Lilapuce
 

exercices (mardi 10 juin 2014)

Macro - Calc (vin - 3)

Résumé de l’étape précédente : mise en place du dispositif de notation avec utilisation de la fonction REPT.

Nous avions, à la fin de l’étape précédente, fermé le fichier.

Imaginons que ce document, en l’état, soit déplacé : par exemple, vous le copiez sur votre clé USB afin de continuer votre travail sur un autre ordinateur.

Il est alors probable qu’à l’ouverture du fichier le tableur vous retourne l’alerte suivante :

PNG - 9.4 ko

De toute façon, vous n’avez pas le choix : cliquez sur « Ok ».

Ce message apparaît parce que les conditions d’ouverture du fichier ne sont plus les mêmes qu’au moment où les macros ont été créées. Cela permet de vous alerter donc que le document comporte des macros car même si, dans le cas présent, ces macros ne représentent aucun risque, il faut savoir que l’intégration de processus automatiques (tel que le permettent les macros) peut engendrer de grave menaces sur l’intégrité de votre système.

Imaginez, par exemple, que vous receviez un document joint par Internet et que ce dernier comporte une macro malveillante. Dans ce cas, si OpenOffice est capable de reconnaître que vous n’en êtes pas l’auteur, il la désactivera d’emblée à l’ouverture du fichier.

Revenons à notre cas : ici je me suis contenté de déplacer le fichier depuis mon second disque dur (D :\) vers le dossier « Mes documents » de mon disque dur principal (C :\). Cela suffit pour désactiver les macros à l’ouverture.

Ce n’est qu’un premier niveau de sécurité, mais il est essentiel.

Voyons ce que cela signifie de plus près.

Passez par le menu « Outils / Options... » afin d’afficher la boîte de dialogue « Options », laquelle permet de personnaliser les paramètres de OpenOffice.

Cliquez d’abord sur la rubrique sécurité, à gauche, puis sur le bouton « Sécurité des macros » colonne de droite.

PNG - 87.1 ko

Sur cette seconde boîte de dialogue « Sécurité des macros », on vous indique - premier onglet « Niveau de sécurité » - que, par défaut, OpenOffice règle le niveau à « élevé ». Cela correspond donc aux caractéristiques que je vous ai indiquées plus haut. Il est fortement déconseillé de placer le niveau de sécurité en deçà (moyen et faible) : mieux vaut toujours désactiver, a priori, les macros « provenant de l’extérieur », quitte à les activer, après coup (ce que nous verrons un peu plus loin).

Si l’on clique sur l’onglet « Source de confiance », on voit l’emplacement d’origine de la « zone de confiance » ; c’est à dire l’emplacement du système à partir duquel les macros doivent être activées (ici, c’est un des répertoires du disque dur « D »).

Dans le cas présent, comme le fichier actif est localisé à un autre emplacement (dans « Mes documents »), il est donc normal que le programme désactive les macros.

Partant de ce constat, si l’on veut activer les macros du document courant, sachant que ce document ne comporte aucune trace de programme malveillant, on serait peut être tenté d’ajouter l’emplacement actuel du fichier courant dans la zone de confiance.

Il suffirait alors de cliquer sur le bouton idoine :

PNG - 12.4 ko

Puis de naviguer sur l’explorateur afin de sélectionner ce niveau d’arborescence du système :

PNG - 23.3 ko

Voilà le travail :

Eh bien ça, du point de vue de la sécurité, c’est vraiment pas bien terrible  : plus vous ajoutez d’emplacements de confiance, plus vous fragilisez le dispositif de sécurité.

C’est plutôt l’inverse qu’il faudrait faire : si vous êtes vraiment sûr qu’il s’agit d’un document fiable, mieux vaut fermer le fichier et le déplacer vers le niveau de sécurité paramétré dans la version locale d’OpenOffice.

Ce qui signifie, primo, que vous gagneriez à ce que votre « emplacement de confiance » local ne corresponde pas à un emplacement standard du type « Mes documents » et, secundo, qu’il est préférable qu’il n’y ait qu’un et un seul « emplacement de confiance » par utilisateur sur le système.

Voilà pourquoi je supprime ce deuxième emplacement et je ferme les deux boîtes de dialogue.

De toutes façons, pour la suite de l’exercice, nous n’aurons plus besoin des macros. Alors peut importe qu’elles soient désactivées.

C’est donc fini pour les macros, passons à la suite.

Trier, le retour

Nous n’avions pas encore, sur ce document, effectué de quelconque tri.

Vous devriez, normalement, connaître par cœur comment procéder pour afficher cette boîte de dialogue.

PNG - 11.7 ko

Définissez vos critères de tri selon le modèle ci-dessus.

Ce qui devrait afficher le résultat suivant :

PNG - 155.7 ko

Sous-totaux, le retour

Et l’on revient aux sous-totaux...

PNG - 18.1 ko

… afin de reprendre les mêmes paramètres que ceux indiqués lors de la première étape :

PNG - 14.3 ko

Cela permet d’obtenir la présentation :suivante

- tri par vignoble, puis par appréciation « positive » (du meilleur au moins bon), et enfin par appréciation négative (du pire au moins pire)

- moyenne des prix par vignobles

PNG - 178.7 ko

Options de mise en page, le retour

Là, inutile de vous indiquer un quelconque lien hypertexte : cela devrait normalement être parfaitement intégré, puisque nous l’avons abordé à presque tous les exercices.

Je me contenterai donc de vous apporter les vues suivantes en insistant sur les commentaires utiles pour le document présent.

Sélectionnez, depuis la colonne H, la dernière ligne de votre tableau...

PNG - 99.7 ko

… et remontez jusqu’à l’origine, en A1.

PNG - 124.6 ko

Pourquoi colonne H ?

Tout simplement parce nous ne voulons imprimer que cette partie du fichier :

PNG - 17.8 ko

Passez ensuite par le menu des options de mise en page :

PNG - 16.5 ko

Ensuite c’est la routine.

Présentation en mode « Paysage » :

PNG - 20 ko

Tableau à centrer en largeur :

PNG - 19.9 ko

Adaptation du tableau ...

PNG - 20 ko

… pour qu’il rentre au moins sur une page en largeur :

PNG - 19.4 ko

Validez les options de mis en page.

Passez ensuite par le menu suivant ...

PNG - 20.1 ko

… afin de répéter l’en-tête de tableau sur toutes les pages :

PNG - 13.3 ko

Ici sélectionnez de « A1 » à « H1 »

PNG - 70.2 ko

Validez après avoir vérifié que l’assistant indique bien « $1 » dans le champ « Ligne à répéter » :

PNG - 54.7 ko

Aperçu des sauts de pages

Voilà quelque chose de nouveau : passez par le menu « Affichage / Aperçu des sauts de pages... »

PNG - 15.5 ko

A partir de ce moment-là, le tableur vous présente une vue réduite de votre tableau avec les délimitations des pages « par défaut » :

PNG - 72.7 ko

Vous pouvez ajuster manuellement vos « passages à la page suivante » en déplaçant les lignes :

PNG - 72.7 ko

Une fois cette manipulation effectuée, repassez en mode d’affichage normal :

PNG - 67.2 ko

Un petit aperçu, pour vérification :

PNG - 57.2 ko

Page suivante...

PNG - 68.4 ko

et fermez l’aperçu.

De retour sur votre tableau, sélectionnez de « A1 » à « H1 » ...

PNG - 9.5 ko

… et appliquez un fond coloré. Par exemple, cet orangé.

PNG - 12.6 ko

Conservez votre sélection active et appliquez une couleur de police « Rouge 3 ».

PNG - 13.8 ko

Voilà pour la mise en forme de l’en-tête.

PNG - 61 ko

Nous verrons, à la prochaine étape, comment appliquer un fond spécial « une ligne sur deux » sur le reste du tableau.


 

Autres exercices
de l'atelier Tableur

 

L'atelier «Tableur»