Lilapuce
 

supports (mercredi 27 octobre 2010)

Redimensionner

Il est temps de fournir une petite explication à propos de la procédure « redimensionner ».

Je rappelle qu’avant d’opérer la moindre retouche, il est toujours conseillé de bien vérifier les « réglages de base » :

- niveaux

- teinte et saturation

Ce n’est qu’après ces réglages (s’il y a lieu) que vous pouvez envisager de redimensionner votre image, puis d’y apporter toutes les retouches nécessaires (tampon, filtres, effets divers, etc.)

Souvenez-vous que – quels que soient les trucages apportés sur Photoshop - votre image sera toujours de « meilleure qualité » (résolution optimale) dans sa définition d’origine.

Je vous recommande de ne pas réduire une image de « façon brutale : jamais au-delà de 50% de la taille d’origine. En cas de réduction importante (inférieure à 50%), il est donc préférable de procéder par palier successifs contrôlés.

Prenons cette photo comme exemple. La barre de titre indique une forte réduction du taux d’affichage.

Voici la même photo affichée à 100%. L’image mesure 3888 pixels de large :

Le but de la manipulation consiste à montrer pourquoi il est déconseillé de réduire brutalement une photo.

Je vais réduire cette photo directement à une largeur de 450 pixels ; ce qui fait un taux de réduction de 11,57% :

Voici le résultat :

Je prend une copie de la photo originale afin, cette fois-ci, de procéder par réductions successives. J’applique ma première réduction à 50% : :

Je contrôle immédiatement s’il y a lieu d’effectuer un correctif d’accentuation (un support à ce sujet sera prochainement en ligne).

Je divise encore la taille de la photo par deux ; de 1944 à 972 pixels de large :

A nouveau le contrôle sur le filtre accentuation.

Attention, il est nécessaire de réévaluer les réglages du filtre à chaque étape.

C’est votre œil et lui seul qui doit vous guider !

Gardez vous bien d’appliquer mécaniquement le filtre (CTRL+F) à l’identique d’une image sur l’autre.

J’ai souvent vu des photos complètement dézinguées par manque de contrôle au moment de ce réglage. Tous vos efforts sur le travail des sélections risque d’être anéantis si votre image, à la base, s’avère mitée d’artefacts et d’horribles effets de pixelisation à cause d’une accentuation initiale trop énergique.

Voici nos deux images. Celle de gauche, réduite par paliers de 50% avec un peut d’accentuation entre chaque étape. Celle de droite, réduite en une seule fois, sans aucun filtre.

Ci-dessous, l’image du support pour vous exercer. Je n’ai pas pu mettre l’original, faute de place. La photo se présente donc sous deux versions : cadrée et non-réduite ; et inversement.

Support suivant : le filtre accentuation

 

Taille réduite 50% non recadrée

 
 

Taille réelle compressée et recadrée