédure de retour à la ligne forcé, que nous venons d’observer.

PNG - 15.2 ko

Je constate que la mise en forme de B2 doit être appliquée en C2. Là encore, j’aurai pu sélectionner directement B2, C2 et D2 avant d’effectuer la mise en forme (alignement, gras, taille). Cela m’aurait évité de recommencer les mêmes manipulations pour les deux autres cellules.

Oui, mais c’est justement parce que ce genre de situation concrète, où l’on doit effectuer de façon répétitives les mêmes opérations, est extrêmement fréquente (et parfois incontournable) sur un tableur que cela vaut la peine de l’aborder.

Outil pinceau

Il existe une solution qui permet de dupliquer rapidement un « modèle de cellule » sur d’autres cellules. Cela nous permet, dans notre cas, de répliquer d’un clic de souris la mise en forme de B2 sur C2 et D2. Au-delà du gain de temps au « nombre de clics » (ce qui est loin d’être négligeable), on évite surtout le risque d’erreur pouvant entraîner des problèmes de cohérence de présentation : par exemple passer C2 en taille 12 alors que le texte est en corps 11 en B2.

Voici dans le détail la procédure :

- 1 ) je sélectionne la cellule « modèle » qui est correctement mise en forme (B2)

- 2 ) je clique sur l’outil « Appliquer le format », lequel est symbolisé par un pinceau (d’où l’appellation usuelle « outil pinceau »). A ce moment là, il faut comprendre que « j’ai chargé mon pinceau de la mise en forme du modèle » (B2).

PNG - 15.6 ko

- 3 ) ensuite, je déplace le pointeur sans appuyer sur le bouton de la souris vers la cellule de destination, celle sur laquelle je souhaite appliquer la mise en forme du modèle. Observez la forme caractéristique du pointeur : il s’agit d’un pinceau…euh, non, pardon, d’un … pot de peinture. C’est pas grave, on s’y retrouve.

PNG - 15.6 ko

- 4 ) En cliquant sur la cellule de destination, j’applique la mise en forme du modèle (B2).

PNG - 15.3 ko

Petite précision complémentaire sur cet outil pinceau (quel que soit le programme) :

La procédure indiquée ci-dessus permet de dupliquer une fois. Ce qui signifie qu’après le « clic de duplication » sur la cellule de destination, je perds « l’outil pinceau ». Pas très commode, ça. Notamment, si je dois dupliquer la mise en forme sur plusieurs cellules disséminées dans mon tableau, il me faudra après chaque « clic de duplication » reprendre le modèle, puis le pinceau, puis cliquer une cellule, etc.

Heureusement, il existe une parade à ce problème :

Si à l’étape 2 je double-clique sur l’outil pinceau (au lieu du simple clic), je conserve cet outil en main, ce qui me donne la possibilité de dupliquer la mise en forme sur plusieurs cellules, en autant de clics distincts. Il me faudra alors « poser l’outil pinceau » en cliquant une fois le bouton idoine (le pinceau).

L’axe horizontal du tableau est renseigné ; il est temps de passer aux informations figurant dans la première colonne :

PNG - 30.2 ko

Prochaine étape : on complète la saisie.


 

Autres exercices
de l'atelier Tableur

 

L'atelier «Tableur»