Lilapuce
 

supports (mercredi 5 mai 2021)

À propos de la « e-réputation »

Voici un support, essentiellement constitué de liens externes.

Définitions
Pour commencer, prenons le temps de préciser quelques notions, afin de nous mettre d’accord sur le sens qu’il convient de donner aux mots et aux expressions, telles qu’elles nous viennent, parfois toutes faites.

Cela me semble d’autant plus important que ces expressions sont souvent associées, à juste titre, les unes aux autres, car il s’agit de sujet connexes.

Pour autant, il ne faut faire d’amalgames car la compréhension exige, justement, de cerner les nuances :

- E-réputation (Wikipédia)

- Identité numérique (Wikipédia)

- Présence numérique (Savoirs CDI [pédagogie] - Entretien avec Louise Merzeau : quelle présence numérique ? - Octobre 2011)

Visibilité, notoriété & réputation

En second niveau de préambule, il faut rappeler qu’internet est depuis toujours présenté comme un espace particulièrement propice à l’auto-valorisation :

- Améliorer ma visibilité (Réussir en fr - Afnic)

- 16 méthodes pour accroitre sa visibilité (Codeur mag [commercial] - 2015)

- 10 règles pour optimiser les médias sociaux (SMO) (comexplorer [commercial] - 31/05/2017)

- Optimisation pour les moteurs de recherche (Wikipédia)

Dans ces conditions, il est logique que certains prennent rapidement la grosse tête :

- Influenceur numérique (Wikipédia)

D’autres en viennent même à adopter des comportements les plus lourds pour essayer d’influencer artificiellement leur notoriété :

- « Ça peut mal tourner » : comment Wikipédia se protège contre ceux qui tentent de le manipuler (Numerama - 25 avril 2021)

Après quoi, il est logique que l’on en arrive à parler de « réputation », un terme qui, a priori, n’est pas connoté de façon très positive dans le langage courant...

La notion de « réputation », telle qu’elle nous est souvent fournie à propos d’internet, est indissociable du contexte professionnel. Le message essentiel tient à peu de chose près à ceci : fais attention aux répercussions que peuvent avoir tes frasques sur Internet car ton avenir professionnel est en jeu.

Le ressort du message, apparemment pétri d’un incontestable bon sens, n’en demeure pas moins fortement imprégné d’un point de vue idéologique très connoté : celui des tenants de l’économie libérale, dans sa version la plus radicale.

Vu sous cet angle, les salariés ne sont, à peu de chose près, que des créatures s’animant dans un espace hautement concurrentiel leur permettant d’assurer leur survie. Dixit le « marché de l’emploi ».

Dans cet espace, il est vital de « valoriser son image », quitte à adopter les comportements les plus accrocheurs - pour ne pas dire putassiers - faute de quoi, la sanction de disqualification risque de tomber.

La suite implicite du message pourrait être formulée ainsi : si tu ne fais pas attention à l’image que tu laisses de toi sur Internet, il ne faudra pas s’étonner que ton voisin prenne ta place.

Le monde du travail est donc pris en tension entre deux injonctions omniprésentes : tu dois t’exposer à outrance pour te valoriser et toute erreur est fatale.

Bienvenue dans la jungle.

Sachant qu’il est particulièrement difficile d’établir, dans les réseaux sociaux, une distinction claire entre le profil professionnel et la vie privée, on comprendra que l’exercice peut rapidement tourner au cauchemar.

Voilà pourquoi, dans la continuité du secteur de la « notoriété » la question de la « e-reputation » constitue un terrain particulièrement fertile pour monter un autre petit business :

- L’e-réputation d’un candidat est-elle importante dans le processus de recrutement ? (FrenchWeb - 14/11/2016)

- Mauvaise e-réputation et le recrutement : Googlelisation des candidats avant chaque recrutement (Une agence spécialisée dans la e-reputation [commercial] - sans date)

- Maîtriser sa présence sur Internet pour les jeunes : Conseils pour une identité numérique professionnelle réfléchie (France num [gouvernement] - sans date)

Toutes ces traces touvées

On commence souvent à se poser la question de l’e-réputation lorsque l’on constate que les moteurs de recherche donnent une image de soi-même qui n’est pas toujours contrôlée :

- Trace numérique (Wikipédia)

Cela est d’autant plus embêtant que la « googlelisation » est une pratique abondamment répandue, et pas seulement pour soi-même :

- googleliser (Wikitionnaire)

Sans compter que, parfois, les personnes ne sont pas toujours responsables des traces les concernant :

- Usurpation d’identité, comment s’en protéger ? (Ministère de l’économie des finance et de la relance - 19/02/2021)

- Un internaute mis à nu à partir de ses traces sur le web (le Figaro - 15/01/2009)

- Marc L*** (Académie de Poitiers)

- Revenge porn (Wikipédia)

- Cyberharcèlement (Wikipédia)

- Le côté sombre de l’e-réputation, par Antoine Dupin (BDM - 28/05/2010)

Droit à l’oubli et déréférencement

Pour « supprimer d’internet » ces fâcheuses traces, on évoque souvent le « droit à l’oubli. »

Oui, sauf que là encore, quelques définitions élémentaires s’imposent :

- Droit à l’oubli (Wikipédia)

- Droit au déréférencement CNIL)

- Droit au déréférencement : les critères de la CNIL pour se faire oublier sur Google (Next INpact - 28/11/2014)

Anonymat, pseudonymat, avatar

Comme il est malaisé de gérer, en toute sérénité, une présence numérique qui reflète à la foi l’identité professionnelle et... toutes les autres, on en vient à se demander s’il ne serait pas préférable de se mettre en retrait.

Vient alors la question de l’anonymat, véritable marronnier du web :

- Anonymat sur Internet (Wikipédia)

- Il est temps d’arrêter de nous bassiner avec l’anonymat en ligne (Numerama - 16/07/2020)

Nous voyons que mieux vaut considérer que la question de l’anonymat sur Internet est, au mieux, une chimère et, au pire, un épouvantail à gogos.

Par contre, deux termes devraient nous permettre de mieux définir les pratiques réelles :

- Pseudonymat (Wikipédia)

- Avatar (informatique) (Wikipédia)

Précautions

Plus fondamentalement, on en vient alors à considérer qu’il est certainement essentiel de se protéger, le plus tôt possible et en toute connaissance de cause, plutôt que de s’exposer n’importe comment :

- Maîtriser mes données (CNIL)

- Données perso : 10 réflexes à adopter pour protéger votre vie privée (Capital - 30/08/2019)

- Données personnelles sur Internet - Les outils pour les protéger (Que choisir - sans date indiquée)

- PrivacyNightmare (Wiki de la Quadrature du net)

- Internet sous haute surveillance, comment se protéger ? (TV5monde - 13/05/2013)

Liste non-exhaustive.


 

Autres supports
de l'atelier Pratique web

 

L'atelier «Pratique web»