Lilapuce
 

supports (mercredi 18 février 2015)

[7] Couper-coller dans la barre de formule

Résumé de l’étape précédente : pour dupliquer le contenu d’une cellule, le plus simple consiste à effectuer un glisser-déposer avec la touche CTRL enfoncée. On lâche d’abord la souris, puis ensuite le clavier.

A présent, voyons quelques aspects complémentaires du maniement des cellules de tableur qu’il est nécessaire de préciser.

Nous avons vu que le glisser-déposer pouvait assez avantageusement remplacer le couper-coller lorsqu’il s’agit de déplacer le contenu d’une cellule vers une autre.

Les situations présentées jusqu’à présent sont relativement simples : à chaque fois, on a déplacé vers une cellule (ou un groupe) vide.

Que se passe-t-il si l’on déplace un contenu vers une cellule qui comporte déjà des données ?

Au mieux le programme (Excel) demande par une boîte de dialogue de confirmer le remplacement. Par exemple, ci-dessous, j’ai glissé déposé A6 vers A1 :

On constate donc que, par le glisser-déposer le tableur remplace purement et simplement le contenu de la cellule de destination. Toutefois, il peut arriver qu’il faille ajouter - et non remplacer - le contenu d’une cellule vers une autre.

Comment y parvenir ?

Rassembler le contenu de plusieurs cellules dans une seule

Comme souvent en informatique, plusieurs méthodes sont utilisables pour arriver au résultat souhaité.

Disons-le tout de suite, la manière la plus efficace n’est pas celle qui est présentée sur ce support ; cela s’appelle la concaténation. Rien que le mot donne des sueurs froides à celui ou celle qui n’en a jamais entendu parler. En réalité, le fait de concaténer des cellules n’est pas une manipulation bien compliquée, mais il encore un peu tôt pour la présenter ; nous l’aborderons en temps en heure (si vraiment vous voulez savoir en quoi cela consiste, tapez « concaténation tableur » dans Google).

Pour l’instant, nous allons utiliser une procédure que nous avions laissée de côté, lors des étapes précédentes : le couper-coller. Cela permettra de bien prendre en compte comment les données s’insèrent dans les cellules et de déjouer quelques blocages fréquents sur lesquels buttent nombre de débutants.

Regardons la ligne 6. Nous sommes d’accord que 3 cellules ont été remplies : A6 (Centre culturel) ; B6 (Jean) ; C6 (Cocteau). Or, après coup, on se rend compte qu’il serait préférable de rassembler tous ces caractères dans la même cellule, en A6.

En l’état actuel de nos connaissances, à moins de supprimer le contenu des cellules B6 et C6 puis de les retaper en A6 (ce qui est toujours désagréable), le plus simple consiste à couper ces données afin de les coller en A6.

Il est préférable, dans la situation présente, de passer par la barre de formule (ou champ de saisie sur OpenOffice), comme nous l’avions fait quand nous avons apporté une correction. Nous avons ainsi accès à chacun des caractères saisis et non à la globalité du contenu de la cellule, comme lorsqu’on clique sur la cellule.

Je sélectionne, donc dans la barre de formule le contenu de la cellule B6.

Je clique ensuite sur le bouton « Couper » (toujours symbolisé par une paire de ciseaux).

Après ce clic, le contenu sélectionné disparaît. Ce qui est normal, puisque je l’ai stocké dans cette zone de mémoire temporaire, appelée le presse-papier (voir support).

Je clique ensuite sur la cellule A6…

Puis je clique à nouveau dans la barre de formule (ou champ de saisie), afin de placer le point d’insertion à la suite du contenu de la cellule. Je tape un espace (oui, il faut un espace entre les mots)…

… puis je clique sur « coller », afin de récupérer le contenu de mon presse-papier.

Voilà déjà une partie du transfert effectuée. Remarquez que le contenu de la cellule A6 s’affiche plus lisiblement dans la barre de formule (ou champ de saisie) que dans la cellule.

Gardez à l’esprit que la barre de formule - même si elle ne comporte aucune formule – doit être observée en permanence ; c’est, en quelques sortes, votre écran de contrôle. Nous y reviendrons.

Je recommence la procédure pour la cellule C6.

A vous de jouer pour les commentaires :

Voilà qui est fait.

La ligne 6 ne comporte désormais des informations que dans la cellule A.

A première vue - par exemple, sur une épreuve papier - peu de chose différencie la ligne 1 de la ligne 6.

Et pourtant : regardez bien, à chaque fois la barre de formule :

Nous verrons sur le prochain support comment les options d’alignement permettent d’accentuer la différence entre ces deux lignes.


 

Autres supports
de l'atelier Bureautique

 

L'atelier «Bureautique»