Lilapuce
 

exercices (mercredi 25 février 2015)

[5] Mise en forme : fusionner des cellules

Résumé de l’étape précédente : petites révisions autour de la sélection, duplication, correction.

En quoi consiste le fait de fusionner des cellules ?

Prenons le tableau de l’exercice à l’endroit où nous l’avions laissé :

Vous constatez, par exemple, que C3 et D3 sont vides. C’est normal, puisque l’atelier « Blog & pages web Adultes » se déroule sur les trois périodes trimestrielles.

Ceci est d’ailleurs illustré par la mise en couleur suivante :

Mais la différence entre ces deux versions de tableaux ne réside pas seulement dans la mise en couleur : ci-dessus, contrairement à l’autre, les cellules B3 C3 et D3 sont fusionnées.

Avant d’appliquer les bordures et la mise en couleur de fond, ce que nous verrons par la suite, il faut donc fusionner les cellules.

Pour cela, je sélectionne le groupe de cellules B3 : D3 (les deux points entre les coordonnées des cellules signifient de B3 à D3 :

PNG - 22.7 ko

Puis je clique sur ce bouton là.

PNG - 15.8 ko

Au lieu de trois cellules j’en ai une. Voilà, c’est tout.

PNG - 30.9 ko

Comme j’ai d’autres fusions, rigoureusement identiques à effectuer sur le même tableau, je vais utiliser l’outil pinceau.

Je garde la cellule fusionnée, en tant que modèle, puis je double-clique sur l’outil pinceau …

PNG - 48.9 ko

.. ce qui me permet d’appliquer la même mise en forme sur d’autres groupes de cellules.

Je commence par sélectionner – avec l’outil pinceau en main – le groupe B7 : D7.

PNG - 43.7 ko

Comme j’ai double-cliqué, l’outil pinceau est toujours disponible. Je renouvelle l’opération avec la ligne suivante, puis l’autre…

PNG - 44.8 ko

Et ainsi de suite jusqu’à la fin.

PNG - 71.8 ko

Quelques indications complémentaires à propos de la fusion des cellules :

- la fusion de cellules, sur Excel, s’intitule exactement « Fusionner et centrer » ; ce qui signifie qu’après fusion, le texte est aligné « centré » dans le groupe de cellules. Il suffit, alors dans un second temps, de cliquer sur l’option d’alignement souhaité pour le modifier (aligné à gauche dans notre exemple).

- n’oubliez pas que vous êtes nullement obligé de fusionner des cellules pour « faire courir du texte sur plusieurs colonnes ». Souvenez-vous, c’est ce que nous avions vu sur ce support.

- votre tableur supprimera le contenu des cellules fusionnées pour le remplacer par celui de la première cellule du groupe. Autrement dit, fusionnez des cellules vides (sauf la première).

- fusionnez vos cellules que lorsque c’est absolument indispensable. Il est souhaitable que cela corresponde en priorité à la logique de votre tableau (comme dans notre exemple). Accessoirement, fusionnez de bon cœur si vraiment – mais vraiment, hein – vous estimez que c’est plus beau comme ça et que c’est absolument cohérent du point de vue du design qui fait sens pour emballer le morceau tu vois ; mais attention…

- … des cellules fusionnées figent certaines parties de votre tableau, ce qui est plutôt contraignant. Par exemple, cela peut vous empêcher d’ajouter ou de retirer des lignes ou des colonnes.

- en conclusion, fusionnez vos cellules, de préférence, quand vous êtes arrivés à la fin de votre travail ou quand vous êtes sûr que la structure générale de votre tableau est en place.

Prochaine étape : les bordures.


 

Autres exercices
de l'atelier Tableur

 

L'atelier «Tableur»