Lilapuce
 

supports (mercredi 4 mars 2015)

[3] Carottes : étirer des formules

Résumé de l’étape précédente : nous avons vu comment réaliser la saisie d’une formule simple, par exemple une multiplication faisant référence à deux cellules. Le tableur permet également par simple clic d’effectuer la somme d’une plage contigüe de cellules (bouton « Σ »).

Revenons à notre document afin de compléter les calculs pour les autres mois de ce premier semestre.

Rien n’empêche de recommencer 5 fois les différentes manipulations effectuées pour le mois de janvier. C’est même souvent le premier réflexe de la plupart des participants à l’atelier. De cette façon, par la répétition, vous pouvez acquérir et bien prendre en main la logique des procédures.

Une fois que vous êtes familiarisés avec ces manipulations et, qu’a priori, la répétition commence à devenir plus lassante que réellement instructive, vous devez savoir qu’il existe une solution beaucoup plus rapide pour compléter notre tableau :

- je sélectionne le groupe de cellule B5 : B7

- je pointe la poignée de recopie (voir support), placée à l’angle inférieur droit de ce groupe de cellules…

- … puis j’étire vers la droite…

- … jusqu’à la colonne G.

- dès que je lâche la souris, je constate que le tableur a renseigné le tableau en se basant sur les formules du groupe de cellules « source ».

- il me suffit, de me placer sur l’une des cellules qui vient d’être actualisée et d’observer la formule dans le champ de saisie. Cela permet de vérifier si la formule comporte les bonnes références de cellules :

La poignée de recopie, qui semblait jusque là assez anecdotique (remplir automatiquement les mois, par exemple), prend à partir de cet exemple, une toute autre importance : il est possible de renseigner automatiquement tout un groupe de cellules en quelques secondes, dès lors que le tableur est capable de transposer les mêmes formules d’un groupe de cellule à un autre.

La structure de notre tableau le permet :

Les formules font référence à des cellules « en mode d’adressage relatif ». Par exemple, quel que soit le mois, le montant Hors Taxes s’affiche toujours à partir de la multiplication des deux cellules supérieures. La même logique relative s’applique pour les deux autres formules (celle qui calcule la TVA et celle du total TTC).

Voilà pourquoi la recopie s’effectue ici sans autre formalité. Nous verrons que ce n’est pas toujours le cas : parfois, il est nécessaire d’effectuer quelques ajustements dans la syntaxe de la formule avant de l’étirer, car la structure du tableau fait que les formules ne sont plus en mode d’adressage relatif mais partiellement en adressage absolu (certaines références de cellules ne doivent pas être transposées lors de l’étirement de la formule).

En attendant, observons comment adapter la fonction « Somme automatique » afin qu’elle s’applique sur n’importe quel groupe de cellules du tableau.


 

Autres supports
de l'atelier Bureautique

 

L'atelier «Bureautique»