Lilapuce
 

exercices (mardi 25 mai 2010)

Styles (MSW) saut section [9]

Résumé de l’étape précédente : nous avons ajouté deux thématiques, dont le contenu est structuré selon la logique de notre document courant, c’est à dire :

- Titre 1 : thématiques

- Titre 2 : auteurs

- Titre 3 : œuvres

- Corps de texte : description de l’œuvre (ou paroles de chanson)

Nous voilà donc, désormais, avec du cinéma et de la littérature :

Retour au début du texte, grâce à l’explorateur de document (voir support)

Le but de la démarche consiste, maintenant, à créer des sections ; chacune correspondant à une séparation logique par chapitre thématique.

Pour cela, après m’être placé sur la première occurrence du style « Titre 1 », je passe par le « Menu Insertion / Saut… ».

Puis, dans la rubrique « Type de saut de section » je choisis l’option « Page suivante » (je reviendrai, à la fin de ce support, sur les autres options) :

Après avoir cliqué sur le bouton « OK » de la boîte de dialogue, je retrouve mon document avec une page supplémentaire vide, placée devant le point d’insertion.

Remarquez, par ailleurs, que la numérotation des pages s’est automatiquement actualisée.

Pour en avoir le cœur net, je n’hésite pas à modifier le zoom d’affichage. J’aurai une meilleure vue générale du document pour vérifier le positionnement du saut de section.

Sur cette nouvelle première page, je constate (ici à gauche) la présence du marqueur de saut de section. Pour cela, il est indispensable, bien sur, d’avoir activé les caractères invisibles (voir support)

Nous venons donc de créer une section pour « Chanson » ; il va falloir recommencer exactement la même procédure pour les autres thématiques.

Cette vue, ci-dessous, devrait vous aider à réaliser vos sauts de section.

Vous n’avez besoin, a priori, d’aucune autre explication. Il suffit de répéter la procédure que nous venons de voir pour chaque occurrence du style de titre niveau 1 :

Une fois que vous avez fini de créer vos sections, passez en mode d’affichage très réduit (25%), afin de vérifier votre travail :

Quelques remarques complémentaires au sujet des sauts

1) « Toc, toc, toc…Entrée ! » : jamais sur un traitement de texte

Désormais, vous savez comment forcer la création d’une nouvelle page à l’intérieur de votre document, quel que soit l’endroit où cette nouvelle page doit être placée. Je rappelle que notre premier saut de section a été créé avant la première page du document.

Si, pour obtenir un résultat similaire, vous tapiez plusieurs fois sur la touche « Entrée » du clavier, jusqu’à ce que la nouvelle page apparaisse, vous savez désormais que ce n’est pas la bonne méthode !

N’oubliez pas que, sur un traitement de texte, il n’est jamais nécessaire d’appuyer plus d’une fois sur la touche « Entrée » du clavier ! (voir, à ce sujet, le support sur les formats de paragraphe)

Je le répète, une fois de plus : la touche « Entrée », sur Word, comme sur tous les programmes de ce type, ne sert qu’à créer un paragraphe. Rien d’autre (voir support).

La création de paragraphes vides (sans aucun texte), à l’intérieur d’un document structuré, est une absurdité. Il est préférable de considérer que, dans ce cas, chaque paragraphe est le conteneur d’un objet identifié d’un point de vue logique : un titre, un niveau de texte, un tableau, etc.

De façon plus pratique, la présence de paragraphes vides successifs, créés uniquement dans le but de générer des blancs verticaux entre paragraphes, peut poser des problèmes de mise en page lors des corrections d’un document de plusieurs pages.

Alors, prenez l’habitude une bonne fois pour toutes :

- jamais plus d’un espace (entre deux caractères)

- jamais plus d’un « pied de mouche » (touche « Entrée » du clavier) consécutif.

2) Pages, section, colonnes, ligne

Pour créer simplement une nouvelle page – et non une section – il faut choisir l’option « Saut de page ».

Quelle est la différence entre « page » et « section » ?

- Un saut de page permet de forcer le passage (du point d’insertion) à une nouvelle page. Si le document est divisé en sections, le saut s’effectuera alors dans la page suivante de la section courante.

- Nous avons vu qu’une section peut être assimilée à un sous-ensemble du document (par exemple, un chapitre). Concrètement, c’est avec la commande « saut de section » que vous créez une nouvelle section.

A partir du moment où votre document est divisé en sections, vous pouvez, par exemple, appliquer des modifications qui n’auront d’effet que sur telle ou telle section (ce que nous verrons sur le prochain support). Même si, cela peut sembler, à première vue, bizarre, Word permet de créer des « sauts de section continu » ; dans ce cas, la nouvelle section sera créée sur la page courante. D’autres subtilités peuvent également être appliquées, notamment « Saut page paire » ou « Saut page impaire » ; ce qui permettra, par exemple, de forcer la création de première page de chapitre sur une « belle page » (page de droite, donc impaire, sur une impression recto-verso).

Saut de colonne ?

- Mais oui, comme dans « l’exo Sun Ra »

Saut de retour à la ligne ?

- Cela permet de forcer le passage à la ligne, tout en restant dans le même paragraphe ; utilisez plutôt le raccourci suivant : MAJ+Entrée ; cela vous évitera de quitter votre clavier afin de prendre votre souris, puis de cliquer sur le menu « Insertion », puis de cliquer sur « Saut… », puis de cliquer sur l’option « Saut de ligne », puis de cliquer sur le bouton « Ok », puis de reprendre votre clavier ; épuisant !

Étape suivante : intégrer les titres de chapitre dans l’en-tête de chaque section et créer des sauts de page pour améliorer la présentation du texte.